DAY 3 – C’est quoi une journée type au SIGGRAPH ?

SIGGRAPH DAY 3

SIGGRAPH DAY 3

 

Comment ça vous n’avez pas lu nos récap des jours 1 et 2 au SIGGRAPH 2017 ? Avant de commencer cet article, rendez-vous sur le récap’ de nos premières heures à Los Angeles avec la délégation française. C’est bon ? OK, on commence. 

L.A., 3ème jour. C’est LE grand jour. Aujourd’hui, s’ouvre LA partie du salon qui nous intéresse le plus : l’espace « Entreprise » de l’Exhibit Hall où trône fièrement notre Pavillon France (et ses 16 entreprises françaises) aux côtés des plus grands noms de la tech : Facebook, Amazon, Google, Microsoft… ! Que s’est-il passé ? On vous raconte tout, en vous dessinant les grandes lignes de notre journée.

9:30 am : 3, 2, 1… Le #FrenchPavilion est déclaré ouvert !

IMG_20170801_140757_649

Quelques minutes avant 9h30 ce matin, des dizaines — voire centaines ! — de personnes se pressent au coeur de l’Exhibit Hall. Et pour cause, l’espace dédié aux grands stands des entreprises exposantes s’apprête à ouvrir. En quelques instants, le public accourt. Le hall n’a pas désempli depuis. Lors de ses dernières éditions, le SIGGRAPH a accueilli en moyenne entre 15 000 et 25 000 visiteurs par an. Pour nos entreprises, l’enjeu est de taille : disposer d’un booth sur place multiplie les opportunités de rencontres business.

Au fil des années, cet espace Entreprise a beaucoup changé. Il y a une dizaine d’années, on y trouvait principalement les plus grands studios (comme Pixar par exemple) venus recruter les meilleurs talents. Aujourd’hui, on y croise surtout les GAFA. Les acteurs de la VR se sont également fait une place de choix : cette techno est disséminée par touches impressionnistes sur de très nombreux stands. Elle a également son espace dédié et son VR Theatre.

11 a.m. : Chacun sa route, chacun son SIGGRAPH

photo1

Nos exposants ne viennent pas toujours chercher des visiteurs sur le salon. Ou alors pas seulement. Beaucoup profitent du rassemblement pour rencontrer leurs clients existants, d’autres font de la prospections sur les dernières avancées de la R&D dans leur domaine, ou enquêtent sur les directions prises par leurs concurrents. D’autres enfin viennent annoncer de nouveaux produits en exclusivité.

Certains de nos exposants ont d’ailleurs leurs habitudes sur le salon. Quelques uns avaient même déjà fait le déplacement les années précédentes :

  • Dynamixyz grand habitué de l’événement depuis déjà 7 ans,
  • Golaem depuis le début des années 2000,
  • ou encore Mikros, qui souffle son 11ème SIGGRAPH, et qui était présent dès la première mission française avec Cap Digital à San Diego.

Pour d’autres, c’est une grande première ! Ranch Computing, Speedernet, Texels, Composite Films, Stimergy ou Sparte expose pour la première fois au SIGGRAPH  (découvrez leurs impressions sur nos stories Instagram) ! Eisko fait également partie des nouveaux venus, même s’ils y avaient présenté un film il y a quelques années.

La France et le SIGGRAPH, c’est donc une histoire qui ne date pas d’hier. La première délégation française remonte d’ailleurs à l’édition 2006 de l’événement à Boston. Résultat : l’Hexagone est cette année le pays étranger le plus représenté au salon.

2:30 p.m. : Women in tech … WTF?

Photo-2

Après tout le travail mené cette année sur la question de la mixité dans le numérique, l’équipe de Cap Digital ne pouvait pas s’épargner un détour par la conférence « Women in Tech: Finding Your Voice in the Visual Effects Workplace« . D’autant que nous sommes frappé-e-s par la quasi-absence de femmes dans les allées du Convention Center depuis l’ouverture du salon !

Voir cet événement au programme était le donc le début d’une bonne nouvelle. Et le contenu des échanges en a été une seconde. Sans aller déterrer les racines du problème, les quelques femmes réunies en panel pour débattre de la question ont rappelé quelques points qu’il est toujours bon de garder en mémoire :

  • Nous sommes sur la bonne voie. Le manque de mixité dans les métiers de la tech, et tout particulièrement dans les métiers des VFX, vient de loin, mais l’on observe depuis quelque années une prise de conscience, et des actions pour y répondre, dont des programmes de mentorat, et la promotion de role models.
  • Il suffit parfois de se parler. L’absence de parité et la non-considération du potentiel des femmes dans les métiers techniques n’est souvent pas le résultat d’une volonté de nuire, mais d’une absence de prise de conscience.
  • Il faut réinventer la vision commune des métiers tech. En communiquant davantage sur les métiers et les formations de ces domaines, et en ayant un marketing plus incluant, le problème disparaîtrait déjà bien plus vite.

Les échanges ont également été l’occasion de rappeler quelques bons conseils, applicables aux femmes comme aux hommes :

  • Veiller à ne pas considérer une personne par son genre (ni par son origine d’ailleurs)
  • Ne pas prendre les choses de manières trop personnelle. Rester pro.
  • Ne pas trop se prendre au sérieux et dédramatiser : on ne sauve pas des vies. Garder une perspective globale.
  • Non au syndrome de l’imposture.
  • Ne pas s’imaginer que tout est technique et inabordables : les métiers des VFX notamment sont de plus en plus abordables.
  • Parler. Débriefer des situations gênantes. Désamorcer les problèmes.
  • Ne pas oublier que rien ne se fait seul. Il faut une équipe pour mener à bien des projets.
  • Oser s’imposer.
  • Rester passionné-e.
  • Never give up. 

5 p.m. : Choose your party! 

Photo-3

Mais plus les heures de la journée passent, et plus approche LA question fatidique : quelle soirée choisir ? Ce soir, plusieurs options : le SIGGRAPH offre une bière aux exhibitors dans le grand Hall, les chercheurs français se réunissent sur le rooftop du Standard dans Downtown, l' »interactive extravaganza » appelée Real Time Live se tient dans le hall du Convention Center, Google se fête sur le rooftop du Standard, et les « pioneers » du SIGGRAPH font leur réception au Marriot. Sans parler des multiples autres soirées qui ont certainement échappé à nos oreilles baladeuses.

Bref, notre choix est fait ! Mais pour le connaître, il faudra se rendre sur nos réseaux sociaux, ou attendre demain pour le prochain report du 4ème jour ! See U tomorrow :)