DAYS 1&2 — En direct du SIGGRAPH : 3 tips pour passer de « newbie » à « jedi »

6

On vous en a tant parlé, c’est enfin arrivé : les trois membres de la dream team de Cap Digital sont partis vivre le rêve américain. Enfin… au moins pendant les quelques jours du SIGGRAPH 2017, au Convention Center de Los Angeles qui l’accueille cette année. Alors, à quoi ressemble le “premier salon mondial dédié aux images numériques et aux technologies de l’interactivité” ? Comment profiter un maximum de l’événement quand on est un attendee ou un exhibitor ? Avant de vous raconter l’expérience de nos 16 entreprises qui exposent dès aujourd’hui dans l’Exhibit South Hall, panorama des bons tips à suivre pour passer de newbie à jedi.

________

19IMG_20170731_102321

 

Mais au fait, pourquoi Cap Digital est là-bas ?

Depuis plusieurs années, Cap Digital et Imaginove Pôle de Compétitivité avec le soutien du CNC aménagent le pavillon France du SIGGRAPH (pour Special Interest Group on Computer GRAPHics and Interactive Techniques). Sur l’une des 10 plus grandes surfaces de l’exposition, dans la grande allée principale, les deux pôles offrent l’une des meilleures visibilités de toute la manifestation à 16 entreprises françaises.

Mardi 1er août ouvre l’espace des stands pro, dont le Pavillon France et ses 16 stands d’exposants français… qui étaient en montage depuis plusieurs jours.

________

1.You have to choose. (but accept that you’ll loose a lot of things)

5

Côté contenus, le spectre couvert par l’événement est large : en se consacrant aux computer graphics et aux technologies de l’interactivité, le SIGGRAPH balaye des sujets aussi variés que l’animation de foules, la réalité virtuelle, le Machine Learning, les VFX, l’impression 3D, la modélisation et l’animation d’objets déformables et non déformables, le stockage, la mobilité, le motion capture, etc.

Côté format, la grandeur est aussi au rendez-vous. Pour bien se rendre compte de l’ampleur de l’événement, il semble utile de vous donner une petite idée de sa taille. L’Exhibit South Hall du Convention Center fait 32 300 m2. C’est beaucoup, et ça permet notamment d’accueillir :

  • Des dizaines de booths d’entreprises (parmi elles, Facebook, Intel, Oculus, Microsoft, Amazon, Google, Autodesk, mais aussi — et surtout — le Pavillon France) qui présentent leurs produits et services.
  • De très nombreuses salles de conférences, dont la plus grande permet d’accueillir au moins 2 000 personnes, et qui accueillent des technical papers, présentations de sujets de recherche scientifique, des courses, des panels, des talks, des keynotes, etc.
  • Un espace Emerging Technologies : pour découvrir avant tout le monde les prototypes des technologies qui changeront (sûrement) le monde demain.
  • Un VR theatre : pour oublier le temps qui passe en s’immergeant dans des films et expériences en VR
  • Une Art Gallery, dédiée aux installations artistiques, pour stimuler encore un peu plus l’imagination.
  • Mais aussi un Job Fair, un Studio et des Sandbox pour mettre la main à la pâte, des dispositifs pour les Kids, etc. etc. etc.

Vous l’aurez donc compris, impossible d’être partout à la fois. Alors il faut choisir, et pour ça, on s’aide des 66 pages de l’Advanced Program pour les aventureux ou, moins old school, de l’app mobile bien pensée qui permet de mettre des événements en favori et de recevoir des rappels.

Enfin, pour découvrir au mieux la richesse du Siggraph et ne rien rater, on peut aussi compter sur l’armée de bénévoles en t-shirts roses qui ne manque ni de ressource ni de bonne humeur.

________

2.Talk to everyone you meet.

7

Pourquoi vient-on au SIGGRAPH ? Les raisons peuvent-être multiples : annoncer le lancement de nouveaux produits ou services, rendre visite à ses partenaires, recruter ses futurs employés, prospects ou distributeurs, toucher de nouveaux clients à l’international, découvrir les prototypes et avancées de la recherche dans son secteur, etc. Mais aussi et surtout, on vient pour échanger, réseauter… et être de la party tout simplement.

Comme chaque année, une conférence intitulée “Siggraph for beginners” est l’occasion de rappeler la règle d’or du salon : “Enjoy and ask: Talk to everyone who’s near you, even queuing for food”. Or le meilleur endroit pour échanger reste quand même les soirées : verre à la main et open buffet à portée, les échanges seront stimulés. Dans les allées, chacun s’échange les horaires des réceptions à venir. Hormis les quelques soirées officielles présentes au programme, la majorité des parties se découvre par le bouche à oreilles : soirée saké le lundi, Autodesk le mercredi, etc

3. Be open to everything.

01

Dans la constellation des événements tech, le SIGGRAPH pourrait à première vue passer pour le “nerd” du groupe : pas ou peu d’ouverture au grand public, dimension scientifique très présente, forte proportion de chercheur-se-s parmi les attendees…

Mais dans les faits, même si bon nombre de panels, talks ou papers sont très pointus, le show est au rendez-vous dans ses formes les plus inattendues. Preuve en est notamment la session Technical Paper Fast Forward, qui invite plus d’une centaine de chercheurs à pitcher leur sujet de recherche en 40 secondes pour teaser les 3 000 visiteurs venus les écouter. Idem concernant les nombreux dispositifs mêlant la technique au ludique : au détour des allées, entre deux logiciels de pointe, des visiteurs dansent volent des plumes aux bras avec leur casque VR, ou lancent des balles en mousses contre un mur interactif. 

(BONUS 4. Follow Cap Digital on Instagram. And Facebook. And Twitter.) 

C’est plus clair ? Tant mieux. Mais pour réellement vous plonger dans la réalité de l’événement, tout voir et tout savoir, on vous donne rendez-vous en vidéo avec nos stories Instagram, nos posts sur Twitter et nos albums photos sur Facebook.

A demain pour un second report journalier qui vous permettra de découvrir l’ouverture du Pavillon France au public ! #SIGGRAPH17