• Design UX UI / Objets Connectés

    Le contexte de l’économie  numérique et de l’internet des  objets constitue une opportunité  unique pour développer une  filière industrielle des objets du quotidien,  appuyée sur les atouts de  l’industrie « traditionnelle » et  dynamisée par le design et la robotique de service.

Evolution du nombre d’objets connectés en service dans le monde en milliards (source : IDATE 2013)
chiffres_iot

  • MINIATURISATION DES FONCTIONS DE COMMUNICATION, CHUTE DU PRIX DE LA BANDE PASSANTE ET DU STOCKAGE (CLOUD)
    Permet de démultiplier les objets connectés et de générer des données avec une grande fiabilité. Le contexte actuel constitue une opportunité unique pour développer une filière industrielle des objets du quotidien, appuyée sur les atouts de l’industrie traditionnelle et dynamisée par le design et la robotique de service.
  • LES SMART DATA
    Les objets connectés contribuent non seulement à la collecte et à la communication des données mais aussi de plus en plus à leur exploitation. Il s’agit ainsi à la fois d’une problématique Big Data (analyser en temps réel des données nombreuses et provenant de différents capteurs) mais aussi de visualisation de données ou de transformation de la donnée en une information qualifiée, à forte valeur ajoutée.
  • L’INTEROPÉRABILITÉ
    Pour permettre une communication plus fluide entre les différents objets connectés, l’interopérabilité des systèmes, la mise au point de standards dédiés et la constitution d’environnements en plateformes deviennent des enjeux de taille.
  • LE PARCOURS CLIENT
    Conception de produits et services intuitifs et ergonomiques, générateurs de revenus accrus. Intérêt pour mettre au premier plan la qualité de l’expérience utilisateur, essor des activités de design UX (conception d’expérience utilisateur) et UI (conception d’interface utilisateur).

  • S’INSCRIRE DANS LA DYNAMIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES OBJETS CONNECTÉS PERSONNELS B2C
    Grâce à la domotique et aux acteurs pure players de l’internet des objets qui sont actuellement en fort développement et reconnus au niveau mondial.
  • PROFITER DE LA PRISE DE CONSCIENCE DES SECTEURS PLUS TRADITIONNELS SUR L’IOT
    30% des entreprises industrielles traditionnelles considèrent que l’IoT est un segment porteur pour investir en innovation (source : Roland Berger). Des gisements de croissance importants existent dans les domaines encore peu transformés tels que l’assurance, la santé, le luxe. Au-delà du marché très médiatisé des objets connectés pour l’environnement domestique et pour les usages personnels (bien-être, quantified self), il est important de considérer également le potentiel de développement du secteur B2B, dans les domaines de la santé, l’énergie, la ville intelligente, les transports… Le développement du marché B2B repose sur un certain nombre de leviers :

    • La capacité à développer des plateformes de confiance (Broker) : respect des données personnelles ou d’entreprise et capacité à fournir un service packagé et simple prenant en compte des considérations déontologiques.
    • L’indépendance vis-à-vis de l’enfermement propriétaire (phénomène de dépendance aux plateformes), notamment par le biais de standards nativement plus ouverts, qui sont en train de prendre leur essor, des librairies open source ou des API.
  • ENCOURAGER LES SOLUTIONS S’INSCRIVANT DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE
    Les bâtiments résidentiels et tertiaires représentent la 1ère source de consommation d’énergie en France (dont 44% pour les bâtiments résidentiels, source : ADEME) mais ces chiffres pourraient être revus à la baisse avec l’usage massif de solutions de domotique et plus généralement par l’utilisation d’objets intelligents.

  • VERS LE MONDE INTELLIGENT
    Comment le monde sensible (l’environnement physique) va-t-il devenir intelligent ? De nombreux scénarios sont élaborés, décrivant comment rendre connectés ou intelligents des objets qui ne le seraient pas nativement, par le biais de puces communicantes. Cependant des verrous technologiques subsistent encore, sur la miniaturisation des capteurs ainsi que sur leur consommation énergétique. Au-delà de la connectivité, on attend des objets intelligents qu’ils soient dotés de comportements adaptatifs, qu’ils soient en interaction sociale avec leur environnement (humain ou robotique).
  • NOUVEAUX MODÈLES
    Après une phase de croissance sur des marchés verticaux et ciblés, un modèle d’agrégation par plateforme permettra aux industriels de réaliser à la fois des opérations de courtage et du traitement des données récoltées par le biais des objets.
  • LE DO IT YOURSELF
    La tendance au DIY permet un accès facilité à la conception d’objets, grâce, par exemple, à l’impression 3D. Les dynamiques de co-conception se développeront, dans une filière où les usages et l’expérience utilisateur sont des leviers essentiels de croissance.
  • LES ENJEUX
    La généralisation de l’IoT n’est pas sans soulever des interrogations : quel contrôle et quelle régulation, face aux risques de l’automatisation par les algorithmes qui ne seront jamais dénués de failles de sécurité ou de bugs de fonctionnement, quel impact sur les données personnelles et la protection de la vie privée ?

Le Design, un levier d’innovation

METHODOLOGIE

L’esthétique n’est qu’une des conséquences du design. Le design est à la fois une activité de création et de conception innovante.

Sa méthodologie aide à définir et traduire la valeur de votre produit/service: « ce que l’on propose, pour qui, ce que l’on fait, ce que l’on voit, ce que l’on perçoit et la manière dont on l’utilise ».

Les démarches d’innovation par le design accélèrent et permettent la définition et la mise au point d’offres attractives, distinctives et centrées sur l’usage, le marché, mais  surtout les hommes.

En cela, le design est un levier de différenciation et d’innovation et une arme dans la conquête des marchés.

DU PROJET A LA COMMERCIALISATION

Mobilisé en amont, il accompagne l’entrepreneur dans la consolidation de sa vision, de son projet, et dans la transformation d’une idée en produit et en entreprise.

Le designer intervient à chaque étape du projet : étude des usages, vision stratégique de l’entreprise, recherche de matériaux, ergonomie et UX, circuit de production, de distribution, construction du business model… Durant le processus, il mobilise un ensemble de compétences par ses capacités à dialoguer avec l’ensemble des acteurs du projet : scientifiques, business, utilisateurs, marketing… , et à proposer une vision globale et une approche transversale.

LE PARCOURS CLIENT

Conception de produits et services intuitifs et ergonomiques,
générateurs de revenus accrus. Intérêt pour mettre au premier plan
la qualité de l’expérience utilisateur, essor des activités de design
UX (conception d’expérience utilisateur) et UI (conception d’interface
utilisateur)

[/tabs]

L’action de Cap Digital

Pour accompagner la réflexion autour des besoins de développement technologique, des outils de promotion et d’animation relatifs à ce secteur, Cap Digital a déployé plusieurs actions et publication : Living Things – groupe de réflexion sur l’internet des objets, porté par Cap Digital et Systematic, et les Groupes espaces de vie hybrides – Le groupe « Espaces de Vie Hybrides » a fédéré les acteurs proposant des méthodes, outils ou produits innovants pour la conception, la réalisation ou l’usage d’espaces de travail ou de vie à l’ère numérique jusqu’en mars 2013.

Afin d’accélérer l’intégration du design dans la stratégie projet, produit, entreprise de ces membres, Cap Digital développe pour ses membres une méthodologie de coaching qui s’appuie sur les expertises de designers seniors dans la définition de stratégies d’innovation, de services et de produits innovants.

Les leviers de l’action de Cap Digital sur le design :

  • Design Reviews: conférences mensuelles animées par des designers avec pitch de sociétés sur le modèle de mentor’s review
  • Ateliers coaching design: session de travail de 3 heures en semi-collectif, alternant temps de travail collectifs et en petits groupes, animée par deux coaches.
  • Coachings individuels: selon les besoins et le stade de maturité de la société.