• Observatoire des marchés

    Chaque année, la réalisation du cahier des tendances génére une quantité importante de données qui ne peuvent toutes figurer dans la publication. Vous trouverez sur cette page la bibliographie du cahier des tendances ainsi que les chiffres et données n’ayant pu apparaître dedans.

Bibliographie du cahier des tendances

Commerce – distribution 

Communication, publicité

Education – Formation

Entreprise / Etat

Maison, ville, transport

  • ABI Research (2011). Smart cities.
  • BSRIA (2013). Europe’s smart home market.
  • Global Footprint Network, 2014.
  • Institut de l’Entreprise (2013). Smart cities. Efficace, innovante, participative : comment rendre la ville plus intelligente ? 10 propositions pour faire émerger des villes intelligentes à la française
  • Juniper Research (2014). Smart Home Ecosystems and the Internet of Things.
  • Olivier Wyman (2014). Repères et strategies.

Médias, Réseaux sociaux et télécommunications

Santé :

Tourisme :

Robotique :

Donnée :

Objets connectés : 

  • APCI (2010). Etude sur l’économie du design en France.
  • GfK (2013). Etude sur la vente des biens techniques en 2013.
  • IDATE (2013). The Internet of Things Market.
  • Xerfi (2014) Le marché des objets connectés, Prévisions pour 2016 et perspectives à moyen terme – Paysage concurrentiel et mutations de l’offre.

[Aller à]

Commerce/DistributionCommunication/Publicité – Education/FormationEntreprise/EtatMaison/Ville/Transport – Médias, réseaux sociaux et services de télécommunicationsSanté/Bien-êtreTourismeRobotique de serviceDonnéeIot/Design

Commerce/Distribution

  • Le marché du e-commerce français : 138 000 sites actifs en 2013 représentant une progression de 17% en un an (550 000 en Europe  en 2013)
  • Plus de 600 millions de transactions en ligne en 2013
  • Un marché de 51,1 milliards d’euros  en 2013 (+13,5% en un an) et estimé à 56,5 milliards en 2014
  • Baisse du panier moyen : en 2013, il est de 84,5 € (contre 87,5 € en 2012).
  • Export : 57% des e-commerçants vendent à l’international (tous chiffres FEVAD 2013)

Intermédiation – terminaux

  • Market place : En 2013, le volume d’affaires des places de marché a doublé depuis 2012: 32% des e-commerçants utilisent une marketplace (Source : FEVAD)
  • La tablette jugée plus appropriée que le smartphone pour la préparation à l’achat offline (ROPO) (pour 42% des internautes, chiffre en constante augmentation) (Source : FEVAD).
  • Le e-commerce représente 9% des ventes de détail, un chiffre qui devrait légèrement évoluer à la hausse d’ici 2018 (Source : Forrester Research).

Phénomène de ROPO : 76% des consommateurs ayant effectué un achat en magasin l’avaient préparé en consultant un site internet en amont, dont 8 consommateurs sur 10 auprès de la même marque. Le showrooming se développe également, avec 1/3 des consommateurs qui se sont rendus dans un magasin pour se renseigner avant de terminer leur processus d’achat en ligne (Source : Médiamétrie, FEVAD 2014. 10ème baromètre des comportements d’achats multicanaux des internautes).

 

Communication/Publicité

Le marché publicitaire digital représente en France une croissance de 3% en 2013 et 2,8 milliards d’euros nets de chiffre d’affaires, seul segment publicitaire en croissance cette année et en légère baisse par rapport à la croissance de 5% observée en 2012 ; autres segments TV  (-3%), presse (-8,4%), radio (-0,4%) (Source : SRI-PwC 2014)

Real time bidding : accélération du display RTB qui tire la croissance. En Europe, 49% de croissance attendue en 2014, marché du RTB mobile et vidéo devraient X 5 en 2014 (Source : IDC 2013). En France, le RTB a connu une croissance de plus de 125% en 2013, représentant 16% du marché total du display

Le marché publicitaire digital représente en France 2,8 milliards d’euros nets de chiffre d’affaires avec une croissance de 3% en 2013. Il est seul segment publicitaire en croissance cette année et en légère baisse par rapport à la croissance de 5% observée en 2012 ; autres segments TV  (-3%), presse (-8,4%), radio (-0,4%).  (Source : SRI-PwC 2014)

Real time bidding : accélération du display RTB qui tire la croissance. En Europe, 49% de croissance attendue en 2014, marchés du RTB mobile et vidéo devraient X 5 en 2014 (Source : IDC 2013). En France, le RTB a connu une croissance de plus de 125% en 2013, représentant 16% du marché total du display.

Part du marché mobile en hausse, investissement dans le marché du display mobile représente 8% des dépenses digitales en France, mais derrière les US (14%) ou le Royaume-Uni (17%) (Source : SRI-PwC 2014).

Part du marché mobile en hausse, investissement dans le marché du display mobile représente 8% des dépenses digitales en France, mais derrière les US (14%) ou le Royaume-Uni (17%) (Source : SRI-PwC 2014)

Education/Formation

Education et formation

  • Dépenses en matière d’éducation : 139,4 milliards d’euros en 2012, soit 6,9% du PIB.
  • Les manuels numériques : dans un contexte d’effondrement de l’édition scolaire, le marché devrait croître pour atteindre environ 10% du manuel papier d’ici à 2015. Cette part est pour l’instant toujours résiduelle et représente moins de 1% du CA des manuels imprimés (Source : SNE 2012 et Rapport parlementaire sur la structuration de la filière du numérique éducatif, 2014).

Soutien scolaire et formation

  • Champion d’Europe du soutien scolaire : la France est le premier marché de soutien scolaire privé dans l’Union européenne avec un volume d’affaires de 1,5 milliards d’euros en 2011 (Source : Xerfi, 2012).
  • Formation professionnelle : en 2011, 58 668 prestataires de formation continue, à titre principal ou secondaire, ont réalisé un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros, 1% des organismes réalisent 44% du chiffre d’affaires du secteur (Source : DARES, 2013).

E-learning et Moocs

  • Le marché mondial de l’e-learning représentait 42 milliards d’euros en 2013 et devrait atteindre 83 milliards d’euros en 2016. Le marché français de l’e-learning atteint 200 millions d’euros en 2013 et représente moins de 1 % du marché mondial, ce pourcentage pouvant être X15 dans 10 ans (Source : E-learning Magazine ; Silk Road ; Educadis, 2013)
  • Les MOOCs pourraient représenter jusqu’à 10% des cours dispensés d’ici à 2020 à l’échelle mondiale (Source : Deloitte, 2014)
  • France Université Numérique: 36 cours, 300 000 inscrits

Entreprise/Etat

Transformation numérique des entreprises

  • Mobilité : ventes de tablettes augmentent comparées aux ventes de PC en entreprise (mais qui représentent toujours la moitié des ventes totales de PC) et pourraient atteindre 30 à 35% en 2015  (Source : Gartner). Environ 12% des tablettes vendues le sont aujourd’hui en entreprise.
  •  Croissance de 11,2 % par an au cours des trois prochaines années sur le marché européen des logiciels et services informatiques autour de la transformation numérique (Source : PAC 2013)
  • Les entreprises avec une forte maturité numérique sont plus rentables de 26% par rapport aux autres entreprises (Source : étude Cap Gemini Consulting-MIT menée auprès de 400 entreprises)
  • L’économie numérique pèse 5,7% du PIB français mais touche plus de 72% de l’économie (Source : rapport IGF sur le soutien de l’économie numérique à l’innovation – 2012)
  • Entreprenariat : La France se positionne à la 9ème place et connait une forte progression dans le classement (Source : Baromètre de l’entreprenariat, E&Y, 2013)

Secteur public

  • Open data : La France se place au 16eme rang sur 70 pays concernant l’ouverture des données publiques aux citoyens, mais les données fondamentales seraient encore indisponibles, expliquant un nombre de points (510 points) inférieur aux résultats obtenus par le Royaume-Uni (940 points) (Source : Open Knowledge Foundation, 2013). La réutilisation des données ouvertes a rapporté près de 35 millions d’euros aux administrations françaises en 2012, ressources cependant concentrées autour de quelques gros acteurs (Source : Rapport Trojette). Le marché de l’open data a été estimé à 827 millions d’euros en 2011 (Source : SerdaLAB – 2012).
  • La transformation numérique est aussi une réalité dans le secteur public : 60 % des particuliers et 96 % des entreprises en France utilisent internet dans leurs relations avec l’administration en 2013, contre respectivement 41 % et 88 % dans l’UE (Source : Observatoire du numérique, DGCIS)

Autres chiffres

  • 69% des français souhaiteraient avoir plus de garanties et de sécurité concernant l’utilisation de leurs données (Source : Baromètre Les Français et le numérique, INRIA TNS SOFRES 2014)
  • La France est à la 4ème place mondiale pour l’e-administration (Source : United Nations E-government Survey 2014).

Maison, ville, transport

Smart city

  • 50% des dirigeants d’entreprise interrogés pour l’étude EY/Cap Digital considèrent que la « smart city » est au cœur de la stratégie de l’entreprise (mais encore peu associée à des revenus: inférieur à 1 million d’euros pour 65% d’entre eux)
  • Les bâtiments résidentiels et tertiaires représentent la 1ère source de consommation d’énergie en France (dont 44% pour les bâtiments résidentiels) mais ces chiffres pourraient être revus à la baisse avec l’usage massif de solutions de domotique selon l’ADEME
  • 63 % des français sont intéressés par l’installation de bornes dans la rue pour recharger les appareils électroniques (Sources : CSA, BVA, Syntec, Ifop, Institut de l’entreprise)
  • La France représente aujourd’hui 5% du parc mondial d’imprimantes 3D (Source : Cabinet Olivier Wyman, 2014)

Smart home

  • L’industrie mondiale de la « smart home » pourrait doubler d’ici 2018 et atteindre 71 milliards de dollars, le divertissement pouvant représenter jusqu’à 80% de ces revenus (Source : Juniper Research, 2014)
  • Concernant l’industrie européenne de la « smart home », le marché aurait connu une croissance de 19% de 2010 à 2012 et devrait connaître une croissance annuelle de 8% d’ici à 2015,  l’Allemagne en tête avec près de 48% du marché (Source : BSRIA, 2013)

 

Médias Réseaux sociaux et services de télécommunications

Industries Culturelles et Créatives
Chiffre d’affaires 2011 : 74,6 milliards d’euros
Nombre d’emplois en 2011 : 1,2 millions
(source : 1er panorama des industries culturelles et créatives, 2013, E&Y)

Edition numérique, presse

Edition numérique : le marché du livre numérique a doublé entre 2012 et 2013, représentant plus de 5 millions de téléchargements payants en 2013, pour un chiffre d’affaires de 44 millions d’euros, soit 1,1% du chiffre d’affaires total du marché du livre (source : GfK 2013). La croissance est portée par un taux d’équipement en supports destinés à la lecture numérique en constante augmentation (tablette, smartphone, liseuse, ordinateur) et trois canaux de distribution principaux que sont les sites de grandes surfaces spécialisées, les sites d’opérateurs internet et les sites des librairies (source : SNE 2014). Au niveau mondial, le livre numérique a représenté 11,9% du marché en 2013 et pourrait s’élever à 26,3% en 2018 (source : Global e-book Market 2014-2018).
Concernant la presse, il existe toujours une forte dépendance vis-à-vis des aides publiques. Le secteur connaît des restructurations importantes engendrées par la transition numérique et amenant les principales entreprises de presse à diversifier leurs activités. Le poids du CA de la presse numérique continue d’augmenter, pouvant bientôt atteindre une croissance de 45% par an (source : Kurt Salmon), mais reste encore résiduel et avec une forte disparité selon les titres.

Audiovisuel et cinéma

La filière audiovisuelle a anticipé que l’arrivée de Netflix en France allait bouleverser le jeu d’acteurs, faire bouger les frontières, et rendre encore plus nécessaire l’émergence d’acteurs de taille mondiale ainsi que le développement vers l’international. Des questions sont posées sur les modèles de financement de la création, et la façon de répondre à de nouveaux usages reposant plus sur l’accès (VOD) que sur la possession.
Plus de 50 millions de foyers dans le monde devraient disposer d’un service de plateforme de TV payante et de SVOD et une petite partie d’entre eux avec des abonnements multiples : celle-ci pourrait augmenter et représenter jusqu’à 20% sur certains marchés en 2015 (source : Deloitte 2014).
En France, 2,6 milliards de contenus ont été visionnés entre juin 2012 et juin 2013 (+7% par rapport à juin 2011 – juin 2012, source : CSA 2013). Plus des deux-tiers des internautes consultent des programmes en rattrapage.
En 2013, la VOD connaît pour la première fois une stagnation de son chiffre d’affaires en France, passant de 258 millions en 2012 à 245 millions d’euros en 2013 (source : GfK – NPA Conseil pour le CNC 2013).
Stagnation du secteur des industries techniques de l’audiovisuel et du cinéma en général, l’ensemble du secteur se caractérisant toujours par un fort taux de délocalisation et l’internalisation des fonctions de post-production par les agences. Enjeux autour du financement des films et de leur diversité (en termes de format comme de contenu) à l’ère du numérique. Intérêt accru pour l’export : de plus en plus de formats sont pensés dès la phase de création pour une diffusion internationale.

Musique

Les revenus issus du marché numérique ont augmenté de 4,9% en 2013, atteignant 93,8 millions d’euros. Au total, le marché de la musique (dont spectacle vivant, droits d’auteurs et droit voisins et autres sources) représente près de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France (source : E&Y).
Le numérique représente en France 30% des revenus totaux de la musique enregistrée (source : SNEP 2013). A l’international, le numérique a représenté 39% des revenus de la musique enregistrée, soit 5,9 milliards de dollars (source : IFPI 2014). Le marché global de la musique renoue avec la croissance, après les bouleversements engendrés par les mutations numériques du secteur.
Le streaming (gratuit financé par la publicité/par abonnement) génère majoritairement la croissance (+13,2%) avec un CA de 39,7 millions d’euros. Les revenus issus des téléchargements payants représentent 47 millions d’euros au premier semestre 2013 (source : SNEP 2013).

Jeu Vidéo

Le marché de la vente de jeux vidéo physiques diminue à nouveau en 2013 (-9,7% en volume par rapport à 2012), mais moins qu’en 2012 (-15,5%).  72% du CA viennent des jeux pour console de salon, 33% des jeux sur ordinateur (source : CNC 2013).
Le secteur des jeux vidéo dématérialisés (sur internet et consoles) en France est estimé à 1 157 M€ en 2014 et le marché devrait doubler en 2017, jusqu’à représenter 80% du CA du secteur (source : IDATE).

Réseaux sociaux

Près de 86% des internautes français sont membres d’au moins un réseau social (+4 points par rapport à 2012) et ils en utilisent un peu plus de 4 en moyenne (source : baromètre IFOP, 2013). Au premier semestre 2013, 2 millions de tweets liés à des émissions de TV par semaine ont été comptabilisés, contre 50 000 par semaine en 2012 (source : infographie l’autre.média, 2013).
Le marché est toujours structuré autour d’une dizaine d’entreprises dont la moitié représente près de 90% du marché, dont Facebook (1,23 milliards d’utilisateurs actifs au premier trimestre 2014 et un nombre exponentiel d’utilisateurs sur mobile, atteignant aujourd’hui les chiffres de consultations sur le site web. Son chiffre d’affaires en 2013 est de 7,87 milliards de dollars), Youtube, LinkedIn, Twitter, Google + ou Instagram, qui se structurent toutes autour du même modèle économique : la publicité en ligne.

Services de télécommunications

Le secteur des télécommunications représente 125 000 emplois en 2013 et environ 5% du PIB français (source : ARCEP). Il connaît de fortes restructurations et de nouvelles tentatives des principaux acteurs pour ramener de la valeur.
Le revenu des opérateurs de communications électroniques sur le marché final représente 38 milliards d’euros en 2013, soit une baisse de 7,7% par rapport à 2012. Il connaît cependant en 2014 une croissance rapide et continue du volume de données échangées sur les réseaux mobiles (source : ARCEP).
Le revenu des services fixes (téléphonie et internet sur le réseau fixe) atteint 3,7 milliards d’euros HT en 2013 et redevient supérieur, pour la première fois depuis 2005, à celui des services mobiles (3,4 milliards d’euros). Il diminue cependant depuis la fin de l’année 2010. Plus généralement la croissance du secteur européen devrait être quasi-nulle sur la période 2010-2016 contrairement à l’Asie (26%) ou l’Afrique (+57%) (source : IDATE 2013). Si l’on observe une certaine décroissance et une baisse des revenus, il existe tout de même un engouement de plus en plus fort pour des offres dites d’abondance et les abonnements aux services fixes et mobiles continuent d’augmenter.
Le déploiement des technologies 4G et LTE-Advanced s’intensifie et contribue à structurer la filière.

Santé et bien-être

  • Demain la médecine prédictive : le séquençage du génome humain coûte 1000 dollars et dure quelques heures… Achevé en 2003, le premier séquençage avait couté 2,7 milliards de dollars et duré 15 ans
  •  Dépenses courantes de Santé par l’Etat (France) : 243 milliards d’euros, soit 12% du PIB en 2012, dont la consommation de soins et de biens médicaux représente les ¾ et a progressé de 2,2 % en valeur en 2012 (Source : DREES 2013)
  • Marché de l’e-Santé représente 2,4 milliards d’euros en France et devrait progresser de 4 % à 7% en moyenne par an d’ici 2017 (Source : Xerfi-Precepta)

M-santé

  •  Santé Mobile (ou m-Santé) : marché mondial de la m-Santé multiplié par 11 entre 2013 et 2017 pour atteindre 26,5 milliards de dollars (Source : The Mobile Health Global Market Report, Research2Guidance, 2013-2017)
  • 7 millions de mobinautes santé en France dont 1/3 atteints de maladie chronique et 22% ont déjà téléchargé au moins 1 application mobile (2,3 App. en moyenne) (Source : “A la recherche du ePatient” – LauMa communication, Patients & Web, TNS Sofres, Doctissimo, avril 2013)
  • En France, 94% des médecins ont un usage professionnel de leur smartphone (Source : Baromètre Vidal 2012)

Tourisme

Emplois dans la filière touristique française : environ 2 millions d’emplois directs et indirects (Source : DGCIS, 2013)

Les ventes globales de voyages sur Internet ont atteint 18,5 milliards d’euros en 2012 en France, dont les fournisseurs en direct représentent 57% et les agences de voyages en ligne 43% (Source : PhocusWright, 2013) La filière du Travel/voyage pèse pour 9% du du PIB mondial.

En 2015, l’e-tourisme français atteindra 23 milliards d’euros, représentant 18% du marché européen (Source : PhocusWright, 2013) ; il représente 12 milliards d’euros de CA en 2013 et plus de la moitié des achats parmi les secteurs du e-commerce (Source : FEVAD, 2013) Les ventes en ligne de voyages auraient néanmoins reculé de 1% au premier trimestre 2014 et baisse du panier moyen (-4%), alors que le secteur avait connu une croissance de CA de 3% en 2013 (Source : FEVAD, 2014)

M-tourisme: ventes depuis terminaux mobiles progressent et pourraient représenter 18% du total e-tourisme en 2015, contre 10% en 2013 (PhocusWright, 2013) ; 5% des voyageurs auraient utilisé leur smartphone pour réserver des hébergements en France contre 7% à l’étranger (Source : Observatoire du e-tourisme 2014, Next Content)

Consommation collaborative : 3 internautes sur 10 ont déjà loué un logement à un particulier (Source : Observatoire du e-tourisme 2014, Next content)

Robotique de service

  • 17,1 milliards de dollars : part estimée du marché de la robotique de services en 2016 dans le monde. Il pourrait atteindre 100 milliards en 2018 et 200 milliards en 2023. Le marché français de la robotique domestique représenterait quant à lui, 8 millions d’euros actuellement (Source : Xerfi, 2013).
  • La capacité de recherche en robotique sur le territoire Français représente 1 300 chercheurs  et doctorants, 60 équipes au sein du Groupement de recherche robotique organisé en 8 groupes de travail.
  • Investissements majeurs prévus dans le plan « France Robots Initiatives » : 100 millions d’euros d’investissements avec l’ambition de placer le pays en position de « leader mondial » d’ici 2020 et la création d’un fond d’investissement spécialisé (Robolution Capital).

Donnée

  • 8% du PIB Européen : part du Big Data en 2020 (Source : Plan Big Data)
  • Les bénéfices de la création d’une filière Big Data en France : création de valeur attendue à horizon 5 ans qui atteindrait 2,8 Mds€. La création d’emplois directs à horizon 5 ans pourrait atteindre 10 000 postes (Source : AFDEL, Big Data Launchpad, 2013).
  • En France, la filière Big data représentait 4,8 milliards d’euros en 2010. Son taux de croissance annuel est à présent de 7% (Source : Rapport Lauvergeon, 2014).

IoT et design

  • Il pourrait y avoir 80 milliards d’objets connectés en 2020, contre 15 milliards aujourd’hui et 4 milliards en 2010 (IDATE, 2013). Parmi ces 80 milliards, 85% représenteraient des objets, 11% des terminaux communicants comme les smartphones et 4% to machine-to-machine (M2M).
  • Il y aura 500 objets connectés par maison en 2022 (Source : Gartner).
  • 300 000 objets connectés vendus en France en 2013, soit un marché de 64 millions d’euros. Celui-ci pourrait atteindre près de 400 millions d’euros en 2015 (Source : GFK, 2013).