• Commission thématique Services

Présidente de la Commission thématique Services

Christine BALAGUÉ – Institut Mines-Télécom – Télécom Ecole de Management

Adjoints

Jerôme LELEU – Groupe Interaction
Vincent PUIG – Institut de Recherche et d’Innovation-Centre Pompidou

Membres

Christophe BENAVENT – Université Paris Ouest Nanterre la Défense
Vincent CASTAIGNET – Musicovery
Hugues DE MAZANCOURT – Météojob
Jean-Paul FABRE – Groupe La Poste
Marie GAILLARD – Consultante Education
Philippe GESNOUIN – Inria
Laurent GILLE – Institut Mines-Télécom
Petra KOUDELKOVA DELIMOGES – Softbank
Olivier LECOMTE – Paris&Co
Erwan LE QUENTREC – Orange
Laurent MIGNON – LauMA Communication
Louis MONTAGNE – Bearstech
Sophie PÈNE – Paris Descartes
Arlette PETITJEAN – Consultante
Lionel ROURE – CNAM
Benoît TABUTIAUX – Linkfluence
Mobin YASINI – dmd Santé
Manuel ZACKLAD – CNAM-Dicen

Présidence & adjoints

Christine BALAGUÉ, Présidente

logo-linkedin-small

Christine Balagué est titulaire de la Chaire réseaux sociaux à l’Institut Mines-Télécom-TEM, diplômée de l’ESSEC, de l’ENSAE, d’un doctorat en sciences de gestion à HEC et d’une Habilitation à Diriger des Recherches.

Experte des réseaux sociaux, elle intervient régulièrement dans des conférences internationales. Elle a également été vice-présidente du Conseil National du Numérique et membre du conseil scientifique d’Etalab.

Elle a écrit plusieurs ouvrages sur les réseaux sociaux, sur la métamorphose numérique et est co-auteur de nombreux rapports (co-rapporteur en 2010 sur « Technologies et services pour l’autonomie » de la mission Vivre Chez Soi), rapport enseignement de l’ informatique de l’académie des sciences, avis neutralité du Net et rapport inclusion du conseil national du numérique.

Jérôme LELEU, Adjoint

jeromeleleu

logo-linkedin-small

Jérôme Leleu est le fondateur et directeur du Groupe Interaction réunissant 3 sociétés :

« L’innovation de la société est cœur de notre développement et nous sommes reconnus par BPI France (anciennement OSEO) comme une des 2 000 entreprises les plus innovantes en France (BPI Excellence 2013). Le Groupe Interaction collabore, dans le cadre de sa démarche de R&D, avec des laboratoires de recherche reconnus comme le CNRS (LIMSI) et l’INRIA (Equipe Carmen – Bordeaux). Passionné du « digital » au sens large, j’ai organisé, en novembre 2009, un voyage dans la Silicon Valley avec plusieurs passionnés des nouvelles technologies pour comprendre et découvrir comment les entreprises de la « Mecque de la High-tech » développent leur business. Au programme : Google, Netvibes, Facebook, EA, Ubisoft, … Si vous voulez revivre notre aventure, n’hésitez pas à visiter www.techtrip.fr ».

Depuis 2013, le Groupe Interaction a noué un partenariat avec l’Atelier BNP Paribas autour de la thématique de la e-santé avec un rendez-vous désormais annuel dans la Silicon Valley.

Jérôme Leleu est par ailleurs membre du think-tank « Renaissance Numérique » qui œuvre en faveur du développement d’internet en France, focalisant ses réflexions et ses actions sur la réduction des fractures numériques. L’objectif de l’association est clair : permettre au plus grand nombre de Français d’accéder à Internet.

Suivez son compte Twitter où il partage quotidiennement sa veille sur le digital, la e-santé, les serious games et la gamification : @jeromeleleu.

Vincent PUIG, Adjoint

logo-linkedin-small

Praticien des transferts de technologie et du montage de projets entre culture et recherche depuis 1993 (Directeur de la valorisation scientifique à l’Ircam, fondateur du Forum Ircam), il a monté depuis plus d’une vingtaine de projets nationaux et européens dont un projet de chaîne HIFI du futur avec Sony et Fraunhofer Institut et a participé aux travaux de normalisation MPEG7.

En janvier 2002, il lance et dirige les Résonances, Rencontres Internationales des Technologies pour la Musique et le studio hypermédia de l’Ircam (Web Radio, Ecoutes signées, Musique). En avril 2006 il devient Directeur adjoint du Département du Développement Culturel du Centre Pompidou en charge de l’Institut de Recherche et d’Innovation qui travaille sur les technologies culturelles et cognitives (outils d’annotation, technologies collaboratives, IHM multimodales).

En août 2008, il fonde avec Bernard Stiegler, l’IRI sous sa forme actuelle d’association de recherche soutenue par le Centre Pompidou, le CCCB, Microsoft, l’Université de Tokyo, le Goldsmiths College, l’ENSCI, l’Institut Mines-Telecom, Alcatel Bell Labs et France Télévisions.

Membres

Christophe BENAVENT

021

logo-linkedin-small

Professeur à l’Université Paris Ouest, il y dirige l’Ecole Doctorale EOS, coordonne le master Marketing et MOPP. Il anime la rubrique « Digital » de la revue de l’AFM Décisions Marketing. Ses centres d’intérêt portent principalement sur l’influence des technologies de l’information sur les doctrines, les pratiques et les stratégies du marketing.

Vincent CASTAIGNET 

PhotoVincentCastaignet

logo-linkedin-small

Vincent Castaignet a travaillé en tant qu’analyste financier de 1989 à 1999 principalement sur le secteur des services publics (utilities) en Europe et dans des banques d’investissement internationales (Goldman Sachs à Londres).  Il est revenu à Paris en 1999 pour co-fonder Bloctrade, une plate-forme internet de négociation de blocs d’actions de petites sociétés cotées, et permis une levée de 1m€.

Passionné de musique, expert sur la composition/improvisation/perception humaine de la musique, il crée en 2004 une méthode permettant d’établir une relation entre l’ambiance et la musique, et co-fonde en 2006 Musicovery, une webradio interactive permettant d’écouter la musique par l’ambiance. De 2010 à 2013, il a animé le Groupe musique de Cap Digital.

Hugues DE MAZANCOURT

hugues-de-mazancourt

logo-linkedin-small

Hugues de Mazancourt est Directeur Innovation à Meteojob, 4e site d’emploi français et consultant indépendant. Expert en traitement automatique des langues (TAL) depuis 25 ans, ingénieur ENSTA 1988, DEA Paris VI en Intelligence Artificielle, il a co-fondé Lingway en 2001 dont il a été le Directeur Technique. Lingway fut un leader français des technologies sémantiques jusqu’à son rachat par Eptica en 2012. Il a également participé à la création de l’APIL (Association des Professionnels des Industries de la langue, aujourd’hui intégrée au GFII), d’une start-up de la relation client (Ansade) et à la rédaction de la Charte Ethique et Big Data. Il est également membre du CA de l’ATALA (Association pour le Traitement Automatique des Langues).

Ses sujets de prédilection, outre le traitement automatique des langues, portent sur l’industrialisation de l’innovation et de la recherche. C’est dans cette optique qu’il a été à l’origine de nombreux projets de R&D collaboratifs et qu’il est chargé d’enseignement sur le sujet de l’industrialisation du TAL en Master 2 (Linguistique Informatique) à Paris-Diderot.

Jean-Paul FABRE

photo jp fabre

logo-linkedin-small

Philippe GESNOUIN

logo-linkedin-small

Philippe Gesnouin has been working with Inria as Technology Transfer Associate since 2009. His role consists in facilitating contacts between companies from the healthcare sector and research teams, and, together with his colleagues, promoting and supporting technology transfer and startup creations. It includes representing the institute, advertising the work of his colleagues and organising various type of events. For a few months now, Philippe has been in charge of coordinating and developing the participation of Inria to EIT Digital and EIT Health.

After graduating in Paris XI (Orsay) in Biochemistry and Physiology, followed by an MSc in Computer Science Applied to Biology at the Pierre et Marie Curie University in Paris, Philippe worked as a research engineer for Genethon, being part of the1 rst projects of genetic and physical map of the human genome. He was system administrator for a resource centre (Infobiogen) and later Director of IT for Lexicon Genetics and Xeotron Corporation (Houston, Tx). In 2001, he co-founded Integragen in Evry, near Paris, as Director of Informatics and COO.

His blended experience mixing life science, hands-on computer programming and network administration, business and SME creation allows him to perceive different points of view, understand various languages and to enjoy acting as a bond and deal maker.

Laurent GILLE

logo-linkedin-small

Laurent Gille enseigne l’économie à Télécom ParisTech (Institut Mines-Télécom), au Département de Sciences économiques et sociales. Diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE), docteur en Sciences de gestion, il a débuté sa carrière dans les transports (Ministère puis Air France) et a ensuite exercé des fonctions de consultant en économie et stratégie dans le domaine des télécommunications (Idate, Sirius, Bipe).

Il travaille actuellement sur la régulation des télécommunications, spécialement dans les pays en développement, et sur les modèles d’affaires innovants de l’économie numérique, notamment au sein de la Chaire Innovation et régulation des Services Numériques créée en partenariat avec l’Ecole Polytechnique et Orange. Il intervient comme conseil auprès de nombreux régulateurs africains et asiatiques.

Petra KOUDELKOVA-DELIMOGES

PETRA KOUDELKOVA-DELIMOGES

Petra

logo-linkedin-small

Petra Koudelková-Delimoges est Corporate Affairs Manager chez Softbank et Directeur du Board d’euRobotics, l’association internationale des acteurs de la robotique européenne.

Après une expérience dans la coopération internationale chez France Coopération Internationale puis chez  Electriciens sans frontières, Petra travaille depuis 2008 chez Aldebaran, leader mondial de la robotique humanoïde. Elle rejoint l’entreprise pour chercher des financements, monter des partenariats et projets R&D innovants, dont Romeo, projet fédérateur de la filière de robotique de service française. Avec le fondateur de l’entreprise, elle crée la même année Cap Robotique, communauté de la robotique de service de Cap Digital. En charge des Corporate Affairs, Petra développe aujourd’hui les partenariats d’Aldebaran-Softbank. Elle est en charge des relations institutionnelles, du lobbying et suit des sujets éthiques et sociaux liés à la robotique.

Aldebaran-Softbank développe et commercialise des robots humanoïdes dans le monde entier pour améliorer le quotidien de leurs utilisateurs : NAO, robot interactif compagnon pour l’éducation et la recherche, Romeo, plateforme de recherche qui a vocation à devenir un compagnon et un assistant à la personne et enfin Pepper, le premier robot humanoïde capable de comprendre les émotions.

Olivier LECOMTE

logo-linkedin-small

Erwan LE QUENTREC

le quentrec

logo-linkedin-small

Erwan Le Quentrec est manager au sein du département de Sociologie et d’Economie des usages d’Orange Labs (SENSE). Il anime une équipe de chercheurs spécialisés sur la place et les impacts des TIC dans différents domaines : éducation et formation professionnelle, travail, santé, gestion de la relation client.

Outre ses activités de management, il pilote l’innovation collaborative dans le secteur éducatif pour la région Afrique, Moyen Orient (AMEA). Son activité vise à structurer, mettre en œuvre et évaluer des expérimentations dans le domaine du mobile-learning avec des partenaires comme l’Agence Française de développement, l’Agence américaine de développement USAID, l’Agence Universitaire de la Francophonie, des ONG telles que Aide et Action, PlaNet Finance, RAES,  des filiales Orange (Orange Madagascar, RDC, Mali, Cameroun, etc.) ou des Universités ainsi que des entreprises/start-up. C’est un expert des usages liés aux TIC et des traces digitales.

Il est titulaire d’un doctorat de Sciences Economiques de l’Université de Bourgogne (IREDU, Institut de Recherche sur l’Education : Sociologie et Economie de l’Education). Depuis 2001, il a occupé différentes fonctions au sein du groupe Orange dans le domaine de la recherche, des études marketing et stratégiques et de la relation clients. Il a par ailleurs des activités d’enseignement et est membre du conseil d’administration de l’Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la Connaissance et la formation à distance (IFIC), l’un des sept projets internationaux piloté par l’Agence universitaire de la francophonie. Il représente le groupe Orange au sein de l’équipe spéciale sur les Enseignants pour l’Education pour tous (EPT) dont le secrétariat est hébergé au Siège de l’UNESCO à Paris.

Laurent MIGNON

Laurent-mignon-photo

logo-linkedin-small

Co-fondateur et directeur associé de LauMa communication, Laurent Mignon est diplômé de l’ESG-Communication. Depuis plus de 10 ans, il évolue dans le monde de la santé, des technologies de santé, du numérique en santé, de l’e-santé et de la santé mobile où il accompagne des entreprises, des start-ups, des associations de professionnels de santé, de patients, des institutions.

Ses activités professionnelles l’ont conduit à explorer le monde la santé 2.0, à travailler sur l’internaute ou le mobinaute santé et à l’évolution de la relation médecin-patient à l’heure du numérique en santé. Il a notamment dirigé les études “À la recherche ePatient“ et “Mobinaute santé, qui es-tu ?” en avril et mai 2013. Laurent Mignon est également Vice-Président de l’association Isidore Internet et Santé au titre du collège des Agences, Conseils et Prestataires de services.

Louis MONTAGNE

logo-linkedin-small

Après l’ENSAM et un DESS en Intelligence Artificielle à Paris 6, Louis Montagne participe à l’évolution de la société Interactive Visuel Systèmes (IVS) notamment sur le produit ACTIVISU. En 2004, il crée la société Bearstech, société coopérative spécialisée en hébergement et infogérance Internet et laboratoire R&D. En 2006 il rencontre Stéphane Distinguin, devient directeur technique de FABERNOVEL et fonde avec lui AF83, en revenant de San Francisco. Fortement impliqué dans l’association Silicon Sentier (secrétaire), il devient président de la communauté de domaine web et Open Source du Pôle de compétitivité Cap Digital (COLLIBRI), il est aussi adjoint de la commission thématique Services de Cap Digital. Aujourd’hui, Il dirige af83 (Paris et San Francisco) et Bearstech et a lancé CKAB (Internet des Objets Open Source).

Sophie PENE

img_spene

logo-linkedin-small

Sophie Pène a créé et dirigé la recherche en design à l’ENSCI-Les Ateliers depuis 2009. Son équipe Paris Design Lab multiplie les partenariats scientifiques et industriels et tente de montrer comment le design peut développer une innovation plus créative.

Sophie Pène est une pionnière des usages numériques à l’université. Spécialiste des écrits de travail elle a, dès les années 95, suivi le glissement des écrits vers les supports digitaux et observé de nouvelles pratiques coopératives. En 2001 elle a monté le campus numérique COMOR (Communication coopérative dans les organisations). En 2003, elle a créé une licence en ligne sans équivalent, Animation de réseaux, qui a diplômé des développeurs et médiateurs devenus alors parmi les premiers community managers. Elle a présidé de 2008 à 2011 le CA de l’Institut d’enseignement à distance de l’université Paris 8.

Elle fait partie du conseil d’orientation du Think Tank La Fabrique de l’Industrie. Elle représente l’ENSCI au CA de Silicon Sentier. En 2005 elle est devenue vice-présidente chargée du développement numérique. Sous son impulsion, Paris Descartes a été l’une des premières universités à expérimenter un numérique pédagogique innovant, fondé sur l’image et le son, et donnant un statut aux écrits et aux actions des étudiants. Elle est une ancienne auditrice de l’IHEST.

Arlette PETITJEAN

logo-linkedin-small

Diplômée de Neoma Business School (ESC Rouen), Arlette Petitjean a acquis une triple expertise en développement, marketing et commercialisation de produits dans les secteurs du diagnostic in-vitro et de l’imagerie médicale, des dispositifs médicaux et de l’industrie pharmaceutique au niveau international.

Elle débute son parcours professionnel auprès de la filiale française du Groupe Coulter et lance la 1ère gamme d’équipements et de réactifs pour le dépistage en série du sida et de l’hépatite. En tant que Chef de Produits au sein des sociétés Porgès puis Hollister, elle développe leurs lignes de consommables en lançant successivement des cathéters urinaires puis des poches de stomie. En 1998, elle rejoint le service Marketing Corporate du Groupe Guerbet au poste de Chef de Gamme International. Elle collabore étroitement avec les filiales et les médecins leaders d’opinions et réussit à relancer Dotarem (produit de contraste injectable pour les examens IRM), qui devient leader sur le marché européen en 2008. En 2011, elle prend la responsabilité de Directeur Produits EMEA au sein du Groupe Covidien. Elle définit une nouvelle stratégie internationale pour la promotion d’un système intégré d’administration stérile composé d’une seringue pré-remplie de produit de contraste iodé et d’un injecteur pour les examens scanner puis elle dirige une équipe cross-fonctionnelle et multi-culturelle pour l’exécution simultanée de 8 projets.

Aujourd’hui, elle capitalise sur son expertise pour accompagner les entreprises avec une offre différenciée et adaptée aux besoins respectifs des start-up, des PME et des groupes internationaux en tant que consultante. Elle intervient sur l’élaboration et la mise en oeuvre de leur plan de développement et de leur stratégie de commercialisation. En parallèle, elle est enseignante vacataire auprès d’étudiants d’Ecoles de Commerce et d’Ingénieurs.

Lionel ROURE

photo2 (2)

logo-linkedin-small

Lionel Roure est maître de conférences en management et marketing de l’innovation au Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris au sein de la Chaire Gestion de l’Innovation. Diplômé d’un doctorat en sciences de gestion de l’université Paris IX Dauphine,  il intervient fréquemment en entreprise, de toute taille et de tout secteur,  comme conférencier, formateur et/ou conseil  dans le domaine du management de l’innovation.  Ses travaux de recherche portent sur les méthodes et processus du management de l’innovation de rupture.

Benoît TABUTIAUX

logo-linkedin-small

Ingénieur, docteur en Informatique, titulaire d’un Master en Management de la Recherche et d’un Master Intelligent System Design, Benoît débute sa carrière au sein d’une startup spécialisée dans le dialogue Homme-Machine dont il prend en charge la R&D pendant 6 ans.

En 2011, il rejoint l’Agence Nationale de la Recherche en tant que Chargée de Mission Scientifique notamment sur les appels CONTINT (CONTenu et INTeraction) et Emergence (émergence de produit, technologies ou service à fort potentiel de valorisation). A partir d’octobre 2013, il occupe le poste de Responsable Sectoriel à la Direction de l’Innovation de Bpifrance. Il vient en appui des chargés d’affaire dans le réseau Bpifrance sur les thématiques liées aux secteurs du jeu vidéo, des technologies 3D, de la réalité virtuelle et augmentée, de la robotique, du traitement automatique des langues ainsi que l’utilisation des TIC dans le secteur de la santé. Il est également en charge de l’instruction des projets collaboratifs (PSPC, PIAVE, FSN) et des relations avec les acteurs de l’écosystème sur ces thématiques.

En 2016, il choisit de retrouver le monde des PME et rejoint Linkfluence, éditeur d’une solution de Social Media Intelligence en SaaS à destination des professionnels de la stratégie marketing et communication. Il s’occupe du management des projets de R&D d’une part et des partenariats avec les fournisseurs de données et de technologies.

Mobin YASINI

logo-linkedin-small

Médecin généraliste, Mobin YASINI a poursuivi ses études avec un Master en Santé Publique et un Doctorat en sciences d’informatique médicale à l’UPMC.

Il dirige l’activité de la recherche et du développement chez dmd Santé depuis 2014. Dans ce cadre, dmd Santé a créé un nouveau modèle pour évaluer les applications mobiles de santé et les objets connectés en fonction de leur cas d’utilisation.

Depuis début 2017, Mobin YASINI est nommé expert judiciaire près de cour d’appel de Paris dans le domaine de Biostatistiques, informatique médicale et technologies de communication.

Mobin YASINI enseigne la biostatistique et informatique médicale à la faculté de médecine de l’université Paris 6 (Pierre & Marie Curie). Il est également professeur invité à la faculté de médecine de l’Université de Téhéran.

Manuel ZACKLAD

photo manuel zacklad noir&blanc

logo-linkedin-small

Manuel Zacklad est professeur du CNAM, titulaire de la chaire Expressions et Cultures au Travail et directeur du laboratoire en Sciences de l’Information et de la Communication, Dicen-IDF. Après une formation en psychologie cognitive et en informatique (thèse UTC, HDR Paris VI), il a mené une double carrière dans la recherche et développement publique et privée : ingénieur cogniticien à Act Informatique, chercheur en ergonomie cognitive à Orange Recherche et Développement. Il contribue à introduire en France la recherche en «Computer Supported Cooperative Work» (CSCW) en créant en 1995 avec le groupe de recherche qu’il anime, les conférences scientifiques internationales COOP sur la conception des systèmes coopératifs. Professeur à l’Université de technologie de Troyes en 1998, il crée le premier laboratoire pluridisciplinaire français entre sciences humaines et sciences de l’ingénieur sur les problématiques du travail coopératif : Tech-CICO. A son arrivée au CNAM en 2008, il contribue également à créer le premier laboratoire en Sciences de l’Information et de la Communication du conservatoire, Dicen-IDF (Dispositifs d’information et de communication à l’ère du numérique en Ile de France), commun au CNAM et aux universités de Paris-Est et Paris-Ouest, qu’il dirige à l’heure actuelle.

Manuel Zacklad a créé plusieurs sociétés visant à assurer le transfert des travaux de recherche de ses équipes dans l’industrie, dont Cog-Net SA qu’il a dirigé de 1998 à 2001. Il défend la recherche partenariale avec les entreprises, notamment dans le cadre de l’encadrement de doctorants en conventions Cifre (EDF, Andra, Presstalis, etc.).

Ses recherches actuelles portent, d’une part, sur le travail coopératif et la gestion des connaissances appliqués à l’étude des communautés, à la socio-économie des services, à l’économie de fonctionnalité, et d’autre part, sur les systèmes d’organisation des connaissances (SOC) et la théorie du document pour la conception de systèmes de partage d’information et de coopération via le web dans des contextes professionnels, citoyens et culturels.