• Internet des objets

    Living Things : groupe de réflexion sur l’internet des objets, porté par Cap Digital et Systematic.

Découvrez la revue 2016 — Living Things

photo

Cette année, Living Things vous offre l’opportunité de découvrir ou re-découvrir un condensé de tous les événements 2016.

A la veille du CES 2017, grand point de ralliement des startups françaises de l’IoT, vous retrouverez celles qui déjà en 2016 faisaient le buzz et nous surprenaient par leur créativité. Vous pourrez explorer les success stories des start-ups françaises prometteuses de l’IoT comme OpenDataSoft, Inside Vision, Cityzen Data, Design Percept et bien d’autres.

Enfin, vous retrouverez les points de vue et les analyse de ceux qui font chaque jour avancer la filière : l’IRT System X, l’Institut Français de la Mode, Cisco, le R3iLab, la Ville de Paris,.. A travers eux, écoutons les Living Things nous parler du présent et surtout de l’avenir.

Téléchargez la revue en PDF

15 mars. Intelligence artificielle dans l’IoT : quelles innovations pour l’environnement

« L’Intelligence Artificielle regroupe les sciences et technologies qui permettent d’imiter, d’étendre et/ou d’augmenter l’intelligence humaine avec des machines« , Olivier Ezratty

L’événement Living Things consacré à l’Intelligence artificielle et l’environnement veut interroger la place et le potentiel des objets connectés intelligents dans la gestion des ressources naturelles (l’eau, l’énergie, l’agriculture). Le recours à l’internet des objets et aux systèmes cyber-physiques, c’est-à-dire aux réseaux virtuels servant à contrôler des objets physiques devrait nous aider vivre toujours mieux en consommant moins. Ces évolutions touchent les villes, les gestionnaires de réseaux mais aussi l’industrie et les individus. Quel est l’état de l’art de l’innovation disponible aujourd’hui? Quelles technologies voit-on se déployer? Quelles obstacles restent à franchir en termes de recherche et de mise en œuvre et pour quelles perspectives ?

Je m’inscris

Sessions précédentes

Living things - 25 janvier 2017 - Retour du CES animé par Olivier Ezratty

Retour du CES animé par Olivier Ezratty

Le 25 janvier dernier, dans le cadre du think tank Living Things, porté par Cap Digital et Systematic, Olivier Ezratty a animé son désormais traditionnel « Retour du CES ». Au menu : un tour d’horizon exhaustif et sans langue de bois des produits et technologies qui ont marqué le CES cette année.

Pour l’occasion, Olivier Ezratty a convié cinq start-up remarquées dans les allées du CES et leur a offert de nous pitcher leurs projets : Immersit, Orosound, Rool’in, PK Paris et Plume Labs.

Pour voir et revoir la conférence, rendez-vous sur notre playlist Youtube dédiée à cet événement.

Data et collectivités territoriales : accès aux données et nouveaux services

Jeudi 27 octobre 2016 dans le hall central de Cap Digital — 17:30 – 19:30

« Les collectivités territoriales (villes, communautés d’agglomération, régions) sont les acteurs incontournables de montée en puissance de l’IoT pour les territoires et les services urbains. Elles collectent et centralisent un nombre croissant de données dans des bases métiers. Les opérateurs de services urbains (eau, énergie, déchets, transports, …) en font de même et entendent bien devenir chacun, un acteur de référence sur ce sujet. Mais ils sont également de plus en plus sollicités par les pouvoirs publics pour la mise à disposition de ces données alors même qu’ils cherchent à les valoriser.

Les obligations légales de mise à disposition des données pour les opérateurs ont évolué avec les lois Transition Energétique, République Numérique et la loi Macron 2 (actuellement examinée par la CNIL). Par ailleurs, certaines collectivités ont commencé à explorer les nouveaux modes de partenariats sur les sujets « data », notamment par l’insertion de nouvelles dispositions contractuelles dans les contrats de délégation.

La collecte, le traitement et l’analyse de données par, pour et sur les territoires ouvrent des perspectives pour proposer de nouveaux services aux habitants et aux collectivités, de nouveaux enjeux économiques et de nouveaux business models basés sur la valeur de ces données, entre intérêt général et intérêt commercial. C’est aussi un nouveau champ qui s’ouvre sur les enjeux de gouvernance des données avec de nombreuses questions qui restent encore ouvertes.

Cette rencontre de 2 heures s’est structurée autour de 3 temps forts ; introduction, table-ronde, retours d’expérience.

Retrouvez le compte-rendu

 

Programme

Introduction « Enjeux de la collecte de données pour les collectivités »
Table ronde « Quelle chaîne de valeur pour les données de la Smart City ? « 
Retour d’expérience « Les défis techniques de la collecte et du traitement des données des habitants/consommateurs »
  • Philippe Dumont, Directeur en charge de la ville intelligente, Cisco

Living things Futur en Seine - 9 juin 2016 - Les vêtements connectés et le sport

Living things Futur en Seine 2016 – Les vêtements connectés et le sport

Jeudi 9 juin 2016 – 16h30 – 18h30 – Mairie du 3ème arrondissement

Les vêtements connectés ont pris un véritable essor dans la recherche et développement ces dernières années. Les premiers produits commercialisables commencent à apparaître, notamment dans le secteur sportif. Des propriétés des textiles interactifs aux applications user friendly en passant par le traitement des données spécifiques aux technologies textiles, les industriels du textile ne peuvent se passer de partenariats avec les acteurs du digital.

Les invités partageront leur retour d’expérience sur les enjeux techniques et business autour des vêtements connectés. Un échange en table-ronde permettra d’approfondir les perspectives pour le marché des vêtements connectés à moyen terme.

 

Retrouvez le compte-rendu

Déroulé de l’événement

Animation : Stanislas Vandier (R3i Lab / Wired Beauty)

Introduction « Etat des lieux du secteur des vêtements connectés et panorama de la filière française »

Stanislas Vandier (R3i Lab)

Focus techno « 4 projets, 4 produits »

  • Stanislas Vandier, CEO WB Technologies (beauté)
  • Bertrand Duplat, CEO d’Emiota (beauté)
  • Jean-Luc Errant, CEO de Cityzen Sciences (santé)
  • Pierre-François Tissot, CEO d’In&Motion (sport)
  • Echange autour du retour d’expérience, échange avec la salle

Focus R&D « les avancées scientifiques en matière de vêtements connectés »

Focus Business « le marché du vêtement connecté, du fashion design au retail »

  • Lucas Delattre, professeur à l’Institut Français de la mode
  • Florence Bost, designer chez Sable Chaud
  • Yann Rivoallan, directeur de The Other Store (OZ)

Echange avec la salle

(20 minutes)

Living Things

Créé en 2010, le think-tank Living Things regroupe aujourd’hui plus de 900 membres. Porté par les pôles de compétitivité Cap Digital et Systematic Paris-Region, les événements Living Things fédèrent 4 fois par an le réseau des acteurs de l’IoT. Les thématiques abordent les enjeux des porteurs de projets du secteur : vêtements connectés et santé, self data, smart cities,…

Description des partenaires

La startup Cityzen Sciences a été créée en 2010 et s’est affirmée sur la scène internationale en tant que chef de file du consortium Smart Sensing. Après 4 ans d’existence, le consortium, qui a largement su faire ses preuves en matière de recherche et développement, a franchi un pas : chaque entreprise a repris son autonomie.

Aujourd’hui, Cityzen Sciences développe une approche business to business et vend l’usage de sa technologie à des marques ou des sociétés qui se chargent ensuite de l’intégrer dans leurs produits finis.

Dans un premier temps, l’entreprise cible essentiellement les secteurs de la santé, du bien-être et du sport.

emiota est un laboratoire d’idées basé à Paris. L’activité d’emiota est double : la conception d’accessoires de mode connectés dans le domaine du bien-être (voir le site emiota.com) ainsi que l’accompagnement des entreprises et des institutions dans leurs multiples transformations digitales.

In&motion développe des systèmes de protection intelligents réduisant les risques de blessures en cas de chute. Leur premier produit est un gilet airbag pour skieurs qui mesure le mouvement en temps réel et anticipe les chutes afin de déclencher l’airbag avant l’impact au sol.

Commercialisés en 2015 en Coupe du Monde auprès de 7 nations majeures, les airbags In&motion seront disponibles dès cet été en magasin, via le réseau de distribution de leur première marque partenaire : POC.

L’ambition est d’adapter et de démocratiser ces systèmes dans de nombreux autres sports comme le VTT, l’équitation ou la moto.

L’IFM est depuis 30 ans le centre de formation et d’expertise en France des industries de la mode, du design et du luxe.

Le R3iLab est un réseau destiné aux professionnels du textile, de la mode et des industries créatives au sens large. Il met en place, anime et organise avec le soutien de l’Etat un certain nombre d’actions et de projets destinés à promouvoir l’innovation, notamment immatérielle, au sein des entreprises.

Sable Chaud apporte son expertise et son expérience dans l’intégration de nouvelles technologies dans les textiles ou supports souples. Florence Bost, designer et fondatrice de Sable Chaud, met sa démarche artistique au service des projets R&D, pour faire le lien entre les équipes créatives et de nouveaux corps de métiers aux nombreuses contraintes.

Elle travaille avec une équipe d’experts aux savoir-faire ciblés (électronique, création musicale, tendance, scénographie, programmation, costumière, modeliste…).

The Other Store accompagne de nombreuses marques de vêtements dans leur développement e-commerce (Sonia Rykiel, Naf-Naf, Paul & Joe, La Fée Maraboutée, …). Afin de maximiser l’expérience utilisateur, les collaborateurs de The Other Store aident à retranscrire l’ADN de la marque sur le web tout en utilisant les dernières innovations telles que le cross-canal ou le responsive design.

Wired Beauty développe la beauté connectée : MAPO, le masque de beauté connecté permet de surveiller et améliorer le soin de la peau et de la santé.

Living Things : Design Thinking - 8 mars 2016

LIVING THINGS « DESIGN THINKING »

Lire le compte rendu

Mardi 8 mars au Lieu du Design, 11 Rue de Cambrai, Paris 19ème arrondissement

De 17H00 à 19H00

 

banner_CES_2801

Organisé chaque année par la Consumer Electronics Association à Las Vegas, le Consumer Electronics Show est le plus important salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public.

C’est le lieu idéal pour découvrir les dernières innovations et voir se dessiner les grandes tendances de l’année à venir sur toutes les industries : matériel, Internet, contenus, composants.

Le 28 janvier 2016, de 17h à 19h, le think tank Living Things, porté par Cap Digital et Systematic, organise un évènement retour du CES 2016 en présence d’Olivier Ezratty (Conseil en Stra­té­gies de l’Innovation) qui se rend tous les ans à ce salon pour y analyser les dernières évolutions du numérique.

À cette occasion, il effectuera un tour d’horizon complet des usages et technologies observés au CES. Cinq startups seront également présentes :

Vous pouvez d’ores et déjà retrouver l’intégralité du rapport d’Olivier Ezratty sur son blog « Opinions libres ».

Internet des objets et Self-Data - 29 septembre 2015

CR self data

QUEL RÔLE POUR LES OBJETS CONNECTÉS DANS L’AVENIR DU SELF-DATA ?

Les individus ont aujourd’hui peu accès à leurs données. S’ils ont assez conscience des informations dont les entreprises disposent sur eux – et s’en inquiètent même – ils n’agissent pas pour changer cet état de fait et disposent de peu de moyens pour le faire. Les individus ont parfois le sentiment d’avoir perdu le contrôle sur leurs propres données… Et si les choses changeaient ?

Le projet « MesInfos » de la Fing explore, depuis 2012, l’empowerment des individus via leurs données personnelles, à travers le concept de Self Data. Le Self Data désigne la production, l’exploitation et le partage de données personnelles par les individus, sous leur contrôle et à leurs propres fins.

Le marché du Quantified Self et des objets connectés y représente un enjeu fort : ce sont des sources de données facilement exploitables par les individus – au contraire des données détenues par les entreprises. Les perspectives sont donc multiples en terme de valeur d’usage, particulièrement si les données d’objets connectés sont croisées avec d’autres. Quelle place, alors, pour les objets connectés dans l’avenir du Self Data ? De même, le développement du Self Data pourrait-il impacter celui des objets connectés ?

Retrouvez le Compte-rendu de cette session :

Un événement organisé en partenariat avec la FING

Logo_Fing

Programme

  1. Présentations de projets innovants :
  • Le Hub numérique de La Poste par David De Amorim
  • Umanlife par Aymeric Legrand
  • Qinergy par Antonin Coliche
  1. Table ronde :
  • François Bancilhon  de Data Publica
  • Daniel Kaplan de la Fing
  • Valérie Peugeot d’Orange Labs

Internet des objets et Retail - 2 décembre 2014

LES OBJETS CONNECTÉS & RETAIL

Programme de la rencontre du 2 décembre 2014

Télécharger le compte-rendu de la session

Télécharger le compte-rendu de la session

Télécharger la présentation de Livosphère

 

3 tendances majeures

La progression constante des pratiques numériques des consommateurs tant sur le plan du e-commerce que de l’utilisation des smartphones sur les lieux de vente. En effet, selon Cisco research insight, ce sont 60% des propriétaires de Smartphone qui l’utilisent en magasin pour rechercher une information sur le web, comparer des prix, envoyer des mails ou des sms, par exemple

La course à l’innovation technologique centrée sur la data qui permet aux distributeurs de collecter des données sur les consommateurs (ex : géolocalisation) et de leur envoyer des informations pertinentes en temps réel. Les technologies telles que les Beacons, capables d’interagir via Bluetooth, ou le Li-Fi, une communication sans fil basée sur l’utilisation de la lumière émise par des LED, permettent par exemple l’envoi d’informations ciblées (approche orientée push)

La tension entre respect des données privées et la valorisation potentielle des données collectées à partir des activités des acheteurs. D’après une étude conduite par Cisco research insight, la majorité des acheteurs est prête à partager ses données si elles se limitent à des informations transactionnelles, c’est-à-dire liées directement et uniquement aux achats effectués. Dès lors, comment collecter les données tout en respectant le cadre de la vie privée ?

C’est là tout le paradoxe : pour répondre aux attentes du consommateur qui souhaite une personnalisation toujours plus poussée de son expérience client en points de vente, les magasins l’accompagnent et interagissent avec lui en lui fournissant des contenus adaptés à ses pratiques. Or, pour ce faire, les distributeurs mettent en place des technologies de plus en plus performantes permettant de collecter, de traiter et d’envoyer des données, ce qui est parfois perçu par le consommateur comme une atteinte à sa vie privée.

Pour décortiquer tous ces enjeux, la rencontre s’organisera autour de la présentation de projets innovants et d’un débat sur la question des opportunités et des freins liés au développement du magasin connecté.

Programme

  1. Présentations de projets innovants à la croisée entre objets connectés et retail :
    • Yohann Bouhours d’OLEDCOMM viendra présenter les applications du Li-Fi dans le retail ;
    • Kayvan Mirza et Khaled Sarayeddine d’OPTINVENT nous parleront des lunettes connectées et des services qu’elles peuvent rendre en magasin ;
    • Claire Koralewski d’EKINO nous expliquera comment les Beacons vont transformer en profondeur le retail.
  2. Table ronde sur les services rendus par les objets connectés dans le retail : quels sont les impacts potentiels ou réels de ces objets ? Quels opportunités et freins ? Cette table ronde rassemblera entre autres experts :
    • Claire Koralewski, directrice générale de FullSIX retail
    • Dimitri Carbonnelle, fondateur et président de Livosphère
    • Nicolas Leroux, Senior Account Manager Retail, Forrester Research
    • David De Amorim, Directeur Innovation SI, Prospective et FAR, La Poste

La table ronde sera animée par Fabrice Bénaut, IFR Global Group GFK.

En partenariat avec l’Institut Mines-Télécom

Logo_IMT50

Internet des objets et Santé - 11 septembre 2014

Living things – Internet des objets et Santé

Le jeudi 11 septembre de 14h à 16h
Cancer Campus, Espace Maurice Tubiana, 116 rue Edouard-Vaillant – 94805 Villejuif

logo_ticsante_petitLa prochaine rencontre du think tank Living Things aura lieu lors de la 9ème plénière de TIC&Santé, le 11 septembre 2014, sur le site de Cancer Campus.

TIC&Santé est une initiative interpôle portée par Cap Digital, Medicen et Systematic visant à fédérer les expertises sur le secteur de la santé pour innover dans la prise en charge des soins et le médico-social.
Dans le cadre de cet événement, le groupe de réflexion animera un atelier sur les objets connectés intitulé :

Impacts des objets connectés sur la relation médecin-patient : quelles opportunités et quels freins, en termes de prévention et de suivi ?

Venez découvrir des projets innovants et participer au débat sur le rôle des objets connectés dans la prévention et le suivi des maladies.

La réunion est gratuite mais l’inscription obligatoire.

Inscription

Internet des objets et Smart Cities - 29 avril 2014

29 avril – 17h à 19h

Cap Digital – 74, rue du faubourg Saint-Antoine Paris 12

D’ici 2050, la Terre comptera 2 milliards d’habitants en plus et le taux d’urbanisation atteindra les 70 %, d’après les estimations de l’ONU.

Les problématiques d’urbanisation, de gestion des ressources et d’optimisation des flux sont donc plus que jamais au centre des préoccupations des autorités et plus précisément des villes. Le gouvernement Chinois ne s’y est pas trompé : à l’occasion de la visite officielle du président chinois, une partie de sa délégation s’est rendue début avril à un séminaire de travail à Issy-les-Moulineaux pour échanger sur les services innovants proposés par la ville en matière de smart cites : smart grid, stationnement payant par téléphone, service de visualisation en temps réel de la position des bus, etc.

Les objets connectés sont au coeur même de ces nouveaux services, tant sur le plan des capteurs, de la gestion des données que des usages émergents qu’ils entrainent.

Les entreprises ont d’ailleurs su se positionner pour proposer des services répondant aux besoins toujours croissants de la ville du futur. D’après une étude menée par ABI Research, le marché des technologies qui alimentent et soutiennent les programmes et projets de smart cities devrait augmenter et atteindre 39 milliards de dollars en 2016 (10 en 2010).

Quels sont donc les défis à relever par les entreprises de l’Internet des Objets pour capter une part de ce marché ? Quels sont les partenariats et les business models les plus pertinents ? Telles seront quelques problématiques de l’événement.

Programme

17h-18h – Focus sur deux démarches innovantes

 

  • Expérimentation du Li-Fi pour les collectivités locales – Suat Topsu d’OLEDCOMM & Cyril Thiriot de EDF Optimal Solutions
  • La plateforme ZOOMZOOMZEN – Olivier Deschaseaux de JOUL

18h-19h – Débat : quelle place pour les objets connectés dans les villes de demain ?

 

Compte rendu Internet des Objets et Smart Cities, 29 avril 2014

Du design à l’industrialisation - 3 Décembre 2013

Mardi 3 décembre – 17h à 19h

Cap Digital – 74, rue du faubourg Saint-Antoine Paris 12

Le gouvernement français a récemment lancé sa stratégie de reconquête industrielle pour hisser au meilleur niveau de la compétition mondiale ses filières les plus prometteuses. Parmi celles-ci, on retrouve notamment la filière des objets connectés. Loisirs, bien-être, santé, énergie, transports, environnement, sécurité, éducation…  les objets connectés se développent dans tous les secteurs et bouleversent les usages de notre quotidien.

La France dispose d’un tissu d’acteurs très dynamiques sur ce sujet. Rappelons ainsi que sur les douze premiers objets connectés les plus vendus aux États-Unis sur l’Apple Store, cinq sont français. La compétition est cependant de plus en plus forte et les cycles d’innovation de plus en plus courts. Le plan gouvernemental objets connectés estime en effet à une cinquantaine de milliards le nombre d’objets qui vont être connectés à court terme, soit dix fois plus que le nombre de smartphones.

Comment faciliter dès lors le développement de l’industrie française en encourageant le passage du projet au produit ? Quels sont les outils et les moyens existants pour faciliter la mise sur le marché des objets innovants ?

weio
parrot_logo_2012_03

 

 

Programme

17h-18h Focus sur deux démarches innovantes

  • Le thermostat connecté, Netatmo – Maxime Bellec
  • La plateforme WeIO, Nodesign.net – Uros Petrevski

 

18h-19h – Du design à l’industrialisation, quels enjeux ?

  • Nodesign.net, Jean-Louis Fréchin
  • Parrot, Yannick Levy

 

 

L'interopérabilité - 11 Juin 2013

Objets, nature, humains, lieux, machines… Désormais, tout est connecté ou en passe de l’être.

Cette transformation radicale de l’internet repose sur le développement de nouveaux équipements, de capteurs, d’applications, de réseaux et touche tous les secteurs d’activité. On imagine dès lors le champ des possibles en développant les interactions entre toutes les choses et toutes les personnes de son environnement : des services personnels ou communautaires à haute valeur ajoutée dans les domaines des loisirs, du bien-être et de la santé, de l’énergie, des transports, du fooding, de l’environnement, de la sécurité…

Multiplier les liens ? C’est tout l’enjeu de l’interopérabilité des objets connectés et des interfaces numériques qui leur sont associées : sont-ils capables de communiquer et de partager leurs données avec d’autres systèmes et plateformes ? Organismes de normalisation, consortiums d’acteurs, tout le monde s’organise pour créer des normes communes. Quels standards existants ou à développer dans le champ de l’internet des objets ? Quelles architectures de données pour développer une offre de services attractive pour le consommateur et dynamiser le marché ?

sense     Webdyn     gp_legrand

lanpark     ETSI

16h-17h Présentation de 3 démarches innovantes

La plateforme ouverte, Sen.se

Internet des objets et les services liés aux applications Smart Energy, Webdyn

Une offre de solutions pour le bâtiment, Legrand

17h-18h – Objets communicants : quels enjeux d’interopérabilité ?

Lanpark/Agora du réseau domiciliaire, Thierry Doligez

ETSI, Patrick Guillemin

 

Mardi 11 juin – 16h à 18h

Cap Digital – 74, rue du faubourg Saint-Antoine Paris 12

Données personnelles - 2 Avril 2013

Dans un contexte croissant de virtualisation du monde physique, les objets communicants s’invitent partout. Les nouvelles générations d’objets connectés permettent désormais aux citoyens de gérer leur énergie, leur environnement, leur santé, leurs loisirs, à la maison mais également en situation de mobilité. Ces objets collectent, interprètent et communiquent des données de plus en plus précises, liées à nos habitudes de vie et nos pratiques. Ils rendent possible le développement de nouveaux services de plus en plus personnalisés.

De moins en moins chers, ces nouveaux objets sont également de plus en plus simples. Ils posent alors la question de la sécurité des données personnelles dont la valeur ne cesse d’augmenter. Dans ce contexte, la circulation et l’accumulation des données génèrent de nombreuses inquiétudes en matière de protection de la vie privée. Comment trouver un nouvel équilibre entre l’innovation qui va fleurir autour de ces données et les enjeux liés à la liberté ?

17h-18h Présentation de projets innovants

18h-19h – Objets communicants et données personnelles : quels enjeux, quelles opportunités ?

Télécharger le compte-rendu

Ville intelligente - 7 Mars 2012

En 2012, Cap Digital et Systematic ont choisi d’adresser les secteurs de la ville, la santé et la maison. Vous pouvez télécharger la synthèse de l’intégralité de ces sessions en cliquant sur l’image ci-dessous.

CR Living Things 2012

Living Things #1 : internet des objets et ville intelligente

Lieu : Le lieu du Design / Cap Digital – 74, rue du Faubourg St Antoine – Paris 12ème

Date : Mercredi 7 mars de 16h à 18h

Evénement terminé | Télécharger le CR de Living Things #1 du 7 Mars 2012

Le Think Tank de Cap Digital co-organise avec Systematic un Groupe de Réflexion Internet des objets :

Avec la montée en puissance des objets communicants, au travers notamment des smartphones, capteurs et autres senseurs, l’espace de la ville se transforme en un vaste terrain d’innovations. Que ce soit dans les domaines des transports, du tourisme, du commerce, de l’énergie, de l’environnement, de la santé et du handicap, de la relation avec les citoyens et de la concertation (…), les objets communicants vont transformer nos pratiques, nos façons de travailler ou de consommer.

Cœur de valeur, les données sont désormais au centre de toutes les attentions. Exploiter, valoriser et faire parler les flux de données produits dans la ville, requiert des compétences et des imaginations nouvelles. Les données soulèvent également de nombreuses questions en matière de protection de la vie privée, de libertés publiques et de cyber sécurité. Notre capacité à répondre à ces enjeux conditionnera largement le degré d’acceptabilité des objets communicants par les citoyens.

La réunion Internet des objets s’organisera autour de deux temps forts : un premier consacré à la présentation de projets innovants et un second dédié au débat.

Programme

16h-17h10  :

Présentation de 4 projets innovants autour de la ville intelligente

– Serge Subiron (Ijenko) : Smart grids et efficacité énergétique – voir la vidéo

– Jonathan Grima (Vibrant Design) : Signalétique dynamique – voir la vidéo

– Claire Huberson (Le Hub) : Partage de données et fabrication de services urbains (Datact) – voir la vidéo

17h10-18h :

Débat « Objets communicants : nouvelles opportunités économiques et nouveaux enjeux de libertés publiques » – voir la vidéo

–    Marie-Dominique Gratzmuller, IBM France

–    Valérie Peugeot, Orange Labs

Objets communicants et santé - 12 Septembre 2012

Living Things #2 : objets communicants et santé

Date : Mercredi 12 Septembre de 10h à 12h

Lieu : Cap Digital, 74 rue du faubourg Saint Antoine Paris 12

Evénement terminé

La montée en puissance des dispositifs médicaux miniaturisés et connectés, associée aux terminaux mobiles (smartphones, tablettes), aux biocapteurs et autres senseurs, élargit le potentiel de suivi, d’assistance thérapeutique, de contrôle et d’autonomie… A l’hôpital, au domicile ou en mobilité, les usages et services se diversifient. L’usager devient acteur de sa propre santé grâce aux pratiques de « quantified self » (mesure et valorisation des paramètres de santé), et les personnels soignants disposent de nouveaux outils d’aide à la décision et de suivi de leurs patients…

Les données associées aux flux de communication permettent d’imaginer un déploiement sans précédent de nouveaux services de santé en lien direct avec les utilisateurs. Cette révolution des outils pose de réelles questions d’appropriation des patients et d’adaptation des pratiques des personnels de santé. La réunion « Objets communicants et santé » s’organisera autour de la présentation de projets innovants et d’un débat sur la question des opportunités et des freins au développement de ces services.

Programme

10h-10h20 – Présentation de Medicen et de l’initiative TIC & Santé des pôles franciliens
10h20-11h Présentation de 2 projets innovants autour des objets communicants et de la santé
> PICADO – Altran, Valérie Archambault
> Smart sensing – City Zen, Jean-Luc Errant
11h-12h – Comment les objets communicants vont-ils révolutionner le secteur de la santé ?
> Bernard Benhamou, Direction des usages de l’internet
> Cédric Hutchings, Withings

Maison intelligente - 12 Décembre 2012

Living Things #3 : objets communicants… à la maison

 

Date : Mercredi 12 Décembre, 16h-18h

Lieu : Cap Digital, 74 rue du faubourg Saint Antoine Paris 12

La montée en puissance des objets connectés et les avancées dans le domaine de l’informatique ambiante rendent désormais possible le vieux rêve d’une maison intelligente. Que ce soit dans le domaine de l’énergie, de la sécurité, de l’électroménager, de la communication, du multimédia (…), le concept de maison intelligente s’intéresse au « mieux vivre son intérieur » et dépasse l’approche technophile caractéristique de la domotique.

Au cœur du développement de ces nouveaux équipements et services ergonomiques, on retrouve la question de leur adaptation aux besoins et aux modes de vie des habitants. Pilotables à distance ou auto-apprenants et capables de communiquer entre eux, ils contribueront à l’avenir à une amélioration significative de la qualité de vie.

La réunion “Maison intelligente” s’organisera autour de la présentation de projets innovants et d’un débat sur les usages et les technologies de la maison intelligente.

Programme

16h-17h : Présentation de 3 projets innovants

17h-18h – Objets communicants : quels usages et quelles technologies dans la maison ?

 

Recevoir les actualités de Living Things