succes Categories Archives: Produit & techno

Santech déploie l’application Aidé & Moi

Dans une démarche d’innovation continue, Santech déploie sa solution Aidé & Moi auprès de 70 seniors de la résidence Les Epinettes. Un projet soutenu par l’Assurance Retraite Île-de-France et par le Centre d’Action Social de la Ville de Paris (CASVP).

Fondé en 2012, Santech est spécialisée dans l’édition de solutions digitales pour la prévention et pour le bien vieillir, conçues pour que chacun devienne « acteur de sa bonne santé ». Pensées autour de l’humain, les applications Santech sont conçues en « living lab » : depuis 2012, des seniors, aidants professionnels, experts de la prévention et du bien vieillir participent à l’élaboration de ces solutions innovantes.

Santech rejoint Cap Digital en 2013 pour bénéficier de son expertise en e-santé, domaine stratégique du pôle depuis 2009. Avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital contribue au dynamisme de cet écosystème et accompagne les entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes en santé. Cap Digital a notamment soutenu Santech pour ses projets de R&D : expertise et labellisation par le pôle, et présentation des solutions Santech à Futur en Seine 2016.

santech aidé et moi

Aidé et moi : l’application pour améliorer la communication et la coordination autour du senior

L’application Aidé & Moi a conquis tant les seniors que les professionnels de la résidence services de Caulaincourt. Une nouvelle étape est franchie : la solution est désormais déployée dans la résidence Les Epinettes (17ème). L’application, qui a pour vocation d’améliorer la communication et la coordination autour du senior, sera accessible dès le mois de Novembre à 70 résidents et membres du club seniors ainsi qu’à 20 professionnels.

Grâce à une tablette mise à sa disposition, le senior profitera d’un accès simplifié à la communication avec son entourage, à son agenda, ainsi qu’à un album photos partagé avec la famille et la résidence. Parmi les nouveautés : l’accès à l’application mobile Aidé & Moi pour l’entourage familial et social. Depuis leur smartphone, les proches peuvent ainsi partager messages et photos avec le senior.

La version professionnelle de l’application sera aussi disponible aux aidants de la résidence services Les Epinettes. Via un accès à l’application web et tablette, les équipes pourront gagner en productivité grâce au cahier de liaison, au plan d’aide, à l’agenda partagé, et à la transmission de messages d’informations aux résidents.

Dans une démarche d’amélioration continue de l’expérience utilisateur, Santech entend ainsi mesurer l’impact d’Aidé & Moi auprès des résidents et des professionnels

L’enjeu : évaluer en situation réelle les bénéfices de l’application, et adapter en conséquence le produit aux retours des utilisateurs. En mettant à disposition Aidé & Moi « sur le terrain », Santech a pour objectif de mieux comprendre les besoins et les différents cas d’usage de la solution. Cette nouvelle étape permettra également de valider les résultats très positifs mesurés lors de l’expérimentation Caulaincourt, à savoir le taux d’usage, l’amélioration du bien-être des aidants et des aidés, ainsi que le retour sur investissement pour la résidence notamment.

Parce qu’il existe une multitude d’acteurs au sein de la résidence, Aidé & Moi étend cette fois-ci son champ d’action à l’ensemble des intervenants dans la résidence les Epinettes : services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), agents sociaux, coiffeuse, gardienne… En connectant l’ensemble de la résidence, Santech souhaite apporter ainsi une réponse innovante aux problématiques métiers de chaque acteur. Ce nouveau déploiement illustre ainsi la volonté de Santech de revaloriser le métier d’aidant professionnel.

Faire partie de ce déploiement et contribuer à la transformation numérique de la coordination et de la communication dans nos métiers est une véritable chance, toute l’équipe en est ravie. Du côté des résidents, en ayant accès au numérique, nos seniors se sentent intégrées à la société et à ses évolutions, et cela n’a pas de prix. » Souligne Cherita Guillemot, Directrice de la résidence services Les Epinettes.

 En savoir plus sur Santech et Aidé et moi 

GENIOUS Healthcare lance Curapy.com, la première plateforme de jeux vidéo thérapeutiques Dispositifs Médicaux et Serious Games santé

GENIOUS Healthcare lance la première plateforme de jeux vidéo Dispositifs Médicaux Numériques, dédiés aux patients atteints de maladies neurologiques, permettant une rééducation à la fois physique et cognitive.

CURAPY

Selon l’OMS, 110 à 190 millions de personnes souffrent d’handicaps fonctionnels dans le monde. Parallèlement à ce constat, le vieillissement de la population mondiale pèse sur le marché de la rééducation et notamment à cause des maladies neurologiques. Face à cette problématique grandissante, le modèle de santé et notamment le parcours de soin en rééducation doit se réadapter. Il est primordial de réduire la durée moyenne de séjour dans les structures de rééducation et de permettre un retour au domicile plus rapide.

L’utilisation des technologies innovantes pour la santé constitue un enjeu important pour augmenter l’efficacité des soins auprès des personnes malades et notamment en diminuer le coût. Plus particulièrement, l’utilisation des jeux vidéo dans la rééducation des patients atteints de maladies neurologiques est largement justifiée par de nombreuses publications scientifiques¹.

La rééducation accessible partout et pour tous

C’est dans ce contexte que GENIOUS Healthcare, spécialiste dans la création et le développement de thérapies numériques a créé Curapy.com. Cette plateforme en ligne permet aux patients de continuer leur rééducation depuis leur domicile et, s’ils le souhaitent, d’être suivis par un professionnel de santé.

Sur la plateforme, les patients et leurs proches pourront retrouver un panel de jeux vidéo thérapeutiques et Serious Games santé. Curapy.com offre un nouveau type de rééducation cognitive et physique ludique dans l’univers de la santé à travers ses jeux vidéo thérapeutiques et à destination des patients atteintes des maladies d’Alzheimer, Parkinson, AVC, troubles du spectre autistique, etc. A ce jour, le jeu X-TORP, validé cliniquement pour Alzheimer et les pathologies assimilées, est en ligne. Curapy.com propose également des Serious Games Santé, qui sont des outils de formations ludiques aux gestes de premiers secours (CINACity) par exemple, ou à la gestion de crises en EPHAD (EHPAD’PANIC).

Grâce à ces outils, le patient exerce sa mémoire et pratique une activité physique et cognitive régulière, tout en s’amusant. Le médecin en charge du patient suit ses progrès à distance, programme et ajuste le planning des séances. Ses proches peuvent l’accompagner en jouant avec lui et ainsi l’aider à lutter contre les effets de la maladie.

Focus sur les jeux vidéo thérapeutiques : un nouveau type de rééducation ludique validé cliniquement

Plus largement, les jeux vidéo thérapeutiques, accessibles en ligne via Curapy.com, permettent de répondre à différents besoins et enjeux :

  • Prolonger la rééducation depuis l’institut jusqu’au domicile afin de répondre à un enjeu d’accessibilité aux soins
  • Maintenir dans la durée des séances de rééducation et d’activité physique grâce à des outils ludiques et motivants
  • Offrir un outil favorisant les liens intergénérationnels et pouvant s’adapter à différentes structures (domicile, structures d’accueil, cabinets libéraux, etc.)
  • Proposer un traitement non médicamenteux, réduisant donc les effets secondaires, à des patients souvent sans autre alternative thérapeutique
  • Proposer un nouveau moyen de répondre aux enjeux de répartition des professionnels de santé sur le territoire (déserts médicaux)

Les jeux vidéo thérapeutiques de Curapy.com sont des Dispositifs Médicaux de Classe I, marqués CE. Ces outils ont fait l’objet d’évaluations scientifiques rigoureuses afin d’en prouver la faisabilité, l’acceptabilité et l’efficacité clinique². Ces études sont menées avec des partenaires scientifiques et cliniques de renom. Par exemple, GENIOUS Healthcare a un laboratoire de recherches commun (LabCom) avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM). Cette rigueur clinique sert de garant pour les professionnels de santé qui y voient une solution fiable et crédible et peuvent ainsi la prescrire en toute sérénité.

Une solution de rééducation à moindre coût

Le modèle économique de Curapy.com se veut disruptif et en adéquation avec la révolution du numérique qui s’opère dans le milieu de la santé. L’utilisation de Curapy.com est entièrement gratuite pour tous les professionnels de santé. Tous les autres utilisateurs peuvent utiliser gratuitement l’ensemble des jeux de Curapy. Afin d’obtenir les résultats et les données de santé, le particulier devra souscrire un abonnement à 5€/mois, et à 10 €/ mois pour être mis en relation avec le professionnel de santé de son choix.

Accéder à la plateforme Curapy.com

¹A l’image de la publication scientifique portant sur les effets positifs de la réalité virtuelle, comprenant les Serious Games (août 2016)

² Résultats de l’étude clinique portant sur X-TORP

Plume Labs lance le premier capteur intelligent mobile de la qualité de l’air

Ce nom vous dit quelque chose ? C’est parce que vous l’avez surement déjà croisé lors de l’édition 2015 de Futur en Seine !

Une collaboration entre cette start-up innovante, La Paillasse et l’INRIA avait permis à tous de cartographier la qualité de l’air aux alentours de la Gaité Lyrique lors d’un « Urban Dirt Lab » et de mettre en lumière la pollution urbaine – invisible mais pourtant bien nocive.

Citoyen non ?

press-flow-use-case-urban-active

Plume Labs c’est donc l’entreprise de technologies environnementales qui aide les gens à se prémunir contre la pollution grâce à une combinaison de dispositifs intelligents et de données.

Une start-up qui a bien grandi depuis son adhésion à Cap Digital peu de temps après sa création en 2015.

Aujourd’hui, l’entreprise va plus loin dans sa volonté de nous prémunir contre les effets néfastes de la pollution avec son nouvel outil ‘Flow – un capteur qui met la mouvance citoyenne au cœur du processus de collecte des données.

Concrètement Flow se matérialise sous la forme d’un objet connecté que l’on peut emporter partout avec soi – un objet connecté design mais aussi – et surtout – à la technologie unique et inédite dotée de capteurs multi-polluants, d’entrée d’air à 360 degrés et d’un feedback lumineux en temps réel sur la qualité de l’air que nous traversons.

flow-illus-p-820x360

Avec Flow, maîtriser son environnement n’a jamais été aussi exaltant : visionnez la qualité de l’air des chemins que vous empruntez et enrichissez une base de données géographique de façon collaborative.

Alors, on s’y met ?

Flow sera en vente à partir de juin 2018 et est actuellement disponible en pré-commande.

OpenHealth Company : première levée de fonds française dans le secteur de l’analyse des données de santé

La société OpenHealth Company, spécialisée dans la collecte et l’analyse en temps réel des données de santé, conclut début septembre un tour de financement de plus de 5 M€ mené par LBO France / Innovation Capital. OpenHealth lance également son HUB, la plus importante plateforme d’analyse de données de santé disponible en France.

Depuis 2009, la e-santé est un domaine stratégique du pôle Cap Digital. Avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital a développé une véritable expertise sur ce secteur et contribue au dynamisme de son écosystème. Cap Digital accompagne les entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes en santé et soutient OpenHealth, notamment pour ses travaux de R&D. OpenHealth est également partenaire du pôle pour l’expérimentation Mes données, ma santé, coordonnée par Cap Digital avec l’appui de la FING et aux côtés d’associations de patients, professionnels de santé, Sécurité sociale, mutuelles, industriels, startups, chercheurs, régulateurs… L’objectif : expérimenter concrètement le Self Data en Santé.

openhealth_levedefond

OpenHealth, leader français dans la collecte et l’analyse en temps réel des données de santé

La société OpenHealth Company, lancée en 2015 par Patrick GUÉRIN, ex Président de Celtipharm, et Jean-Yves ROBIN, ex directeur de l’ASIP Santé, est leader français dans la collecte et l’analyse en temps réel des données de santé. Cette expertise s’appuie sur l’exploitation d’une pluralité de sources de données : données de ventes en pharmacie (panel de plus de 10 000 pharmacies, retenu par la HAS et l’ANSM), données sectorielles, données longitudinales patients, données médicales en ambulatoire, données internationales… La société offre à ses clients industriels et institutionnels de nouvelles solutions agiles et un accompagnement métier unique grâce à son équipe pluridisciplinaire : médecins, pharmaciens, data-scientistes, experts en market access, cadres de l’industrie. OpenHealth emploie environ 50 personnes réparties entre son siège parisien et son site de production à Vannes, et projette un chiffre d’affaires d’environ 10 M€ en 2017.

Levée de fonds dans le domaine de l’analyse de données de santé : une première en France

Le HUB d’OpenHealth combine des données de sources multiples pour offrir de larges et puissantes possibilités dans trois grands domaines d’analyse :

  • Commercial et marketing : Des données de consommation relatives à tous les produits de santé (plus de 200 000 références) à l’intention des industriels et des sociétés d’études. Ces données sont disponibles en temps réel et comprennent notamment les ventes effectuées en pharmacie et en grande surface grâce à un partenariat avec la société IRI.
  • Evènements sanitaires : Des analyses et cartographies par secteur géographique pour procéder à des analyses épidémiologiques, au suivi des ventes des produits de santé et suivre en temps réel des événements sanitaires.
  • Bon usage des produits de santé : L’analyse du bon usage des médicaments et la constitution on-line de cohortes permettent des analyses relatives aux modalités réelles de traitement (âge des patients traités, traitements associés, respect des contre-indications et des bonnes pratiques, schémas thérapeutiques…), préalable indispensable à la gestion des risques pour les industriels et les autorités sanitaires.

Ces nouveaux services, en permettant d’explorer et d’analyser directement ces données via un simple navigateur internet, vont permettre à l’ensemble des acteurs, industries de santé, pouvoirs publics, sociétés d’études et organismes de recherche, de disposer très aisément de données pertinentes.

L’analyse des données de santé va progressivement modifier la façon d’appréhender nombre de problématiques du secteur. Objet d’investissements massifs dans l’ensemble des pays développés et notamment outre-Atlantique, cette opération marque la première levée de fonds en France dans le domaine.

LBO France / Innovation Capital, au travers de son fonds SISA dédié aux entreprises du secteur de la santé digitale en Europe, a mené un tour de financement de plus de 5M€. OpenHealth Company a également bénéficié en 2017 d’un soutien financier de Bpifrance.

En rendant les données plus accessibles aux acteurs et en leur permettant de produire des indicateurs jusqu’ici complexes et coûteux à obtenir, nous accélérons la production de connaissances nouvelles », souligne le Dr Patrick GUÉRIN, Président d’OpenHealth.

Qu’il s’agisse d’études de marché, d’études post-inscription en vie réelle sur l’usage des produits de santé ou de sécurité sanitaire, le HUB d’OpenHealth contribue à modifier profondément la façon d’appréhender ces données, dans le strict respect de la vie privée », précise le Dr Jean-Yves ROBIN, Directeur Général.

Ingrid RAYEZ, Directeur d’investissement au sein de LBO France / Innovation Capital, ajoute : « Nous sommes ravis de nous associer à OpenHealth et ses dirigeants expérimentés. Il s’agit du 8ème investissement de notre fonds SISA dédié à la santé digitale et l’autonomie en Europe. La collecte et l’analyse en temps réel des données de santé deviennent clé notamment pour le suivi de l’usage en vie réelle des médicaments. OpenHealth a les atouts pour devenir leader sur ce secteur avec le HUB. »

En savoir plus sur OpenHeatlh

Plume Labs lance ​Plume.io​ pour ouvrir l’accès aux prévisions de qualité de l’air aux entreprises

La société de technologies environnementales Plume Labs annonce le 1er août le lancement de son API de prévisions de qualité de l’air à destination des entreprises, Plume.io

plume API vf

Plume Labs est une entreprise de technologies environnementales qui aide les gens à se prémunir contre la pollution. La combinaison gagnante de dispositifs intelligents et de données pratiques aident les particuliers à réduire leur exposition à la pollution de l’air, à améliorer leur bien-être et à faire plus de transparence sur l’air que nous respirons.

Trouver l’air pur : maintenant, il y a une API pour ça

En sortant Plume.io, la startup ouvre l’accès à la première plateforme de données sur la qualité de l’air en temps réel à travers le monde, pour aider les entreprises à appréhender cette question majeure pour leurs clients et parties prenantes vivant en milieu urbain.

Consommateurs et citoyens sont de plus en plus demandeurs d’information sur la qualité de l’air pour prendre des décisions, telles que le trajet à privilégier pour sortir, dans quel quartier vivre et où envoyer ses enfants pour leurs loisirs. Mais la pollution impacte également les entreprises et leurs résultats financiers. La Banque mondiale estime qu’elle coûterait 225 milliards de dollars aux employeurs et au système de santé rien qu’aux Etats-Unis. Les experts n’hésitent plus à parler de la pollution comme du “tabac du 21ème siècle” : des particuliers en viennent à attaquer les pouvoirs publics pour dénoncer leur inaction, comme cette française atteinte d’affections respiratoires attaquant le gouvernement, ou les associations environnementales intentant des plaintes contre les autorités à Londres ou à Paris. Plus les consommateurs seront sensibilisés aux problèmes de la pollution, plus la demande sera forte pour des produits cherchant à améliorer la qualité de l’air.

Les niveaux de pollution atmosphérique sont constamment en mouvement” déclare David Lissmyr CTO et co-fondateur de Plume Labs. “Depuis deux ans, nous entraînons des modèles d’intelligence artificielle pour prévoir les variations en temps réel de la pollution atmosphérique urbaine. Avec l’API de Plume, les entreprises et les gouvernements peuvent maintenant compter sur nos prévisions pour aider les gens à être mieux informés et en meilleur santé”.

L’entreprise a créé des algorithmes qui intègrent des données atmosphériques, des mesures urbaines de qualité de l’air et des estimations satellitaires pour produire une prévision des niveaux de pollution dans le monde et de leurs variation en temps réel. Les résultats de ces modèles mathématiques forment le socle de la plateforme de données massives sur la pollution de l’air de Plume, et ses plus de 10 milliards de valeurs géolocalisés générées chaque année.

L’API de Plume, maintenant disponible sur Plume.io, fournit en temps réel les niveaux de qualité de l’air toutes les heures pour les prochaines 24 heures ainsi qu’une estimation du niveau de concentration des principaux polluants nocifs pour la santé, et cela dans la majorités des zones urbaines dans le monde : les particules fines (PM2.5 et PM10), le dioxyde de nitrogène (NO2), et l’ozone (O3). La plateforme de prévisions environnementales donne également en temps réel et prévisionnel le niveau d’UV – qui peut aggraver les niveaux de pollution, comme c’est souvent le cas lors des pics de pollution du printemps et de l’été en région parisienne.

Jusqu’à maintenant, la plateforme n’était ouverte qu’à une sélection réduite de partenaires. Le journal The Economist a ainsi pu utiliser les données de Plume pour mener une enquête révélant que les gouvernements sous-estiment systématiquement l’exposition à la pollution en se basant uniquement sur une moyenne journalière. L’API de Plume a permis également d’amener des prévisions de qualité de l’air sur Amazon Echo : son ‘skill’ pour Alexa permet aux particuliers d’obtenir leurs bulletins qualité de l’air sur cette nouvelle interface vocale.

Plume Labs utilise elle-même sa plateforme pour propulser le Plume Air Report, son application d’alertes et prévisions pollution. Près de 75% des utilisateurs actifs ont changé leur routine journalière au moins une fois afin d’éviter de s’exposer à la pollution (comme par exemple reporter une séance de sport pour éviter le pic de pollution). Avec l’application, les consommateurs s’approprient l’information sur la qualité de l’air, un des facteurs clés de son
succès étant la précision des prévisions de Plume et sa couverture toujours plus étendue.

L’accès aux données permet de prendre des décisions mieux informées dans les domaines clés de notre existence. Pour Romain Lacombe, CEO et co-fondateur de Plume Labs, c’est encore plus essentiel quand il s’agit de notre santé :

La pollution de l’air est une crise mondiale, et l’industrie technologique a les outils pour permettre une prise de conscience collective – et l’obligation morale de contribuer à l’enrayer. L’API de Plume aidera les développeurs à créer de nouveaux produits qui intégreront facilement des prévisions environnementales en temps réel”.

Cet automne, Plume Labs lancera sa campagne de pré-ventes pour Flow, son capteur de pollution intelligent, après une phase beta-test à Londres. Avec le déploiement de ces capteurs mobiles, Plume pourra ajouter des données collectives et locales pour améliorer continuellement la géographie et la précision de son modèle avec des mesures participatives.

Membre de Cap Digital depuis 2015, Plume Labs a bénéficié du soutien du pôle à de nombreuses étapes de son développement : première expérimentation en public à Futur en Seine 2015 ; programme d’accélération Fast Track et accompagnement lors de sa candidature au CIN dont Plume Labs est lauréat en 2016 (Concours d’Innovation Numérique permettant de bénéficier de soutien à l’innovation).

En savoir plus sur Plume.io

Juin 2017, le mois du succès pour Auxivia, la start-up au service du bien vieillir

Auxivia, la start-up française qui développe des objets connectés conçus pour améliorer le bien-être et la qualité de prise en charge des seniors, vient de lever 625 000 € en crowd equity. Accompagnée par Cap Digital elle est aussi lauréate de l’appel à projets Innov’up Proto, qui lui a permis d’obtenir un soutien financier de la région Ile-de-France pour ses travaux de R&D, et de présenter son verre connecté en juin 2017 à Futur en Seine. Le 28 juin, Auxivia a également été récompensé par la Bourse Charles Foix

Fondée en 2015, Auxivia rejoint Cap Digital en 2016 pour bénéficier de son expertise sur le secteur de la e-santé, domaine stratégique du pôle depuis 2009. Avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital contribue au dynamisme de cet écosystème et son engagement se concrétise notamment par le soutien d’entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes en santé.

Clipboard02

L’innovation au service du bien vieillir

La prévention de la déshydratation est un sujet majeur dans la bonne prise en charge des personnes âgées. Mais faute de moyens adaptés, le personnel des maisons de retraite médicalisées peine à réaliser des suivis complets et fiables. Pour répondre à cette problématique, Auxivia a développé le premier service automatisé de suivi et de traçabilité de l’hydratation. Ses verres intelligents ont été spécifiquement développés pour s’adapter au mieux aux usages des personnes âgées et de leurs aidants.

À terme, la société s’est donnée comme objectif de se positionner comme leader sur le marché des solutions innovantes pour améliorer la prise en charge des personnes âgées en maisons de retraite ainsi qu’à domicile.

Financement de sa R&D dans le cadre d’Innov’up Proto

L’appel à projets INNOV’up Proto 2017, organisé par la Région Ile-de-France en partenariat avec Cap Digital, vise à aider la réalisation de prototypes d’innovation prometteurs, porteurs de valeur ajoutée et d’emplois, illustrant le savoir-faire et l’excellence technologique des entreprises franciliennes. Il vise à diffuser la culture d’innovation sur le territoire francilien.

Lauréat de l’appel à projet en 2016, Auxivia a bénéficié de l’accompagnement technologique réalisé par Cap Digital, et a présenté les résultats de ses travaux en juin 2017 à Futur en Seine. Organisé par Cap Digital et soutenu par la région Ile-de-France, Futur en Seine est le plus grand événement européen dédié à l’innovation et au numérique, ouvert à tous. Il rassemble chaque année pendant 10 jours un écosystème de start-ups, grands groupes, chercheurs ainsi que 25.000 visiteurs professionnels et grand public. Pour cette 8ème édition six grandes thématiques étaient à l’honneur : Santé, Travail, Territoire, Commerce, Education et Industries Créatives. Auxivia a exposé aux côtés de 200 startups innovantes.

Une levée de fonds pour accélérer son développement commercial et proposer de nouveaux services

Auxivia annonce en juin 2017 avoir levé 625 000€ avec la plateforme d’investissement Sowefund, auprès d’investisseurs privés, du fonds d’entrepreneurs Cèdre Participations, et de nombreux réseaux de Business Angels (Angels Santé, Paris Business Angels, BADGE et Femmes Business Angels). Cette levée de fonds va permettre à Auxivia d’accélérer sa commercialisation et de continuer les travaux sur ses prochains services.

Auxivia remporte l’appel d’offres lancé par le Resah

Les verres connectés et intelligents développés par la start up française Auxivia ont aussi été sélectionnés par le Resah (Réseau des Acheteurs Hospitaliers). Fortement impliqué dans la Silver économie, le Resah a lancé un appel d’offres visant à sélectionner des solutions innovantes dans le domaine du bien-vieillir. Cinq entreprises ont été retenues à l’issue d’une procédure de mise en concurrence originale menée en partenariat avec des organismes experts du secteur.

Après une phase de sourcing de solutions innovantes existantes sur le marché européen, le Resah s’est appuyé sur l’avis du Groupement de coopération social et médico-social des EHPAD publics de l’Essonne pour identifier les besoins des établissements. Il a également fait appel à l’expertise de l’association Silver Valley pour rédiger un cahier des charges innovant. La méthode d’évaluation des innovations a été co-élaborée par le Resah et le Centre d’Innovation et d’Usages en Santé de Nice.

Les verres connectées et intelligents d’Auxivia ont été retenus pour ses caractéristiques innovantes :

  • identification automatique du résident qui s’hydrate
  • distinction du liquide bu de celui qui est renversé ou jeté
  • rappel lumineux à l’hydratation

La solution apporte ainsi d’importants bénéfices aux usagers et leurs proches : fiabiliser le suivi et la traçabilité des prises hydriques, rassurer les aidants et la famille, et valoriser le travail des soignants. 

Auxivia est lauréat de la Bourse Charles Foix

La Bourse Charles Foix récompense depuis 14 ans les projets innovants permettant d’améliorer la qualité de vie et l’autonomie des seniors et/ou de leurs aidants. La Bourse Charles Foix est un appel à projets national annuel qui vise à encourager et soutenir le développement de nouvelles solutions (produit, service, combinaison d’un produit et d’un service) accessibles, notamment financièrement et prioritairement aux retraités et/ou à leur entourage.

Cet appel à projets incontournable de la Silver économie applique un processus de sélection rigoureux. Les membres du jury composés de professionnels du secteur et de seniors testeurs sont particulièrement vigilants à la valeur d’usage de l’innovation proposée, aux éléments de preuve d’utilité, d’innovation, de faisabilité et de profitabilité des projets. 

Cette année Auxivia et deux autres pépites françaises ont été récompensées d’une dotation de 15000€ chacune pour leur permettre de développer davantage leurs produits et services. Le jury de la Bourse Charles Foix a été convaincu par la proposition d’Auxivia, qui vise à automatiser l’intégralité du processus de collecte et de remontée des données hydriques, via des verres connectés non intrusifs, non-stigmatisants et ergonomiques. De plus, les services développés par Auxivia s’adressent aux maisons de retraite médicalisées, mais également au secteur du maintien à domicile.

En savoir plus sur Auxivia

Adotmob dévoile pour la première fois en France sa solution cross-device en s’appuyant sur le mobile

Adotmob, acteur technologique spécialisé dans le marketing sur mobile, annonce le lancement de sa solution cross-device.

Clipboard02

Fondée en mars 2014, Adotmob est une société technologique ayant développé une suite marketing intégrée comprenant une infrastructure d’achat propriétaire, des audiences exclusives et des formats innovants afin de délivrer des campagnes publicitaires mobile-first à la bonne audience. Adotmob rejoint Cap Digital début 2016 et bénéficie depuis de l’accompagnement du pôle. Elle obtient notamment le Pass French Tech délivré par Cap Digital dans le cadre de son programme Fast Track.

Fin 2016 Adotmob lève 10 millions d’euros auprès de vente-privee, et compte désormais 55 salariés. La société est basée à Paris avec des bureaux à Londres et New-York.

Une solution crossdevice pour avoir une vision unifiée du mobinaute

Avec l’évolution du nombre d’écrans mobiles et autres appareils connectés, il devient difficile pour un annonceur de lier différents terminaux à un même individu. L’objectif n’est donc plus de suivre un internaute mais de suivre un mobinaute connecté à tous ses devices. Un nouveau challenge s’impose pour les marketers : celui d’avoir une vision unifiée du mobinaute connecté à travers tous ses appareils, afin de lui adresser des messages publicitaires personnalisés.

Adotmob relève ce défi et annonce pour la première fois en France le lancement de sa solution crossdevice en partant du device mobile ou mobile-first. Grâce à son partenariat avec vente-privee, Adotmob adopte une méthode déterministe, s’appuyant sur l’ensemble des données loguées anonymisées pour reconnaître un utilisateur, via son ID unique, sur l’ensemble de ses écrans. Seul écran véritablement personnel, le mobile permet de créer une photographie complète d’un unique utilisateur. La compréhension du marketing cross-device en partant d’une approche mobile-first devient alors primordiale.

Contrairement aux approches cross-device traditionnelles partant du desktop, le positionnement mobile-first apporte plus de persistance dans le suivi de l’utilisateur, notamment grâce au device ID de son mobile, unique et immuable. Dorénavant, en adoptant une approche cross-device partant du mobile, les marketers pourront suivre le mobinaute connecté, le nouvel internaute, pour apporter plus de pertinence et d’engagement à leurs campagnes publicitaires.

En savoir plus sur Adotmob

L’université Pierre-et-Marie-Curie adopte OMNILIVE, la solution automatisée de production de vidéos interactives à 4 caméras

Omnilive est une solution brevetée par Current Productions qui automatise l’enregistrement et la diffusion de cours en ligne, laissant l’utilisateur choisir son point de vue d’un simple clic.

L’Université-Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) / Sorbonne Universités est la première université française à s’équiper de la solution Omnilive multi-caméras. Depuis la rentrée 2016, déjà plus de 500 heures de cours ou conférences ont été produits par l’université.

Outre-Atlantique, le MIT (Massachusetts Institute of Technology, Boston – USA) utilise Omnilive depuis deux ans déjà pour des cours de mathématiques, ingénierie, mécanique et informatique.

Filmer à 4 caméras et mettre en ligne 30 heures de cours chaque semaine, sans post-production

Créée en 2011, par Cyril Zajac et Catherine Vernon, la solution Omnilive est une véritable chaîne de production entièrement automatisée.

D’une part, elle permet aux établissements de l’enseignement supérieur de produire rapidement et en nombre illimité des vidéos à partir de 4 caméras pour retranscrire une expérience d’apprentissage similaire au présentiel (cours magistraux, formation continue, conférence, etc.). L’auditeur sélectionne lui-même ses angles de vue favoris.

D’autre part, elle supprime l’étape de post-production. Dans les faits l’ensemble des flux vidéo de plusieurs caméras est traité automatiquement, depuis la captation des images à leur mise en ligne. In fine c’est l’intégralité des images captées qui est utilisée.

Cyril Zajac, président d’Omnilive, nous précise :

Auparavant, le tournage à plusieurs caméras était coûteux et nécessitait un personnel technique qualifié pour effectuer la post-production (montage), limitant ainsi le nombre de cours mis en ligne. Il fallait attendre plusieurs jours avant qu’ils soient accessibles aux étudiants. Omnilive résout l’équation des coûts de post-production et des délais de mise en ligne. »

Une seule personne peut administrer plusieurs salles de cours

L’UPMC programme facilement l’enregistrement des cours dans plusieurs salles et leur diffusion immédiate, en direct ou à la demande (VOD). Derrière, une seule personne est requise pour administrer une flotte complète de systèmes Omnilive (y compris sur des sites distants) et piloter de multiples enregistrements en simultané. Tout cela  sans coûts matériels ni de main d’œuvre supplémentaires.

5 clics pour programmer les enregistrements des cours et 3 pour les publier. Au milieu, Omnilive s’occupe de tout » témoigne Philippe D’Arco, Professeur des universités à l’UPMC.

Cours de mathématiques à l’UPMC, filmé via Omnilive :

cours de math - upmc

 

Cours de mathématiques du MIT Digital Classroom :

cours de math - MIT

 En savoir plus sur OMNILIVE

Santech collabore avec Healthways sur l’application Tabac info service

Véritable coaching interactif et personnalisé pour arrêter de fumer, l’application « Tabac info service », lancée par la Caisse nationale d’Assurance Maladie des travailleurs salariés en partenariat avec Santé publique France, est le fruit de la collaboration fructueuse de Santech et de Healthways.

Alors que le tabagisme est responsable d’environ 73 000 décès en France chaque année*, contribuer au développement de cette application s’inscrit dans la mission de Santech : créer des solutions pour que chacun soit acteur de sa bonne santé. Membre de Cap Digital depuis 2013, Santech est une start-up éditrice de logiciels innovants dans la santé.

TabacInfoService

Santech a pris en charge la conception technique de l’application « Tabac info service », en accompagnant Healthways, filiale de Sharecare, dans la réalisation du projet. Complètement repensée pour une plus grande personnalisation et une interaction régulière avec l’utilisateur, l’application a été lancée à l’occasion de la campagne « Moi{s} Sans Tabac« , promue par le Ministère de la Santé, et est maintenant disponible pour tous sur les stores.

En participant au développement de l’application « Tabac info service », Santech met son expertise d’éditeur de logiciels au service d’un programme de prévention, centré sur l’expérience utilisateur. Grâce à cette application, le fumeur sera accompagné depuis sa décision d’arrêter de fumer et ce, jusqu’à son sevrage complet.

Ce projet constitue, par ailleurs, une étape clé dans le développement de Santech, dont la solution logicielle est ainsi utilisée dans le cadre d’un des plus ambitieux programme de prévention Grand public de l’année.

Santech est très fière de sa collaboration avec Healthways pour la conception de l’application Tabac info service. Sur la base d’une vision commune et de savoir-faire complémentaires, nous avons contribué au développement d’un service de coaching personnalisé qui répond tout à fait aux enjeux actuels de prévention et préfigure la façon dont sera gérée la santé demain.

Il est pour nous important de démontrer que le numérique permet à chacun de mieux gérer son capital santé et nous sommes heureux de le faire avec Healthways, pour les nombreux fumeurs qui rencontrent des difficultés à arrêter », souligne Christophe Lorieux, président fondateur de Santech.

Fondée en février 2012, Santech édite une plateforme logicielle innovante conçue spécifiquement pour la e-santé. Entièrement paramétrable, cette plateforme permet aux acteurs de la santé (assureurs publics et privés, agence de santé, hôpitaux, laboratoires pharmaceutiques, etc.) de digitaliser leurs offres de prévention santé ou leurs réseaux de soins, via des dispositifs « sur mesure » ou « packagés » destinés au grand public.

Cette plateforme est également utilisée par les acteurs du maintien à domicile des personnes âgées et/ou dépendantes : par les conseils départementaux, villes, CNAV, bailleurs sociaux, …

Depuis sa création Santech a investi 3,5 millions € en R&D. En 2015 elle réalise un chiffre d’affaires de 850 K € et compte 35 salariés. 

* Hill, C. (2012) ‘Épidémiologie du tabagisme’ dans La Revue du Praticien Accessible ici.

 

En savoir plus sur Santech

Santech conçoit pour Mondial Assistance un portail pour les seniors et leurs aidants

Membre de Cap Digital depuis 2013, Santech est une start-up éditrice de logiciels de santé innovants. Elle annonce le 23 novembre 2016 sa collaboration avec Mondial Assistance pour la conception et le déploiement de la plateforme Mon SilverCoach. Ce portail de prévention est dédié aux seniors et à leurs aidants familiaux. Disponible depuis début octobre, Mon SilverCoach est accessible aux clients de Mondial Assistance.

Santech

Santech a mis à disposition de Mondial Assistance son expertise dans la conception d’outils numériques dédiés à la prévention et aux seniors. Mondial Assistance est la filiale française de l’Allianz Worldwide Partners, le leader mondial B2B2C dans les domaines de l’assistance, l’assurance voyage, la santé à l’international et l’assurance automobile.

En concevant le portail Mon SilverCoach, la start-up a une nouvelle fois prouvé ses qualités techniques d’éditeurs de logiciel et confirme ainsi sa position d’acteur clé sur le marché.

En tant que spécialiste du Bien Vieillir, Santech a aussi pu intégrer à Mon SilverCoach son produit Vivre Chez Moi, personnalisé aux couleurs de Mondial Assistance. Ainsi le portail propose, en plus d’un accompagnement complet des seniors et de leurs aidants, une solution de communication sécurisée via un réseau social privé à destination des familles.

Cette collaboration avec Mondial Assistance s’intègre à la volonté de Santech d’accompagner de façon durable des acteurs majeurs dans le domaine de l’assistance, en leur procurant des solutions digitales de qualité dans le domaine de la santé.

Proposé en marque blanche aux partenaires de Mondial Assistance, le portail compte près de 500 000 utilisateurs et offre un grand nombre d’astuces et de services liés au vieillissement :

  • Du contenu de prévention via des fiches santé et des conseils pour les seniors
  • Des conseils, une véritable assistance dans les démarches administratives et un annuairesanitaire et social pour les aidants familiaux
  • Des questionnaires dont le but est de générer du contenu adapté à chaque profil

A propos de SANTECH

Fondée en février 2012, Santech édite une plateforme logicielle innovante conçue spécifiquement pour la e-santé. Entièrement paramétrable, cette plateforme permet aux acteurs de la santé (assureurs publics et privés, agence de santé, hôpitaux, laboratoires pharmaceutiques, etc.) de digitaliser leurs offres de prévention santé ou leurs réseaux de soins, via des dispositifs « sur mesure » ou « packagés » destinés au grand public.

Cette plateforme est également utilisée par les acteurs du maintien à domicile des personnes âgées et/ou dépendantes : par les conseils départementaux, villes, CNAV, bailleurs sociaux, …

Depuis sa création Santech a investi 3,5 millions € en R&D. En 2015 elle réalise un chiffre d’affaires de 850 K € et compte 35 salariés. 

En savoir plus sur Santech