succes Categories Archives: Santé et Bien-être

Santech déploie l’application Aidé & Moi

Dans une démarche d’innovation continue, Santech déploie sa solution Aidé & Moi auprès de 70 seniors de la résidence Les Epinettes. Un projet soutenu par l’Assurance Retraite Île-de-France et par le Centre d’Action Social de la Ville de Paris (CASVP).

Fondé en 2012, Santech est spécialisée dans l’édition de solutions digitales pour la prévention et pour le bien vieillir, conçues pour que chacun devienne « acteur de sa bonne santé ». Pensées autour de l’humain, les applications Santech sont conçues en « living lab » : depuis 2012, des seniors, aidants professionnels, experts de la prévention et du bien vieillir participent à l’élaboration de ces solutions innovantes.

Santech rejoint Cap Digital en 2013 pour bénéficier de son expertise en e-santé, domaine stratégique du pôle depuis 2009. Avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital contribue au dynamisme de cet écosystème et accompagne les entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes en santé. Cap Digital a notamment soutenu Santech pour ses projets de R&D : expertise et labellisation par le pôle, et présentation des solutions Santech à Futur en Seine 2016.

santech aidé et moi

Aidé et moi : l’application pour améliorer la communication et la coordination autour du senior

L’application Aidé & Moi a conquis tant les seniors que les professionnels de la résidence services de Caulaincourt. Une nouvelle étape est franchie : la solution est désormais déployée dans la résidence Les Epinettes (17ème). L’application, qui a pour vocation d’améliorer la communication et la coordination autour du senior, sera accessible dès le mois de Novembre à 70 résidents et membres du club seniors ainsi qu’à 20 professionnels.

Grâce à une tablette mise à sa disposition, le senior profitera d’un accès simplifié à la communication avec son entourage, à son agenda, ainsi qu’à un album photos partagé avec la famille et la résidence. Parmi les nouveautés : l’accès à l’application mobile Aidé & Moi pour l’entourage familial et social. Depuis leur smartphone, les proches peuvent ainsi partager messages et photos avec le senior.

La version professionnelle de l’application sera aussi disponible aux aidants de la résidence services Les Epinettes. Via un accès à l’application web et tablette, les équipes pourront gagner en productivité grâce au cahier de liaison, au plan d’aide, à l’agenda partagé, et à la transmission de messages d’informations aux résidents.

Dans une démarche d’amélioration continue de l’expérience utilisateur, Santech entend ainsi mesurer l’impact d’Aidé & Moi auprès des résidents et des professionnels

L’enjeu : évaluer en situation réelle les bénéfices de l’application, et adapter en conséquence le produit aux retours des utilisateurs. En mettant à disposition Aidé & Moi « sur le terrain », Santech a pour objectif de mieux comprendre les besoins et les différents cas d’usage de la solution. Cette nouvelle étape permettra également de valider les résultats très positifs mesurés lors de l’expérimentation Caulaincourt, à savoir le taux d’usage, l’amélioration du bien-être des aidants et des aidés, ainsi que le retour sur investissement pour la résidence notamment.

Parce qu’il existe une multitude d’acteurs au sein de la résidence, Aidé & Moi étend cette fois-ci son champ d’action à l’ensemble des intervenants dans la résidence les Epinettes : services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), agents sociaux, coiffeuse, gardienne… En connectant l’ensemble de la résidence, Santech souhaite apporter ainsi une réponse innovante aux problématiques métiers de chaque acteur. Ce nouveau déploiement illustre ainsi la volonté de Santech de revaloriser le métier d’aidant professionnel.

Faire partie de ce déploiement et contribuer à la transformation numérique de la coordination et de la communication dans nos métiers est une véritable chance, toute l’équipe en est ravie. Du côté des résidents, en ayant accès au numérique, nos seniors se sentent intégrées à la société et à ses évolutions, et cela n’a pas de prix. » Souligne Cherita Guillemot, Directrice de la résidence services Les Epinettes.

 En savoir plus sur Santech et Aidé et moi 

GENIOUS Healthcare lance Curapy.com, la première plateforme de jeux vidéo thérapeutiques Dispositifs Médicaux et Serious Games santé

GENIOUS Healthcare lance la première plateforme de jeux vidéo Dispositifs Médicaux Numériques, dédiés aux patients atteints de maladies neurologiques, permettant une rééducation à la fois physique et cognitive.

CURAPY

Selon l’OMS, 110 à 190 millions de personnes souffrent d’handicaps fonctionnels dans le monde. Parallèlement à ce constat, le vieillissement de la population mondiale pèse sur le marché de la rééducation et notamment à cause des maladies neurologiques. Face à cette problématique grandissante, le modèle de santé et notamment le parcours de soin en rééducation doit se réadapter. Il est primordial de réduire la durée moyenne de séjour dans les structures de rééducation et de permettre un retour au domicile plus rapide.

L’utilisation des technologies innovantes pour la santé constitue un enjeu important pour augmenter l’efficacité des soins auprès des personnes malades et notamment en diminuer le coût. Plus particulièrement, l’utilisation des jeux vidéo dans la rééducation des patients atteints de maladies neurologiques est largement justifiée par de nombreuses publications scientifiques¹.

La rééducation accessible partout et pour tous

C’est dans ce contexte que GENIOUS Healthcare, spécialiste dans la création et le développement de thérapies numériques a créé Curapy.com. Cette plateforme en ligne permet aux patients de continuer leur rééducation depuis leur domicile et, s’ils le souhaitent, d’être suivis par un professionnel de santé.

Sur la plateforme, les patients et leurs proches pourront retrouver un panel de jeux vidéo thérapeutiques et Serious Games santé. Curapy.com offre un nouveau type de rééducation cognitive et physique ludique dans l’univers de la santé à travers ses jeux vidéo thérapeutiques et à destination des patients atteintes des maladies d’Alzheimer, Parkinson, AVC, troubles du spectre autistique, etc. A ce jour, le jeu X-TORP, validé cliniquement pour Alzheimer et les pathologies assimilées, est en ligne. Curapy.com propose également des Serious Games Santé, qui sont des outils de formations ludiques aux gestes de premiers secours (CINACity) par exemple, ou à la gestion de crises en EPHAD (EHPAD’PANIC).

Grâce à ces outils, le patient exerce sa mémoire et pratique une activité physique et cognitive régulière, tout en s’amusant. Le médecin en charge du patient suit ses progrès à distance, programme et ajuste le planning des séances. Ses proches peuvent l’accompagner en jouant avec lui et ainsi l’aider à lutter contre les effets de la maladie.

Focus sur les jeux vidéo thérapeutiques : un nouveau type de rééducation ludique validé cliniquement

Plus largement, les jeux vidéo thérapeutiques, accessibles en ligne via Curapy.com, permettent de répondre à différents besoins et enjeux :

  • Prolonger la rééducation depuis l’institut jusqu’au domicile afin de répondre à un enjeu d’accessibilité aux soins
  • Maintenir dans la durée des séances de rééducation et d’activité physique grâce à des outils ludiques et motivants
  • Offrir un outil favorisant les liens intergénérationnels et pouvant s’adapter à différentes structures (domicile, structures d’accueil, cabinets libéraux, etc.)
  • Proposer un traitement non médicamenteux, réduisant donc les effets secondaires, à des patients souvent sans autre alternative thérapeutique
  • Proposer un nouveau moyen de répondre aux enjeux de répartition des professionnels de santé sur le territoire (déserts médicaux)

Les jeux vidéo thérapeutiques de Curapy.com sont des Dispositifs Médicaux de Classe I, marqués CE. Ces outils ont fait l’objet d’évaluations scientifiques rigoureuses afin d’en prouver la faisabilité, l’acceptabilité et l’efficacité clinique². Ces études sont menées avec des partenaires scientifiques et cliniques de renom. Par exemple, GENIOUS Healthcare a un laboratoire de recherches commun (LabCom) avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM). Cette rigueur clinique sert de garant pour les professionnels de santé qui y voient une solution fiable et crédible et peuvent ainsi la prescrire en toute sérénité.

Une solution de rééducation à moindre coût

Le modèle économique de Curapy.com se veut disruptif et en adéquation avec la révolution du numérique qui s’opère dans le milieu de la santé. L’utilisation de Curapy.com est entièrement gratuite pour tous les professionnels de santé. Tous les autres utilisateurs peuvent utiliser gratuitement l’ensemble des jeux de Curapy. Afin d’obtenir les résultats et les données de santé, le particulier devra souscrire un abonnement à 5€/mois, et à 10 €/ mois pour être mis en relation avec le professionnel de santé de son choix.

Accéder à la plateforme Curapy.com

¹A l’image de la publication scientifique portant sur les effets positifs de la réalité virtuelle, comprenant les Serious Games (août 2016)

² Résultats de l’étude clinique portant sur X-TORP

Libheros, leader français de la prise de rdv en ligne pour les soins à domicile, lève 1.1 million d’euros

Libhéros, leader français de la prise de rdv en ligne pour les soins à domicile, lève 1,1 million d’euros pour renforcer ses effectifs et accélérer sa croissance en France. Comptant déjà plusieurs centaines de professionnels de santé à domicile inscrits depuis sa commercialisation en mai 2017, Libhéros – le Héros des soins à domicile, lève des fonds pour continuer d’améliorer le quotidien des patients et des professionnels de santé. Le fonds ALIAD et quatre business angels rejoignent les investisseurs historiques.

Créé début 2016 par Florence Herry (infirmière) et Jean-Christophe Klein (ancien banquier d’affaires), Libhéros rejoint rapidement Cap Digital afin de bénéficier de son expertise, notamment en e-santé qui est un domaine stratégique du pôle depuis 2009. Plus grand collectif d’innovateurs du numérique et avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital contribue au dynamisme de cet écosystème et accompagne les entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes en santé. 

Commercialisé en mai 2017, Libheros ambitionne d’être l’acteur incontournable de l’organisation et la coordination des soins à domicile, facilitant ainsi le quotidien des patients et des professionnels de santé exerçants à domicile. La société emploie aujourd’hui environ 15 salariés basés à Paris et en province et propose l’unique solution de prise de rendez-vous en ligne qui respecte tant le Code de Déontologie des professionnels de santé que le Code de Santé Publique et le libre choix du patient.

Pour les patients et proches : la plateforme de prise de RDV en ligne pour les soins à domicile – simple, rapide et disponible 24h/24 et 7j/7

Après une hospitalisation ou une consultation médicale, les patients ou leur proche peuvent facilement organiser les soins à domicile prescrits par un médecin et prendre RDV en ligne en quelques clics avec un professionnel de santé, de leur choix, disponible et qui exerce à proximité de leur domicile. La solution s’intègre ainsi parfaitement au coeur du parcours de santé du patient.

Pour les professionnels de santé : Libhéros Pro, leur nouvel outil facilitateur du quotidien

L’application mobile Libhéros Pro, créée par et pour les professionnels de santé, est leur nouveau outil facilitateur du quotidien. Fini les appels intempestifs tout au long de la journée – l’application mobile permet non seulement de proposer aux patients la prise de rendez-vous en ligne, mais également grâce à plusieurs fonctionnalités associées de centraliser au même endroit et de manière sécurisée, toutes les informations concernant un patient.

Florence Herry, co-fondatrice et Présidente de Libhéros explique : « J’ai fait deux constats suite à mes expériences d’infirmière à l’hôpital et à domicile : le premier est qu’il y a malheureusement une vraie rupture dans la continuité des soins post hospitalisation. Les patients sont aujourd’hui lâchés dans la nature quand ils sortent de l’hôpital et doivent souvent retourner aux urgences. Le second est que les professionnels de santé exerçant à domicile sont peu outillés face à une demande croissante en soins à domicile, notamment avec le virage de la chirurgie ambulatoire. Il est temps de faire bouger les choses. Afin de répondre à cette double problématique, j’ai créé la solution Libhéros, avec en son coeur le patient et les professionnels de santé. »

Une levée de fonds pour renforcer ses effectifs et accélérer sa croissance en France

Libhéros, la solution novatrice proposant notamment la prise de rendez-vous en ligne pour l’organisation des soins à domicile, lève 1,1 million d’euros auprès d’Air Liquide Venture Capital (ALIAD), l’investisseur de capital risque du groupe Air Liquide, et de quatre autres investisseurs privés, entrepreneurs, spécialistes du secteur de la santé, des technologies innovantes et plateformes numériques, qui rejoignent les investisseurs historiques.

Libhéros s’adresse à un marché de plus de 350,000 professionnels de santé qui exercent à domicile (hors médecin), dont 110 000 infirmiers libéraux, 65 000 masseurs-kinésithérapeutes, mais également sages-femmes, pédicure-podologues, diététiciens, orthophonistes, psychologues, …

Plusieurs centaines de professionnels de santé, majoritairement basés en Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-D’azur, Ile-de-France et Nouvelle-Aquitaine utilisent déjà quotidiennement l’application mobile Libhéros Pro. La plateforme Libhéros propose aujourd’hui principalement des infirmiers, mais a pour objectif d’y intégrer rapidement l’ensemble des professions paramédicales.

Cette levée de fonds va permettre à Libhéros :

  • De consolider les régions sur lesquelles la solution est déjà présente
  • Étendre et faire connaitre le service Libhéros sur toute le France avec l’objectif d’accroître le nombre de professionnels de santé actifs et disponibles à la prise de rendez-vous en ligne sur la plateforme www.libheros.fr
  • Recruter des dénicheurs de Héros (business developer) sur toute la France, afin d’être au plus près des acteurs et des écosystèmes de santé locaux
  • Étoffer son équipe de développement technique et produits afin de proposer des solutions répondant toujours au mieux aux besoins et attentes de ses utilisateurs, patients et professionnels de santé

De nouvelles fonctionnalités pour les patients et professionnels de santé seront ainsi dévoilées au fur et à mesure sur les prochains mois, afin d’apporter aux professionnels de santé et aux patients toujours plus de confort au quotidien.

Jean-Christophe Klein, co-fondateur de Libhéros ajoute : « J’ai personnellement vécu pour mon grand-père la difficulté de trouver un infirmier à domicile. Avec Libhéros, nous ambitionnons ainsi de faciliter le quotidien des patients et de leurs proches et de réduire le nombre de recours aux urgences hospitalières, dont il faut savoir qu’aujourd’hui 12%, c’est-à-dire plus de 2,5 millions de passages par an, sont dus à des soins à domicile non faits. De plus, 90% des Français préfèrent être soignés chez eux, alors apportons leur une solution qui leur permet de répondre favorablement à leur souhait. »

Libhéros une révolution en santé innovante et facilitateur pour patients, proches et professionnels de santé à l’hôpital et à domicile !

En savoir plus Libheros

Plume Labs lance le premier capteur intelligent mobile de la qualité de l’air

Ce nom vous dit quelque chose ? C’est parce que vous l’avez surement déjà croisé lors de l’édition 2015 de Futur en Seine !

Une collaboration entre cette start-up innovante, La Paillasse et l’INRIA avait permis à tous de cartographier la qualité de l’air aux alentours de la Gaité Lyrique lors d’un « Urban Dirt Lab » et de mettre en lumière la pollution urbaine – invisible mais pourtant bien nocive.

Citoyen non ?

press-flow-use-case-urban-active

Plume Labs c’est donc l’entreprise de technologies environnementales qui aide les gens à se prémunir contre la pollution grâce à une combinaison de dispositifs intelligents et de données.

Une start-up qui a bien grandi depuis son adhésion à Cap Digital peu de temps après sa création en 2015.

Aujourd’hui, l’entreprise va plus loin dans sa volonté de nous prémunir contre les effets néfastes de la pollution avec son nouvel outil ‘Flow – un capteur qui met la mouvance citoyenne au cœur du processus de collecte des données.

Concrètement Flow se matérialise sous la forme d’un objet connecté que l’on peut emporter partout avec soi – un objet connecté design mais aussi – et surtout – à la technologie unique et inédite dotée de capteurs multi-polluants, d’entrée d’air à 360 degrés et d’un feedback lumineux en temps réel sur la qualité de l’air que nous traversons.

flow-illus-p-820x360

Avec Flow, maîtriser son environnement n’a jamais été aussi exaltant : visionnez la qualité de l’air des chemins que vous empruntez et enrichissez une base de données géographique de façon collaborative.

Alors, on s’y met ?

Flow sera en vente à partir de juin 2018 et est actuellement disponible en pré-commande.

Enovap, premier vapoteur intelligent et connecté, lève 1 million d’euros

Enovap, le premier vaporisateur personnel intelligent et connecté réalise une levée de fonds d’un million d’euros. Cette augmentation de capital va lui permettre de commercialiser son dispositif en France dans un premier temps, puis à l’international en misant sur les marchés porteurs que sont l’Europe et les Etats -Unis.

Enovap rejoint Cap Digital début 2017 pour bénéficier de l’expertise du pôle, notamment pour ses projets de R&D. 

enovap levée

Premier système intelligent de gestion de la nicotine favorisant le sevrage tabagique

La technologie d’Enovap a pour objectif d’aider le fumeur à arrêter en gardant le plaisir grâce à un système intelligent de gestion de la consommation de nicotine. Enovap est persuadé de l’avenir et de l’efficacité de la cigarette électronique dans la lutte contre le tabagisme, et souhaite proposer une nouvelle voie permettant aux fumeurs de se sevrer, tout en conservant du plaisir en vapotant.

Ses travaux reposent sur un savoir-faire 100% français. Le  vaporisateur personnel a été conçu en collaboration avec des médecins tabacologues et vapoteurs experts, et le dispositif breveté repose sur plusieurs fonctionnalités encourageant chacune l’arrêt du tabac :

  • Mode manuel : Ce mode permet à l’utilisateur d’adapter manuellement sa concentration en nicotine à chaque inhalation pour une satisfaction optimale et instantanée.
  • Mode de réduction automatique : Lorsque l’utilisateur ne fume plus de cigarettes, le mode automatique peut être activé, laissant le dispositif piloter l’apport en nicotine afin de mieux encadrer l’arrêt du tabac. Le dispositif est connecté à une application mobile qui analyse les données de consommation de l’utilisateur dans le but d’anticiper ses besoins en nicotine. Une intelligence artificielle permet, si l’utilisateur le souhaite, une diminution progressive et personnalisée de l’apport en nicotine.

Le parcours prometteur de l’innovation en santé connectée

À travers cette première levée de fonds réussie, c’est l’avenir d’Enovap qui se dessine. Nous sommes fiers d’avoir validé cette étape. Cela va nous donner les moyens d’accélérer notre développement, de créer de nouveaux emplois en France et de nous déployer en Europe », précise Alexandre Scheck, fondateur d’Enovap.

Le positionnement unique de son innovation sur un marché en forte croissance a su séduire un groupe de business angels reconnus ainsi qu’une banque privée.

L’idée naît en 2013, lorsqu’ Alexandre Scheck, participe à une étude avec le professeur B. Dautzenberg sur la relation entre le dosage en nicotine et le plaisir pris en vapotant. Le concept du « Hit Control », à la base de la technologie Enovap, vient de naître.

En 2014, les cinq jeunes ingénieurs fondateurs déposent leurs brevets à l’INPI et la technologie Enovap est médaillée d’or au Concours Lépine. En juillet 2015, le projet est lauréat du concours I-Lab de BPI France. En novembre 2015, le projet prend réellement corps et la société Enovap est créée.

En avril 2016, Enovap lance sa campagne de crowdfunding sur la plateforme Wellfundr et bat des records, en atteignant 65 000€ de dons et pré-commandes. En novembre 2016, la startup collabore avec le Professeur Dautzenberg, devient partenaire du Moi(s) Sans Tabac, et propose sa technologie dans quatre hôpitaux parisiens de l’AP-HP.

En Juillet 2017, Enovap est lauréat du concours I-LAB catégorie création et développement de BPI France.

En savoir plus sur Enovap

Wandercraft lève 15 millions d’euros et confirme son avance technologique en essais cliniques

Le 28 septembre, la start-up de robotique médicale Wandercraft annonce le closing d’une levée de fonds Series B de 15 millions d’euros avec cinq investisseurs de premier plan : XAnge, Idinvest, Cemag Invest, Bpifrance, et son actionnaire historique LBO France – Innovation Capital. 

Membre de Cap Digital depuis 2015, Wandercraft a notamment été accompagné par le pôle pour ses projets de R&D. Après expertise, Wandercraft a obtenu le label Cap Digital et bénéficié de préparation individuelle pour ses auditions au Concours Mondial d’Innovation et Concours d’Innovation Numérique, deux appels à projets dont Wandercraft est lauréat.

wandercraft

Des investisseurs de premier plan pour briser la barrière du handicap 

Wandercraft est la première entreprise du monde à faire marcher vraiment des personnes en fauteuil. C’est une « levée » exceptionnelle pour une start-up de robotique médicale. Ce nouveau financement sera utilisé pour obtenir les premières certifications, entrer sur le marché mondial des centres de soins et développer la version personnelle de l’exo.

Premières mondiales en essais cliniques

Les premiers essais cliniques de l’exo développé par Wandercraft ont eu lieu en région parisienne et dans le très moderne Centre de Médecine Physique et de Réadaptation APAJH de Pionsat, en Auvergne.
Pour la première fois, des personnes atteintes de paraplégie complète se sont levées et ont marché dans un exo autonome, permettant une marche naturelle.

Une technologie extraordinaire pour une marche ordinaire

Pour remettre en marche les gens en fauteuil, Wandercraft développe le premier exo de marche naturelle au monde. Il embarque une technologie à la pointe de la robotique et des algorithmes révolutionnaires pour imiter l’inimitable : la marche humaine. Développés avec les meilleurs laboratoires universitaires de robotique de marche, l’exo contient douze moteurs pilotés tous les millièmes de seconde. Une architecture robotique complexe pour un exo totalement intuitif.

Depuis sa création, Wandercraft a regroupé une des meilleurs équipes de robotique de marche : 35 mathématiciens, roboticiens et bio-mécaniciens du plus haut niveau mondial. Tous sont regroupés à Paris autour d’un projet : mettre en œuvre la robotique la plus avancée pour casser la barrière du handicap.

En savoir plus sur Wandercraft

BioSerenity, champion français de la e-santé, lève 15 millions d’Euros

Start-up spécialiste des solutions pour patient connecté, BioSerenity clôture fin septembre une levée de fonds de Série A de 15 M€ menée par LBO France, aux côtés du Fonds PSIM géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir et de l’actionnaire historique Idinvest Partners.

Dès sa création en 2014, BioSerenity rejoint Cap Digital pour bénéficier de son expertise en e-santé, domaine stratégique du pôle depuis 2009. Avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital contribue au dynamisme de cet écosystème et accompagne les entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes en santé. Cap Digital a notamment soutenu BioSerenity pour ses projets de R&D : expertise et labellisation de ses travaux présentés au Concours Mondial d’Innovation et au FUI 20, deux appels à projets dont BioSerenity est lauréat.

BioSerenity - illustration

Une levée de fonds pour accélérer son industrialisation et développement à l’international

BioSerenity a développé plusieurs gammes de solutions pour faciliter le diagnostic et le monitoring des patients. La société de technologie médicale qui collabore avec certains des plus grands hôpitaux mondiaux continue sa forte croissance et s’appuie sur un nouveau tour de table pour accélérer son industrialisation et son internationalisation. Avec plus de 80 salariés, BioSerenity a récemment ouvert de nouveaux bureaux en France, en Chine et aux Etats-Unis.

BioSerenity offre des solutions de suivi complet (full-stack) par pathologie pour accélérer le diagnostic, faciliter le suivi et accompagner le thérapeutique. L’entreprise travaille actuellement sur 4 grandes pathologies : l’épilepsie, le suivi des maladies cardiologiques, le suivi des grossesses et les troubles du sommeil.

BioSerenity a développé un modèle d’affaires efficace en partenariat avec l’industrie pharmaceutique. Les partenariats reposent sur la création d’une solution technologique complète (dispositif physique, application mobile, cloud, analyse automatique des données par Intelligence Artificielle) centrée sur une pathologie dont le laboratoire pharmaceutique est spécialiste. Le laboratoire pharmaceutique utilise alors sa force de frappe pour déployer la solution dans le monde entier et bénéficie de son usage en interne pour ses essais cliniques.

Pierre-Yves Frouin, président et fondateur de BioSerenity attribue le succès de BioSerenity à une conjugaison de facteurs : « De nombreuses start-ups sont concentrées sur une brique technique unique alors que BioSerenity est aujourd’hui capable de fournir une solution complète allant de la capture des données patients jusqu’à l’analyse, cela nous place comme l’une des seules entreprises de notre domaine capable de fournir les résultats médicaux attendus. Nous avons développé un portefeuille de propriété intellectuelle important et une équipe d’excellence qui travaille en lien avec un écosystème étendu. BioSerenity est née dans l’environnement hospitalier de l’ICM dans l’hôpital de la Pitié Salpétrière (APHP) et les laboratoires pharmaceutiques apprécient notre bonne compréhension des enjeux médicaux ». Pour Pierre-Yves Frouin, « avec cette levée de fonds, nous obtenons non seulement des financements pour continuer notre croissance, mais aussi des investisseurs qui sont experts dans l’innovation numérique et l’innovation médicale, deux secteurs qui s’entrecroisent en permanence chez nous ».

Valéry Huot, Partner et Head of Innovation Capital au sein de LBO France, précise : « Nous sommes ravis d’apporter notre support à BioSerenity et ses deux dirigeants. Il s’agit du 9 ème investissement de notre fonds SISA dédié au financement des entreprises innovantes dans la santé digitale en Europe. BioSerenity a réalisé un parcours impressionnant dans les dernières années et nous sommes convaincus que la société va continuer à croître fortement. BioSerenity a les atouts nécessaires pour devenir dans les prochaines années l’un des acteurs majeurs fournisseurs de solutions de monitoring patients dans le monde ». 

Pour Emmanuel Audouard, Directeur du Fonds PSIM chez Bpifrance, : « BioSerenity est l’une des medtechs les plus prometteuses de son secteur. Elle apporte une réponse innovante au diagnostic et au monitoring des patients. Nous sommes heureux de soutenir sa croissance aux cotés de LBO France et Idinvest en mobilisant notre fonds PSIM dédié aux lauréats du Concours Mondial d’Innovation dans le cadre de cette levée de fonds. »

Luc Maruenda, Partner au sein d’Idinvest Partners ajoute : « L’exécution de BioSerenity ces deux dernières années est impressionnante. BioSerenity a su mettre en place une équipe de 80 talents dynamiques et s’entourer de partenaires académiques, industriels et cliniques de grande qualité. Nous sommes ravis de renouveller notre confiance à l’équipe de direction de BioSerenity en réinvestissant et d’accueillir de nouveaux co-investisseurs ».

 En savoir plus sur BioSerenity 

OpenHealth Company : première levée de fonds française dans le secteur de l’analyse des données de santé

La société OpenHealth Company, spécialisée dans la collecte et l’analyse en temps réel des données de santé, conclut début septembre un tour de financement de plus de 5 M€ mené par LBO France / Innovation Capital. OpenHealth lance également son HUB, la plus importante plateforme d’analyse de données de santé disponible en France.

Depuis 2009, la e-santé est un domaine stratégique du pôle Cap Digital. Avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital a développé une véritable expertise sur ce secteur et contribue au dynamisme de son écosystème. Cap Digital accompagne les entreprises qui proposent des solutions numériques innovantes en santé et soutient OpenHealth, notamment pour ses travaux de R&D. OpenHealth est également partenaire du pôle pour l’expérimentation Mes données, ma santé, coordonnée par Cap Digital avec l’appui de la FING et aux côtés d’associations de patients, professionnels de santé, Sécurité sociale, mutuelles, industriels, startups, chercheurs, régulateurs… L’objectif : expérimenter concrètement le Self Data en Santé.

openhealth_levedefond

OpenHealth, leader français dans la collecte et l’analyse en temps réel des données de santé

La société OpenHealth Company, lancée en 2015 par Patrick GUÉRIN, ex Président de Celtipharm, et Jean-Yves ROBIN, ex directeur de l’ASIP Santé, est leader français dans la collecte et l’analyse en temps réel des données de santé. Cette expertise s’appuie sur l’exploitation d’une pluralité de sources de données : données de ventes en pharmacie (panel de plus de 10 000 pharmacies, retenu par la HAS et l’ANSM), données sectorielles, données longitudinales patients, données médicales en ambulatoire, données internationales… La société offre à ses clients industriels et institutionnels de nouvelles solutions agiles et un accompagnement métier unique grâce à son équipe pluridisciplinaire : médecins, pharmaciens, data-scientistes, experts en market access, cadres de l’industrie. OpenHealth emploie environ 50 personnes réparties entre son siège parisien et son site de production à Vannes, et projette un chiffre d’affaires d’environ 10 M€ en 2017.

Levée de fonds dans le domaine de l’analyse de données de santé : une première en France

Le HUB d’OpenHealth combine des données de sources multiples pour offrir de larges et puissantes possibilités dans trois grands domaines d’analyse :

  • Commercial et marketing : Des données de consommation relatives à tous les produits de santé (plus de 200 000 références) à l’intention des industriels et des sociétés d’études. Ces données sont disponibles en temps réel et comprennent notamment les ventes effectuées en pharmacie et en grande surface grâce à un partenariat avec la société IRI.
  • Evènements sanitaires : Des analyses et cartographies par secteur géographique pour procéder à des analyses épidémiologiques, au suivi des ventes des produits de santé et suivre en temps réel des événements sanitaires.
  • Bon usage des produits de santé : L’analyse du bon usage des médicaments et la constitution on-line de cohortes permettent des analyses relatives aux modalités réelles de traitement (âge des patients traités, traitements associés, respect des contre-indications et des bonnes pratiques, schémas thérapeutiques…), préalable indispensable à la gestion des risques pour les industriels et les autorités sanitaires.

Ces nouveaux services, en permettant d’explorer et d’analyser directement ces données via un simple navigateur internet, vont permettre à l’ensemble des acteurs, industries de santé, pouvoirs publics, sociétés d’études et organismes de recherche, de disposer très aisément de données pertinentes.

L’analyse des données de santé va progressivement modifier la façon d’appréhender nombre de problématiques du secteur. Objet d’investissements massifs dans l’ensemble des pays développés et notamment outre-Atlantique, cette opération marque la première levée de fonds en France dans le domaine.

LBO France / Innovation Capital, au travers de son fonds SISA dédié aux entreprises du secteur de la santé digitale en Europe, a mené un tour de financement de plus de 5M€. OpenHealth Company a également bénéficié en 2017 d’un soutien financier de Bpifrance.

En rendant les données plus accessibles aux acteurs et en leur permettant de produire des indicateurs jusqu’ici complexes et coûteux à obtenir, nous accélérons la production de connaissances nouvelles », souligne le Dr Patrick GUÉRIN, Président d’OpenHealth.

Qu’il s’agisse d’études de marché, d’études post-inscription en vie réelle sur l’usage des produits de santé ou de sécurité sanitaire, le HUB d’OpenHealth contribue à modifier profondément la façon d’appréhender ces données, dans le strict respect de la vie privée », précise le Dr Jean-Yves ROBIN, Directeur Général.

Ingrid RAYEZ, Directeur d’investissement au sein de LBO France / Innovation Capital, ajoute : « Nous sommes ravis de nous associer à OpenHealth et ses dirigeants expérimentés. Il s’agit du 8ème investissement de notre fonds SISA dédié à la santé digitale et l’autonomie en Europe. La collecte et l’analyse en temps réel des données de santé deviennent clé notamment pour le suivi de l’usage en vie réelle des médicaments. OpenHealth a les atouts pour devenir leader sur ce secteur avec le HUB. »

En savoir plus sur OpenHeatlh

Le Groupe Medasys annonce l’acquisition de la société Netika SAS

Medasys, principal éditeur et intégrateur français de logiciels médicaux pour établissements de santé, publics et privés, dans les domaines du dossier patient, de la production de soins et des plateaux techniques (biologie, imagerie, pharmacie), annonce fin juillet l’acquisition de la société Netika SAS, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de logiciels dédiés à l’assurance qualité et à la gestion des Systèmes d’Information de Laboratoires.

Netika et les synergies attendues avec Medasys

Avec plus de 2800 établissements utilisateurs de ses solutions et une équipe de près de 70 personnes, la société strasbourgeoise Netika se positionne comme un acteur majeur du secteur des Systèmes d’Information des Laboratoires (SIL) publics et privés. Netika a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 6,1M€ pour un EBITDA de 1M€. Sa gamme de solutions interconnectées et multi-sites se compose d’un outil de gestion de l’assurance qualité (KaliLab) et d’un Système de Gestion de Laboratoires (KaliSil). Les produits Netika viennent enrichir l’offre de Medasys et permettent à l’éditeur de proposer de nouvelles solutions modulables à sa clientèle actuelle.

L’évolution de son offre et du pôle biologie, désormais composé de plus de 100 personnes, permettra au Groupe Medasys d’accroître sa présence sur le secteur privé et d’apporter une réponse complète et adaptée à tout établissement (tant privé que public).

Modalités de l’opération

Medasys a acquis l’intégralité des actions de Netika auprès de NKKD, unique actionnaire de Netika, selon les conditions et modalités suivantes :

  • Prix d’acquisition : 9,8 millions d’euros ;
  • Garantie d’actif et de passif usuelle au profit de Medasys ;
  • Durée de la garantie de passif : 3 ans à compter de ce jour (sauf en matières fiscale, sociale et douanière pour lesquelles la garantie est illimitée) ;
  • La réalisation effective du transfert de propriété est intervenue ce jour.

Financement

L’acquisition a été financée au moyen d’un prêt d’actionnaire consenti par Dedalus (actionnaire majoritaire de Medasys) au profit de Medasys d’un montant égal à 100% du prix d’acquisition. Les principales caractéristiques du prêt d’actionnaire sont les suivantes :

  • Maturité de l’avance en compte-courant à 10 ans ;
  • Exigibilité anticipée automatique en cas de changement de contrôle ;
  • Taux d’intérêt de 3,5% par an ;
  • Possibilité de conversion de la créance en cas d’opération sur capital ou d’émission d’instruments financiers.

Le Groupe se réserve toutefois la possibilité de procéder à un remboursement de manière anticipée de ce prêt d’actionnaire au moyen d’une augmentation de capital, d’un emprunt bancaire, d’une émission de titres de créance ou par tout autre moyen. Cette acquisition dans les conditions évoquées ci-dessus ainsi que les modalités de son financement ont fait l’objet d’une approbation préalable par le Directoire et le Conseil de Surveillance de Medasys.

Une offre enrichie et adaptée au secteur privé et public

En intégrant des solutions de Netika à son portefeuille de produits, Medasys est en mesure d’adresser le secteur privé avec une solution avant-gardiste dans sa méthodologie de déploiement et son urbanisation.

Pour répondre aux exigences du monde hospitalier, Netika complètera l’offre de Medasys sur le plan fonctionnel et permettra à travers ses récents succès, de répondre aux laboratoires publics de toutes tailles. KaliSil sera déployé dans les établissements/ groupements de taille moyenne (et petits établissements) et DxLab, système de gestion de laboratoire multi-sites et multi-établissements de Medasys, sera déployé au sein des grands établissements/groupements.

L’intégration de Netika au Groupe Medasys lui confère une part de marché significative dans le secteur privé et consolide sa position de leader de gestion des plateaux techniques dans le cadre de la mise en œuvre des GHT. » souligne Frédéric Vaillant, Président du Directoire de Medasys.

Netika bénéficiera également des apports du Groupe Dedalus, actionnaire majoritaire de Medasys dont le pôle de biologie représente près de 45M€, notamment de son middleware de connexion d’automates, de sa solution d’anatomopathologie et de son système expert de validation biologique.

Nous sommes heureux de soutenir la stratégie de croissance de Medasys » explique Giorgio Moretti, CEO du Groupe Dedalus. « Avec l’acquisition de la société Netika, le Groupe Dedalus, leader Européen des systèmes d’information de santé et des plateaux techniques, renforce son positionnement dans ces deux domaines. La stratégie d’expansion du Groupe, soutenue par l’actionnaire Ardian, l’un des plus grands fonds d’investissements privés en Europe fournit une aide précieuse dans le développement du marché français. Grâce aux investissements constants en R&D, qui permettent à Dedalus et à Medasys d’offrir des produits de plus en plus adaptés à l’évolution continue du marché, nous sommes en mesure de soutenir nos clients lors de cette phase d’évolution forte du système de santé français. »

Bien plus qu’une opération financière, cette acquisition permettra à Medasys d’être au plus près des attentes des biologistes. Les synergies du Groupe permettront de dynamiser le pôle diagnostic. Dans cette optique de continuité, Medasys a décidé de créer un comité stratégique dédié à la gestion des laboratoires, dont Daniel Klumpp, fondateur de Netika, assurera la vice-présidence stratégie LIS.

En savoir plus sur MEDASYS 

Plume Labs lance ​Plume.io​ pour ouvrir l’accès aux prévisions de qualité de l’air aux entreprises

La société de technologies environnementales Plume Labs annonce le 1er août le lancement de son API de prévisions de qualité de l’air à destination des entreprises, Plume.io

plume API vf

Plume Labs est une entreprise de technologies environnementales qui aide les gens à se prémunir contre la pollution. La combinaison gagnante de dispositifs intelligents et de données pratiques aident les particuliers à réduire leur exposition à la pollution de l’air, à améliorer leur bien-être et à faire plus de transparence sur l’air que nous respirons.

Trouver l’air pur : maintenant, il y a une API pour ça

En sortant Plume.io, la startup ouvre l’accès à la première plateforme de données sur la qualité de l’air en temps réel à travers le monde, pour aider les entreprises à appréhender cette question majeure pour leurs clients et parties prenantes vivant en milieu urbain.

Consommateurs et citoyens sont de plus en plus demandeurs d’information sur la qualité de l’air pour prendre des décisions, telles que le trajet à privilégier pour sortir, dans quel quartier vivre et où envoyer ses enfants pour leurs loisirs. Mais la pollution impacte également les entreprises et leurs résultats financiers. La Banque mondiale estime qu’elle coûterait 225 milliards de dollars aux employeurs et au système de santé rien qu’aux Etats-Unis. Les experts n’hésitent plus à parler de la pollution comme du “tabac du 21ème siècle” : des particuliers en viennent à attaquer les pouvoirs publics pour dénoncer leur inaction, comme cette française atteinte d’affections respiratoires attaquant le gouvernement, ou les associations environnementales intentant des plaintes contre les autorités à Londres ou à Paris. Plus les consommateurs seront sensibilisés aux problèmes de la pollution, plus la demande sera forte pour des produits cherchant à améliorer la qualité de l’air.

Les niveaux de pollution atmosphérique sont constamment en mouvement” déclare David Lissmyr CTO et co-fondateur de Plume Labs. “Depuis deux ans, nous entraînons des modèles d’intelligence artificielle pour prévoir les variations en temps réel de la pollution atmosphérique urbaine. Avec l’API de Plume, les entreprises et les gouvernements peuvent maintenant compter sur nos prévisions pour aider les gens à être mieux informés et en meilleur santé”.

L’entreprise a créé des algorithmes qui intègrent des données atmosphériques, des mesures urbaines de qualité de l’air et des estimations satellitaires pour produire une prévision des niveaux de pollution dans le monde et de leurs variation en temps réel. Les résultats de ces modèles mathématiques forment le socle de la plateforme de données massives sur la pollution de l’air de Plume, et ses plus de 10 milliards de valeurs géolocalisés générées chaque année.

L’API de Plume, maintenant disponible sur Plume.io, fournit en temps réel les niveaux de qualité de l’air toutes les heures pour les prochaines 24 heures ainsi qu’une estimation du niveau de concentration des principaux polluants nocifs pour la santé, et cela dans la majorités des zones urbaines dans le monde : les particules fines (PM2.5 et PM10), le dioxyde de nitrogène (NO2), et l’ozone (O3). La plateforme de prévisions environnementales donne également en temps réel et prévisionnel le niveau d’UV – qui peut aggraver les niveaux de pollution, comme c’est souvent le cas lors des pics de pollution du printemps et de l’été en région parisienne.

Jusqu’à maintenant, la plateforme n’était ouverte qu’à une sélection réduite de partenaires. Le journal The Economist a ainsi pu utiliser les données de Plume pour mener une enquête révélant que les gouvernements sous-estiment systématiquement l’exposition à la pollution en se basant uniquement sur une moyenne journalière. L’API de Plume a permis également d’amener des prévisions de qualité de l’air sur Amazon Echo : son ‘skill’ pour Alexa permet aux particuliers d’obtenir leurs bulletins qualité de l’air sur cette nouvelle interface vocale.

Plume Labs utilise elle-même sa plateforme pour propulser le Plume Air Report, son application d’alertes et prévisions pollution. Près de 75% des utilisateurs actifs ont changé leur routine journalière au moins une fois afin d’éviter de s’exposer à la pollution (comme par exemple reporter une séance de sport pour éviter le pic de pollution). Avec l’application, les consommateurs s’approprient l’information sur la qualité de l’air, un des facteurs clés de son
succès étant la précision des prévisions de Plume et sa couverture toujours plus étendue.

L’accès aux données permet de prendre des décisions mieux informées dans les domaines clés de notre existence. Pour Romain Lacombe, CEO et co-fondateur de Plume Labs, c’est encore plus essentiel quand il s’agit de notre santé :

La pollution de l’air est une crise mondiale, et l’industrie technologique a les outils pour permettre une prise de conscience collective – et l’obligation morale de contribuer à l’enrayer. L’API de Plume aidera les développeurs à créer de nouveaux produits qui intégreront facilement des prévisions environnementales en temps réel”.

Cet automne, Plume Labs lancera sa campagne de pré-ventes pour Flow, son capteur de pollution intelligent, après une phase beta-test à Londres. Avec le déploiement de ces capteurs mobiles, Plume pourra ajouter des données collectives et locales pour améliorer continuellement la géographie et la précision de son modèle avec des mesures participatives.

Membre de Cap Digital depuis 2015, Plume Labs a bénéficié du soutien du pôle à de nombreuses étapes de son développement : première expérimentation en public à Futur en Seine 2015 ; programme d’accélération Fast Track et accompagnement lors de sa candidature au CIN dont Plume Labs est lauréat en 2016 (Concours d’Innovation Numérique permettant de bénéficier de soutien à l’innovation).

En savoir plus sur Plume.io