Alan, la jeune pousse qui veut révolutionner l’assurance santé lève 12 millions d’euros

Fondée début 2016, la jeune start-up boucle un tour de table de 12 millions d’euros fin octobre 2016. Membre du pôle Cap Digital, Alan rend la complémentaire santé simple et accessible

Clipboard07

Après plusieurs mois de travail en 2015, Jean-Charles Samuelian et Charles Gorintin décident de repenser l’assurance complémentaire santé, également appelée mutuelle. Ils créent Alan début 2016 pour apporter la meilleure expérience utilisateur, plus de transparence et de simplicité dans le système de santé.

Le développement de la start-up s’accélère rapidement : dépôt de la demande d’agrément auprès de l’ACPR fin mai, premiers tests utilisateurs durant l’été, levée de fonds de 12 millions € en octobre et obtention de l’agrément : le 20 octobre 2016, Alan devient officiellement un assureur santé, le premier depuis 1986.

La jeune pousse promet de réinventer l’expérience utilisateur tout en fournissant une couverture santé avec un excellent rapport qualité prix

Confronté à la complexité des démarches pour trouver un contrat d’assurance complémentaire santé lors de la création de sa première startup, Jean-Charles Samuelian veut faire évoluer le système santé. Issu d’une famille de médecins il décide alors de s’associer à Charles Gorintin, lui aussi frustré par les services en santé et les outils de prévention.

La plupart des gens voient l’assurance santé comme un mal nécessaire, avec des institutions en qui ils ne peuvent pas avoir confiance, au lieu d’associer ça à une incroyable expérience utilisateur. Nous voulons changer cela, et aider les personnes à prendre le contrôle de leur santé », explique Jean-Charles Samuelian, co-fondateur et CEO d’Alan. 

La start-up veut offrir à ses clients une expérience optimale de l’assurance santé grâce aux outils numériques, en permettant notamment à chacun de bénéficier d’une couverture santé complète et simplifiée. Alan facilite les démarches tant pour l’entreprise que pour ses salariés bénéficiaires, grâce à une inscription en moins de 5 minutes et en ne remplissant aucun papier. 

Alan propose aussi plus de flexibilité : depuis le 31 octobre 2016, les démarches pour résilier un contrat avec un assureur se sont durcies. Alan va à l’encontre de cette pratique de marché et permet à ses clients de résilier à tout moment s’ils le souhaitent. Pour les co-fondateurs, l’assurance santé doit être sans engagement pour pousser les assureurs à continuellement améliorer leur service. 

Nous changeons la manière dont une compagnie d’assurance fonctionne, avec une approche complètement digitale, et de la distribution en direct », confirme Charles Gorintin, co-fondateur et CTO d’Alan.

Une levée de fonds de 12 millions € pour une croissance rapide

Pour accompagner son lancement la startup annonce avoir levé 12 millions d’euros auprès de plusieurs acteurs majeurs de l’industrie, des entrepreneurs de la tech, et des fonds de Capital Ventures dont CNP Assurances via OpenCNP, Power Financial of Canada et Partech Ventures.

Grâce à cette levée, l’une des plus grosses réalisées en France dans le secteur, Alan souhaite consolider son équipe en recrutant notamment des software engineers, et se concentrer sur le produit, l’expérience utilisateur et le customer service. 

Dans un premier temps Alan souhaite développer son offre en France, prioritairement auprès des PME et start-ups 

Pour qui ?

Offre BtoBtoC, Alan s’adresse directement aux start-ups et entreprises. Elle leur permet de simplifier leur démarche pour offrir une complémentaire santé à leurs salariés, en la finançant à 50% minium (obligatoire pour toute entreprise depuis début 2016).

Une fois l’entreprise inscrite sur Alan, ses salariés peuvent souscrire un contrat d’assurance complémentaire de manière totalement autonome, grâce à une offre intégralement digitale. Les salariés ont la liberté d’ajouter leur conjoint(e) et leur(s) enfant(s), qui seront couverts avec la même participation.

En savoir plus sur Alan

Comments are closed.