Doctolib clôture une nouvelle levée de fonds de 35 millions d’euros

Doctolib, spécialiste de la prise de rendez-vous médicaux en ligne et des services internet aux professionnels de santé, annonce fin novembre une levée de fonds de 35 millions d’euros afin d’accélérer son développement en France et en Allemagne, et de lancer de nouveaux services.

La start-up française rejoint Cap Digital en 2017 pour bénéficier de son expertise en e-santé, domaine stratégique du pôle. Avec plus de 200 acteurs de la e-santé parmi ses adhérents, Cap Digital a développé une véritable expertise sur ce secteur et contribue au dynamisme de son écosystème. Cap Digital a notamment accompagné et labellisé Doctolib pour sa candidature au Concours d’Innovation Numérique, dont il est lauréat.

Doctolib2

Doctolib réalise cette levée de fonds pour moitié auprès de Bpifrance, déjà présent au capital, et pour moitié auprès d’Eurazeo. La start-up française signe ainsi la plus grosse levée de fonds dans le domaine de la e-santé en France cette année.

On n’avait pas du tout prévu (les 35 millions d’euros supplémentaires), mais comme la France a continué à s’envoler et que l’Allemagne était meilleure qu’attendu, on a avancé de 6-9 mois la levée de fonds pour pouvoir aller recruter », a déclaré Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de Doctolib.

Lancée en 2013 par Stanislas Niox-Chateau, Ivan Schneider et Jessy Bernal, Doctolib propose aux professionnels et établissements de santé un logiciel de gestion de rendez-vous et des services pour améliorer leur activité de consultation et leur communication avec les patients. Doctolib leur permet en moyenne de réduire de 30% leur temps de secrétariat, de diminuer de 75% leur nombre de rendez-vous non honorés et de maîtriser leur visibilité sur Internet. Doctolib s’adapte à tous types de spécialités et tailles de structures (cabinets libéraux, centres de santé, cliniques, hôpitaux). Pour les patients, Doctolib facilite le parcours de soins : la recherche d’informations et la prise de rendez-vous médicaux se font gratuitement sur Internet, 24h/24 et 7j/7, et un carnet de consultations est accessible en ligne.

Doctolib est désormais consulté par 12 millions de personnes chaque mois, et au total, 30 000 praticiens et 800 établissements de santé ont recours à ses services, moyennant un abonnement mensuel de base à 109 euros. En mai dernier, Doctolib a signé le plus gros contrat de son histoire en réussissant à convaincre l’AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris) et ses 9 000 médecins de recourir à ses services.

Une levée de fonds pour accélérer son déploiement à l’international

Déjà présente en Allemagne depuis un peu moins d’un an, Doctolib souhaite y accélérer son implantation tout en développant de nouveaux services, pour « digitaliser [plus encore] les différentes étapes du parcours de soins ».

Nous ne sommes qu’au début du marathon », a précisé Stanislas Niox-Chateau. La start-up réalise en effet sa deuxième levée en seulement un an, après avoir déjà obtenu 26 millions d’euros au mois de janvier.

La start-up prévoit de recruter 200 nouveaux collaborateurs en 2018 – en doublant notamment ses équipes d’ingénieurs – portant ses effectifs à près de 600 personnes. Renforcer ses effectifs lui permettra de soutenir son développement en Allemagne et de confirmer sa place en France.

Au cours de sa jeune histoire, la société a déjà levé 85 millions d’euros au total, auprès de fonds comme Accel ou Kerala Ventures, et d’investisseurs tels que Pierre Kosciusko-Morizet.

En savoir plus sur Doctolib

Comments are closed.