Plume Labs lève 4 millions d’euros pour son IA environnementale

Plume Labs est la plateforme de prévisions atmosphériques qui aide les particuliers et les organisations à mieux faire face aux coûts humains et financiers de la pollution. Son application mobile Plume Air Report permet à ceux qui souffrent de la pollution de mieux s’en prémunir.

Membre de Cap Digital depuis 2015, Plume Labs a bénéficié du soutien du pôle à de nombreuses étapes de son développement : première expérimentation en public à Futur en Seine 2015 ; programme d’accélération Fast Track et accompagnement lors de sa candidature au CIN dont Plume Labs est lauréat en 2016 (Concours d’Innovation Numérique permettant de bénéficier de soutien à l’innovation). 

Plume Labs clôture l’année 2016 par un financement en seed de 4 millions d’euros, pour accélérer sa croissance internationale et annoncer de nouveaux produits basés sur ses technologies prédictives pour l’environnement.

Plume Labs

L’objectif de Plume Labs : développer des outils et services à la hauteur des défis de santé environnementale

La santé environnementale cause chaque année 12.5 millions de décès, dont les deux tiers sont liés à l’exposition à la pollution atmosphérique ou une mauvaise qualité de l’air intérieur d’après l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette tragédie humaine et médicale qu’est la pollution de l’air représente aussi un coût majeur pour les économies mondiales : près de 5,000 milliards de dollars par an d’après la Banque Mondiale. Et pourtant, le secteur technologique n’a pas su jusqu’à présent développer des outils et services à la hauteur des défis de la santé environnementale.

En démocratisant l’accès à l’information sur la pollution de l’air grâce à son intelligence artificielle, la startup s’attaque à cette crise majeure en rendant l’air plus transparent, aidant les particuliers à mieux s’en prémunir pour améliorer leur santé environnementale, et les organisations à développer des produits, services ou politiques publiques pour un air plus propre.

Le Plume Air Report, son application mobile gratuite pour iPhone et Android, téléchargée par plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs à travers le monde, aide les actifs urbains à suivre leur exposition et à garder un temps d’avance sur la pollution grâce à des prévisions en temps-réel. La Plume Air Cloud API, sa plateforme de prévisions environnementales, aide les entreprises, les villes ou les organisations à mieux informer sur la qualité de l’air à développer et promouvoir des produits et services durables.

world-air-map

Fondée mi-2014 par Romain Lacombe et David Lissmyr, Plume Labs a déjà eu un impact important contre la pollution : en mars 2015, ses données avaient contribué à lancer l’alarme sur la pollution de l’air à Paris (plus élevée qu’à Pékin pendant 24h en plein pic de pollution), ce qui avait accéléré la mise en place de la circulation alternée. Les prévisions en temps réel de l’application ont aussi été largement suivies lors de l’épisode récent à Paris, Londres et en Europe du Nord, montrant la forte attente des consommateurs pour une information sur leur environnement, son impact sur leur santé, et les moyens pour se protéger.

Un financement de 4 millions € pour accélérer son développement

Plume Labs annonce le 15 décembre 2016 un premier financement de 4 millions d’euros pour développer son IA environnementale. Le tour d’amorçage de la société a été réalisé auprès de l’entrepreneur en biotechnologies et investisseur en technologies de pointe Laurent Alexandre, et complété par des aides à l’innovation de BPI France (Concours d’Innovation Numérique) et de l’Union Européenne.

Le financement aidera Plume Labs à continuer à étoffer son équipe d’experts en sciences atmosphériques et intelligence artificielle, afin d’accélérer sa croissance et le déploiement mondial de son application mobile. Plume Labs souhaite aussi appliquer sa plateforme de prévisions environnementales à de nouveaux marchés, de la ville intelligente à la santé personnalisée. Après 2 ans de recherche et développement, ce financement permettra à l’entreprise d’introduire en 2017 un capteur personnel connecté pour la qualité de l’air, embarquant ses technologies d’intelligence artificielle environnementale. Elle le présentait au public pour la toute première fois au CES de Las Vegas début janvier.

Pour Romain Lacombe, CEO et Co-Fondateur de Plume Labs : “La pollution de l’air est une cause majeure de décès évitable et une véritable tragédie pour la santé publique dans le monde. L’industrie des nouvelles technologies a les moyens — et l’obligation morale ! — de prendre les devants et de participer à résoudre cette crise. Ce financement d’amorçage nous donne les moyens de déployer nos technologies de prévision et de mesure à travers le monde, et nous sommes fiers d’avoir l’opportunité de nous attaquer à un enjeu de santé environnementale essentiel pour notre avenir.

David Lissmyr, CTO et Co-Fondateur de Plume Labs, ajoute : “Notre équipe de data scientists et d’experts en sciences atmosphériques utilise les dernières avancées en matière d’intelligence artificielle pour développer notre plateforme de prévisions environnementales. Nous recrutons dans tous les domaines pour mener à bien notre mission de rendre l’air plus transparent.

La pollution urbaine est une externalité majeure pour les économies mondiales, et la santé environnementale est en passe d’être disruptée par l’intelligence artificielle et les nanotechnologies. Plume Labs a regroupé une équipe exceptionnelle, et développé une combinaison unique de technologies qui placent l’entreprise à l’avant-garde de l’industrie pour s’attaquer à ce problème à l’échelle globale.” confirme Laurent Alexandre, investisseur dans Plume Labs.

En savoir plus sur Plume Labs

Comments are closed.