Rythm lève 10 millions d’euros pour fonder la première entreprise de neurotechnologie

Présentation

RythmRythm a annoncé fin mars avoir levé plus de 10 millions d’euros afin de développer des objets connectés qui s’appuient sur la compréhension du cerveau et dont le but est d’améliorer le potentiel humain, en commençant par le sommeil. L’annonce intervient juste après le lancement de Dreem, premier produit de Rythm; Dreem est un bandeau conçu pour améliorer la qualité du sommeil. Il est désormais disponible via le programme Dreem First, une édition limitée à laquelle on peut d’ores et déjà s’inscrire.

Le financement provient d’éminents entrepreneurs français, le Dr. Laurent Alexandre, investisseur renommé dans le secteur des biotechnologies, et Xavier Niel, magnat des télécommunications; ainsi que de subventions publiques. Dreem représente une nouvelle catégorie de produits : les neurotechnologies individualisées. Ce financement a permis à Rythm de construire une équipe talentueuse de plus 50 salariés, spécialisée dans les domaines de l’ingénierie, des mathématiques et des neurosciences afin d’innover, de mieux comprendre le cerveau humain et de créer de nouveaux produits pour améliorer notre quotidien.

Ce financement nous permet de croître rapidement et dans de meilleures conditions que la plupart des entreprises sur le marché. En seulement quelques années, Rythm se positionne pour devenir la plus grande entreprise de neurotechnologie au monde », déclare Hugo Mercier, PDG et co-fondateur de Rythm. « Au-delà de Dreem, nous travaillons avec des doctorants experts et notre équipe d’ingénieurs et de scientifiques afin de trouver diverses solutions répondant aux problèmes du quotidien tels que la qualité du sommeil, l’apprentissage, le divertissement et bien d’autres secteurs qui n’ont pas encore été explorés. Pour nous, ce n’est que le début. »

Dreem avait remporté en décembre 2014 le Grand Prix de l’Innovation de la Ville de Paris catégorie santé/bien être et figurait parmi les 110 lauréats du concours mondial d’innovation 2030, avec le soutien de Cap Digital.

Caractère innovant

S’il est vrai que nous dormons tous, la plupart d’entre nous souhaiteraient pouvoir bénéficier d’un sommeil plus réparateur. Dreem est le premier objet connecté actif conçu pour améliorer la qualité du sommeil. Le bandeau bénéficie d’une technologie avancée de capteurs, réservée jusqu’ici aux laboratoires et instituts du sommeil, qui permet de suivre et d’analyser l’activité cérébrale, ou électroencéphalogramme (EEG), en temps réel. Des stimulations sonores sont transmises à certains moments précis de vos cycles de sommeil, en vue d’accroître la qualité de l’une des phases clés du sommeil : le sommeil profond. Globalement, le bandeau améliore la qualité du sommeil et permet un réveil optimal, grâce à une fonction de réveil intelligent.

En parallèle de cette levée de fonds, Rythm a annoncé qu’ils allaient mener des tests cliniques en collaboration avec l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées (IRBA) et une équipe de recherche académique (EA 7330, Hotel-Dieu, Universite Paris Descartes), afin d’évaluer le bandeau Dreem sur des personnes ayant des habitudes de sommeil anormales. Cela permettra de démontrer l’impact du bandeau Dreem sur l’amélioration de la qualité du sommeil à la fois pendant des nuits dites “normales” que pendant des périodes de manque de sommeil. Rythm espère qu’en améliorant la qualité du sommeil, même dans le cadre de quelques d’heures de sommeil, le bandeau Dreem limitera la dégradation des performances physiques et améliorera la récupération.

Pour qui ?

Dreem constitue la première vague d’innovation de Rythm. Il offre un aperçu de l’immense potentiel du domaine des neurotechnologies pour le développement de produits grand public. Avec le programme Dreem First , Dreem est aujourd’hui disponible au prix de 349 euros sur  https://rythm.co et son application mobile est disponible pour les smartphones fonctionnant sous iOS.

Soutien de Cap Digital

  • CapPITCH 
  • Soutien au Concours Mondial d’Innovation 2030

En savoir plus sur Rythm

Voir de communiqué de presse

 

Comments are closed.