[To Tech Away] Les héros du World WILD Web



Entrez dans les cuisines de l’innovation, là où se mijotent les plus ambitieux menus. Pour vous, toutes les deux semaines, l’équipe de veille stratégique de Cap Digital enfile son tablier, découpe l’actualité en morceaux et vous invite à la table de la prospective pour un repas tout en fraîcheur et en saveur. 

Invitez-vous tous les quinze jours dans le grand gueuleton de l’innovation : prenez place à la table des géants de la tech, picorez les idées brillantes des start-up, suivez les récoltes et observez la valse des places. À table !

Finger-food for thoughts : l'édito de la semaine

Un édito pétillant et savoureux. Dans cette première partie, nous revenons sur des sujets, des événements bien mûris dans les esprits pendant des semaines et qui nous rassasient un peu avant la suite.

Quand les tribunes du Monde engagent des centaines ou milliers de signataires sur leur passage, c’est souvent parce que quelque chose va mal et qu’on ne se dit le dit pas assez. Alors il y a peu, Le Monde titrait “Le numérique d’aujourd’hui n’est pas adapté au monde qui vient”. Parce que le numérique était porteur de grandes promesses pour l’humanité et qu’il questionne aujourd’hui allègrement les notions de confiance et de liberté, acteurs clés et internautes se rassemblent autour d’une ambition claire : imaginer un numérique durable et désirable.

La démarche est polymorphe, mais on pourra citer la FING (Fondation Internet Nouvelle Generation) qui propose son programme RESET. Contributeurs engagés, professionnels et acteurs publics explorent les possibles et aspirent à repenser le sens du numérique pour aujourd’hui et pour demain. Portant haut les potentiels de l’intelligence collective, ils s’engagent, se questionnent, défient : penser le numérique comme défenseur des libertés fondamentales, respectueux de l’écologie mentale et fondé sur des algorithmes responsables et équitables. Les 3 & 4 avril derniers, la FING réunissait ses partenaires lors d’ateliers de prospective créative, à mi-parcours du programme. La date de restitution pour de longues réflexions sur le numérique est toute trouvée, elle aura lieu lors du festival Futur.e.s, les 13 & 14 juin prochains.

Si l’on pense numérique on pense Internet, et l’Internet Libre, comme chef d’oeuvre des plus belles et grandes ambitions, compte parmi ses créateurs, codeurs surdoués et visionnaires, activistes de la première heure. En 2019, Aaron Swartz aurait pu lire son histoire, ou bien la conter, mais c’est l’auteure Flore Vasseur qui, au gré d’une enquête acharnée, fera revivre le prodige à l’initiative de Reddit et des Creative Commons. Codeur autodidacte à 8 ans, il a intégré le MIT Media Lab à 12, et est devenu le plus jeune disciple et ami des plus grands, tels que Lawrence Lessig et Tim Bernes-Lee. Militant idéaliste et désintéressé, il dédie un travail obstiné à l’internet comme bien commun et accès infini à la connaissance pour tous. Il est aujourd’hui une figure historique de l’époque moderne dont l’engagement promet de nourrir encore longtemps les ferveurs de nos précieux activistes en herbe.

Qui sont ces jeunes militants ?! Ils sont Emma Gonzalez, 18 ans et rescapée de la fusillade de Parkland du 14 février 2018 aux Etats-Unis. Le 24 mars de la même année, la jeune femme marchait en tête du cortège de la « March for our lives » pour manifester contre les armes aux Etats-Unis, et l’influence de leur lobby. Elle prononçait ce jour-là un discours poignant et invoquait la responsabilité de l’Etat et des représentants politiques dans les multiples fusillades qui se déroulaient sur les campus américains.

Ils sont aussi Greta Thunberg, jeune suédoise de 16 ans et icône du printemps climatique, qui a lancé le mouvement Young 4 Climate et est à l’initiative d’une « grève scolaire mondiale » avec pour seul objectif de convaincre les dirigeants du monde entier à agir vite et fort contre le réchauffement de la planète.

Si leurs voix peuvent porter, leurs engagements interpeller, c’est que le numérique garde ceci d’essentiel : un pouvoir d’impact et de mobilisation et un instrument au service des libertés pour celles et ceux qui veulent s’en saisir.

Fat & Curious : l'actu des géants

Installez-vous à la table des grands : goûtez donc à leurs enjeux, vous nous en direz des nouvelles.

Données, données, données

La société spécialisée en cybersécurité UpGuard a détecté une nouvelle faille de sécurité concernant Facebook. 540 millions de données utilisateurs ont effectivement été exposées sur un serveur Amazon par deux sociétés :  At the Pool, un éditeur d’applications Facebook, et la plateforme de médias mexicaine Cultura Cultiva. Cette nouvelle faille intervient quelques jours après que des centaines de millions de mots de passe d’utilisateurs aient été affichés en clair à plusieurs employés du réseau social.

Un menu Best of Big Data

McDonald’s a récemment acquis la start-up Dynamic Fields, spécialisée dans le Big Data, pour la modique somme de 300 millions de dollars. La célèbre chaîne de fast-food réalise à cette occasion sa plus importante acquisition depuis 20 ans. L’objectif pour Mcdonald’s ? Personnaliser les menus proposés par ses fameuses bornes Drive en fonction de la météo, du trafic actuel du restaurant ou encore des menus les plus en vogue, pour faire des suggestions aux clients.

Don’t hurt me, no more !

Ce mardi, Google+ a définitivement fermé ses portes. Le réseau social, dont le but était de dépasser les géants Facebook et Twitter, s’est éteint à 8 ans. La principale raison est la série  dimportantes failles de sécurité qu’a connu le réseau et qui concernerait plus de 52,5 millions d’utilisateurs.

Apple rentre dans le game

Apple a annoncé le lancement d’Apple Arcade, un service de mise à disposition de jeux vidéos par abonnement, à l’automne prochain. Il se concentrera sur les jeux iOS mais sera disponible sur tous les appareils de la marque sans connexion internet.

Frichti : les restes de l'actu

Parce que dans l'actualité qui reste à picorer se cachent toujours de belles petites pépites.

Just for EU

Début avril, Twitter a refusé que le gouvernement français lance la campagne “#Ouijevote“ appelant au vote pour les prochaines élections européennes. La raison ? Twitter souhaitait respecter la loi relative à la manipulation de l’information imposée pour lutter contre les fake news. Après quelques jours, le réseau social a finalement fait marche arrière et a décidé d’autoriser les publicités encourageant la participation électorale.

5G finally !

Ce vendredi la Corée du Sud est devenue le premier pays au monde à commercialiser des services de téléphonie mobile de cinquième génération. C’est Samsung, le chaebol conquérant qui avec le lancement de son Galaxy S10 lancera les hostilités, devançant les État-Unis, la Chine et le Japon.

Premiers de la classe

Microsoft a récemment annoncé son partenariat avec la plateforme de formations en ligne OpenClassrooms, membre de Cap Digital, pour avoir l’opportunité de découvrir des nouveaux talents dans le domaine de l’intelligence artificielle. Par la suite, OpenClassrooms a déclaré vouloir recruter 1000 étudiants pour cette nouvelle formation aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France.

Apple a encore faim

Si Apple a lancé son service d’Arcade pour, sait-on jamais, se payer un succès à la Fortnite, elle part aussi à la conquête d’un secteur ô combien rentable : la banque. Le nouveau service du géant attire déjà les foules. La petite carte en titane, au design fidèle à la marque, abrite une puce fabriquée et sécurisée par Apple et propose, pour ne rien gâter, un programme de cash back qui rémunère son heureux détenteur.

E-morale

Selon un nouveau rapport du média Bloomberg, Youtube laisserait volontairement en ligne des vidéos conspirationnistes et criminelles en raison de leur potentiel viral. Si Youtube affirme que le travail fourni pour lutter contre la diffusion de fake news et contenus illicites est conséquent, certains de ses employés répondent qu’ils ont été sommés de fermer les yeux à plusieurs reprises. Le cas notamment lors de l’épisode de diffusion massive de la vidéo du terroriste de Christchurch… Encore de quoi questionner la morale de la plateforme de streaming vidéo.

Green débat

A l’issue de trois mois de Grand débat national, Edouard Philippe a communiqué un premier bilan. Sur le plan de environnemental, 62 % des contributeurs sur la plateforme affirment que leur quotidien est déjà touché par le changement climatique et 86 % pensent pouvoir contribuer à protéger l’environnement. Les Français estiment donc pouvoir répondre à l’urgence par eux-mêmes. A cela, le gouvernement répond avec plusieurs solutions : le développement de transports collectifs, ainsi que la réduction de l’utilisation des pesticides, ou encore le développement du tri. Les Français ont également proposé de développer davantage le principe “pollueur-payeur » pour une plus grande équité.

Plan de tables : les têtes de la Tech

Un bon gueuleton se joue autant dans l'assiette, qu'autour de l'assiette. Tour d'horizon des convives et hôtes de marque qui se sont distingués cette quinzaine, pour le meilleur ou pour le pire.

IA first

Le Prix Turing vient d’être remis à trois lauréats, pionniers de l’intelligence artificielle et des réseaux de neurones artificiels dont le français Yann Le Cun. Ce dernier a été invité en 2013 par Mark Zuckerberg à créer et diriger le laboratoire d’intelligence artificielle FAIR de Facebook Inc. En érudit, il se dit lui-même surpris des progrès fulgurants et face aux fails des IA, il est confiant pour l’avenir : “les systèmes d’IA ont, en quelque sorte, en eux leur propre antidote”.

April Fools

Dans une tribune publiée dans le Washington Post, Mark Zuckerberg a déclaré souhaiter un rôle plus actif des pouvoirs publics dans la régulation d’Internet, en s’inspirant de la RGPD pour la protection des données. Le patron de Facebook estime qu’il faut de nouvelles réglementations dans quatre grands domaines : les contenus violents et haineux, l’intégrité des élections, la protection de la vie privée et la portabilité des données.

Les start-up font moisson

Parce qu'il ne faut jamais sous-estimer une jeune pousse.

Haut la main

ManoMano, plateforme communautaire spécialisée dans la vente de produits et de services de bricolage et de jardinage vient de lever 110 millions d’euros pour conquérir le BtoB et se développer à l’international. 

Santé avec succès

La première semaine de ce mois d’avril est la cinquième semaine de l’année 2019 à plus de 100 millions d’euros de levées de fonds. Et la medtech se porte bien. Les start-up Anapix Medical et Calimed Santé ont levé à elles seules 600 000 euros !

 

À dans deux semaines pour un nouveau menu à la carte !
Découvrez les 44 candidat.e.s au futur board de Cap Digital ! Suivant