AI4Cities : lumière sur les 7 projets lauréats de notre programme pour la neutralité carbone des capitales européennes



Le programme européen AI4Cities dont Cap Digital est partenaire, vient de sélectionner ses sept projets finalistes qui entrent ainsi dans la dernière phase du programme : l’expérimentation. Les sept prototypes basés sur l’intelligence artificielle pour aider les territoires à accélérer leur transition vers la neutralité carbone vont être testés dans les prochaines semaines à Amsterdam, Copenhague, Helsinki, Stavanger, Tallin et dans la Métropole du Grand Paris.

Innover pour permettre aux grandes villes européennes à réduire drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre

Un programme en trois phase pour développer des innovations à fort impact.

Pour rappel, le consortium AI4Cities est composé de Forum Virium Helsinki (représentant la ville d’Helsinki), CAP DIGITAL (représentant la Métropole du Grand Paris), la ville d’Amsterdam, la ville de Copenhague, la ville de Stavanger et la ville de Tallinn. Ces six villes et régions ont élaboré des stratégies et des plans politiques ambitieux pour devenir neutres en carbone d’ici — au plus tard — 2050. Grâce au projet AI4Cities, elles ont uni leurs forces, soutenues par le partenaire expert ICLEI — Local Governments for Sustainability, pour passer par un processus d’achat pré-commercial (PCP)visant à obtenir des solutions innovantes et non disponibles sur le marché pour les aider à réduire drastiquement leurs émissions de CO2 dans les domaines de l’énergie et de la mobilité, grâce à l’intelligence artificielle.

40+ projets sourcés depuis décembre 2020

Pour cela, AI4CITIES a lancé trois appels d’offres successifs afin de sourcer et développer des solutions adaptées à leurs besoins. Ainsi, le premier appel d’offres, lancé en décembre 2020, a vu la sélection de 41 fournisseurs (20 dans le lot énergie et 21 dans le lot mobilité) qui ont été financés à hauteur de 40 000 euros pour concevoir leur solution (Phase 1 — Solution Design)

A l’été 2021, un deuxième appel d’offres a permis à 20 d’entre eux, répartis équitablement sur les deux lots, d’être sélectionnés, et financés à hauteur de 80 000 euros, pour passer à une phase de prototypage de leur solution en association avec les territoires partenaires (Phase 2 — Prototyping).

Dans la phase finale et actuelle du projet (Phase 3 — Prototype Testing), sept lauréats ont l’opportunité de tester leur solution en conditions réelles sur des terrains d’expérimentation mis à disposition par les six villes partenaires du projet.

Pour cette phase 3, le programme AI4Cities a réservé 244 000 euros par projet pour réaliser leurs expérimentations sur 2 territoires en parallèle.

Parmi ces lauréats, quatre adressent les problématiques du domaine énergétique et les trois autres celles du domaine de la mobilité.

« Les solutions sont diverses, innovantes et efficaces pour réduire les émissions de CO2. De plus, les projets ont un grand potentiel de réplicabilité et d’évolutivité. C’était très important pour nous, car nous voulons que ces solutions soient mises en œuvre au-delà de nos villes de projet. »

Kaisa Sibelius, coordinatrice du projet

Focus sur les 4 lauréats dans le domaine de l’énergie

Quatre projets portés, individuellement ou en consortium, entrent dans la phase d'expérimentation du lot "Energie" d'AI4Cities

Holoni

Testée à Copenhague

Développée par un consortium composé d’ALPHAVENTURI (Norvège) et d’ENERGINET (Danemark), la solution Holoni fournit une plateforme intelligente et décentralisée de marché de l’énergie « peer-to-peer » permettant l’échange et le commerce sécurisé et traçable en temps réel d’énergie verte entre pairs participants au sein d’un cluster virtuel, permettant aux consommateurs finaux une utilisation plus durable de l’énergie. Cette solution est testée par la ville de Copenhague.

SPIKE

Testée à Copenhague et Amsterdam

Développée par ENERBRAIN (Italie), Spike est une solution IoT Plug & Play permettant d’atteindre l’efficacité énergétique, la réduction de l’empreinte carbone et le confort intérieur des bâtiments grâce à une logique IA avancée. La solution « Energy-as-a-service » interconnecte et contrôle tous types de bâtiments de manière automatisée et optimisée, en maintenant l’équilibre des flux énergétiques.

BEE

Testée à Helsinki et Stavanger

Building Energy Efficiency (BEE), développée par un consortium d’EENEMAN (Finlande), UNETIQ (Allemagne) et METROPOLIA UNIVERSITY OF APPLIED SCIENCES (Finlande) optimise la consommation énergétique des bâtiments. En s’intégrant facilement dans un bâtiment et en combinant ses données avec des sources externes, BEE déduit automatiquement un contrôle optimal pour minimiser la consommation d’énergie et la réorienter vers les énergies renouvelables.

C.in-City

Testée à Copenhague et dans la Métropole du Grand Paris

Développée par un consortium composé de KAYRROS, LA JAVANESS et NEXQT (tous les trois français), C.in-City est une solution de surveillance des émissions de carbone en temps quasi réel, qui permet à toutes les parties prenantes, gestionnaires des villes, citoyens, ONG, entreprises, d’obtenir des informations exploitables sur les émissions dans tous les secteurs. La solution est testée par les villes de Copenhague et la Métropole du Grand Paris.

Focus sur les 3 lauréats dans le domaine de mobilité

Trois projets portés en consortium entrent dans la phase d'expérimentation du lot "Mobilité" d'AI4Cities

Avenue

Testée à Tallin et Stavanger

Développée par un consortium de NOMMON et POPULUS (tous deux espagnols), Avenue prédit l’impact des services de mobilité partagée sur les émissions de CO2 du transport urbain, afin d’aider les autorités dans les processus décisionnels visant à une intégration efficace de ces nouvelles options de mobilité.

MPAT Tool

Testée à Tallin et Amsterdam

Développée par un consortium composé de VIANOVA (France) et REBEL TICKETING (Pays-Bas), MPAT Tool offre aux villes et aux opérateurs de mobilité partagée la possibilité d’analyser les modèles de mobilité partagée dans leurs villes et de créer et appliquer des politiques de leur propre conception afin de mieux aligner les priorités politiques des villes avec les opérations des fournisseurs de mobilité.

Ix3

Testée à Helsinki et dans la Métropole du Grand Paris

Développée par un consortium composé de MARSHALLAI et DYNNIQ (tous deux finlandais), Ix3 optimise les flux de circulation en diminuant les arrêts inutiles des véhicules et permet ainsi de réduire les émissions de CO2 liées au trafic routier, en récupérant les informations des caméras de circulation et d’autres sources de trafic pour les intégrer au système de feux de circulation de la ville. La solution est testée par les villes de Helsinki et la Métropole du Grand Paris.

Et après ?

 

Dans le cadre de ce projet européen, la Métropole du Grand Paris aux côtés de Cap Digital accompagne le déploiement de solutions innovantes sur le territoire métropolitain. Les communes membres de la Métropole sont ainsi amenées à co-construire des solutions développées avec les entreprises lauréates de ce projet européen et à expérimenter les prototypes de C-in.City et IX3.

Le projet AI4CITIES va poursuivre le déploiement de ces solutions jusqu’à septembre 2022 en permettant la promotion de ces initiatives avec comme point d’orgue une conférence dans une des villes partenaires en toute fin d’année.