CREA – notre nouveau projet européen dédié aux Industries culturelles et créatives



Récemment sélectionné par le programme Europe Creative de l’Union Européenne, le consortium CREA (Creative Room European Alliance) ambitionne de créer un nouvel espace numérique européen grâce à une approche innovante autour de la création et la diffusion de contenus numériques en abordant des sujets sociétaux tels que la désinformation et l’éducation aux nouveaux médias. Déployé autour de la plateforme française Panodyssey, le projet entend réunir une communauté de 10 millions de créateurs et 100 millions d’internautes à horizon 2030.

Panodyssey à l'initiative de CREA

La start-up française Panodyssey, membre de Cap Digital est le leader du projet CREA.

Panodyssey est une plateforme collaborative de création et de diffusion de contenus éditoriaux de fiction et de non-fiction au service des créateurs professionnels et amateurs. Elle rassemble une communauté de lecteurs et d’auteurs autour de valeurs fortes en réconciliant éthique et numérique.

La plateforme est pensée pour permettre aux auteurs de développer leur créativité en explorant de nouveaux formats narratifs. Elle intègre nativement les fonctionnalités qui permettent aux auteurs de développer leur communauté et de gérer leur rémunération en fonction de leurs objectifs – dans le respect du droit d’auteur et en toute transparence grâce à la technologie blockchain.

« La fondation du consortium CREA (Creative Room European Alliance)  et l’appui de la Commission européenne constituent une étape cruciale pour propulser Panodyssey à échelle européenne. Cela va nous permettre d’apporter aux auteurs une plateforme innovante et une offre crédible et différenciante par rapport aux plateformes développées aux Etats-Unis »

Alexandre Leforestier, Président de Panodyssey

Les membres de CREA

CREA est un consortium porté par neuf structures, issus de cinq pays de l'Union Européenne.

AGENCIA EFE

Agence de presse espagnole, leader européen dans le secteur audiovisuel (1939)

BSC SME

Organisation non gouvernementale bulgare dans le secteur culturel (1996)

CAP DIGITAL

Collectif européen de l’innovation et de la transformation numérique européen (2006)

CEIPES

Établissement d’enseignement italien pour l’éducation et le développement (2007)

PANODYSSEY

Start-up française dans le secteur des contenus numériques (2018)

PRO PROGRESSIONE

Organisation hongroise multidisciplinaire pour les arts et la culture (2008)

VENETIAN CLUSTER

Cluster italien pour la culture et l’innovation basé à Venise (2014)

VOXEUROP

Média en ligne multilingues au rayonnement européen (2014)

WORLDCRUNCH

Média en ligne anglophone international (2011)

 

Ce consortium est ouvert à de nouveaux partenaires associés.

 

L’objectif du consortium est de créer un nouvel espace numérique européen grâce à une approche innovante autour de la création et la diffusion de contenus numériques en abordant des sujets sociétaux tels que la désinformation et l’éducation aux nouveaux médias qui sont des priorités de l’Union Européenne. Le projet ambitionne de réunir une communauté de 10 millions de créateurs et 100 millions d’internautes à horizon 2030 et ainsi créer une alternative solide aux GAFAM.

En constante évolution, le consortium tisse de nouveaux partenariats économiques européens pour devenir un écosystème de référence dans les secteurs audiovisuels, culturels et créatifs.

Financements

Ce projet est entièrement financé pour toute la durée de ses activités en 2022 et 2023. La Commission européenne contribue à hauteur de 60% du budget et les partenaires fondateurs du CREA financent les 40% restant.

Ambitions

Focus sur les problématiques qu'adresse le projet CREA, ses ambitions et le bénéfices attendus.

L’objectif du CREA, soutenu par toute la filière, est de créer une alternative européenne pour ne plus dépendre exclusivement des plateformes américaines. Il est indispensable de faire émerger des opérateurs locaux pour favoriser et valoriser économiquement les contenus des créateurs en Europe.

Les nouvelles formes de créations hybrides et les nouveaux formats créatifs sont un enjeu majeur pour l’innovation des secteurs culturels. Ils ont besoin d’un nouvel outil transsectoriel pour accompagner le développement de ces nouveaux formats.

La vision du collectif et ses valeurs est de proposer des solutions professionnelles, en adéquation avec les normes européennes, et faciliter la coopération transfrontalière dans les secteurs des industries culturelles et créatives en Europe.

Pour lutter contre la désinformation, Panodyssey a mis en place un système sécurisé? permettant de garantir la certification de l’identité? (ID Check) des créateurs de contenu. Dès lors, les faux profils, les faux contenus et les robots n’ont pas accès a? la plateforme. L’absence de publicité? est un moyen complémentaire et efficace pour lutter contre les mécanismes économiques qui financent la désinformation. L’action du CREA va continuer ce travail d’éducation, notamment avec son activité? “Laboratoire d’éducation média”, qui consiste a? aborder des thématiques sociétales, comme la désinformation, l’inclusion et l’accessibilité? digitale, au travers d’initiatives diverses, impliquant tous les secteurs culturels, audiovisuels et créatifs.

Ces secteurs sont particulièrement sensibles a? la protection et a? la valorisation de la propriété? intellectuelle. Pour lutter contre l’utilisation de contenu, sans l’autorisation des ayants-droits, la solution est dotée de processus de sensibilisation et de gestion de la propriété? intellectuelle. En effet, la certification d’identité? permet de garantir la paternité? des œuvres et de remplir les obligations légales en matière de transactions financières en toute transparence. Pour industrialiser la valorisation et la protection de la propriété? intellectuelle, la plateforme de contenu est dotée de technologie blockchain, a? une expertise IP et un Smart Contract IP. Ce Smart Contract IP est l’actif technologique clé? pour industrialiser, sans limite, la gestion des collaborations entre créateurs de contenu (tous types de contenus confondus) et l’automatisation de la gestion des droits et reversements. L’utilisation de la blockchain est parfaitement appropriée a? cet objectif parce qu’elle permet d’assurer une transparence totale en de?centralisant les registres. La blockchain renforce quant à elle la confiance par son caractère infalsifiable.

Pour encourager la diversité? et renforcer la visibilité? des contenus européens, le CREA s’inscrit pleinement dans une démarche transsectorielle, étant pre?cise? que chaque partenaire du CREA est une tête de re?seau dans des secteurs complémentaires : média et audiovisuel, culture, secteurs créatifs et éducatifs.

 

Bénéfices attendus
  • Bénéfices attendus pour les créateurs de contenus: Valoriser la création de contenus européens par la protection de la propriété intellectuelle et la mise en valeur des œuvres de l’esprit. Favoriser les nouvelles expériences en ligne autour de l’écriture créative et collaborative.
  • Bénéfices pour les utilisateurs: Permettre aux citoyens d’avoir un outil facile a? utiliser et garant des informations diffusées. Favoriser l’accessibilité à des contenus de qualité autour de la littérature et de la connaissance. Déployer une nouvelle vision autour d’un algorithme choisi par l’utilisateur.
  • Bénéfices côté régulateur: Anticipation de la mise en application des nouvelles normes européennes tel que le Digital Services Act

 

Points forts du projet
  • Un projet ambitieux, regroupant des acteurs européens de qualité et spécialistes dans leur secteur.
  • Une équipe avec une expertise technologique et/ou sectorielle
  • Un projet soutenu et cofinancé par la Commission européenne
  • Une capacité à fédérer des parties prenantes dans les secteurs culturels et créatifs à travers l’Europe.
AI4Cities : lumière sur les 7 projets lauréats de notre programme pour la neutralité carbone des capitales européennes Suivant